En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

07.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 10 heures 13 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 11 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 11 heures 37 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 13 heures 48 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 14 heures 32 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 16 heures 1 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 16 heures 33 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 17 heures 41 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 18 heures 4 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 18 heures 33 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 10 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 11 heures 23 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 12 heures 20 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 14 heures 20 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 15 heures 51 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 16 heures 3 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 17 heures 36 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 17 heures 51 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 18 heures 12 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 18 heures 39 min
© STOYAN NENOV / POOL / AFP
© STOYAN NENOV / POOL / AFP
Hongrie

Comment Viktor Orban peut profiter de son exclusion du PPE

Publié le 22 mars 2019
Si l'exclusion ne s'est pas produite, la suspension du Fidesz de Viktor Orban a été votée à une importante majorité des délégués du PPE.
Cyrille Bret
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si l'exclusion ne s'est pas produite, la suspension du Fidesz de Viktor Orban a été votée à une importante majorité des délégués du PPE.

Atlantico :  Dans quelle mesure cette situation pourrait-elle profiter à Viktor Orban ? 

Cyrille Bret : Orban risque de perdre son assurance vie en politique européenne avec son affiliation au PPE. En revanche il peut réaliser plusieurs gains. Premièrement, la suspension de son parti lui permet de se présenter à nouveau comme une victime du politiquement correct européen. C’est un argument qu’il utilisera dans la campagne comme Marine Le Pen. Deuxièmement, cette suspension peut libérer sa parole anti islam au lieu de la brider. En conséquence il pourra encore améliorer son score en Hongrie et ainsi disposer d’un contingent de députés européens supérieur à la dizaine. A ce titre, il sera courtisé par les groupes au parlement en constitution. Troisièmement le PPE pourra annuler la suspension au moment des négociations pour la constitution des groupes pour conserver son statut historique de premier groupe quantitativement au PPE. La suspension pourrait être une bonne affaire politique pour Orban avant et après la campagne.

Dès lors, quelles sont les raisons qui ont poussé le PPE à suspendre Viktor Orban, tout en constatant son incapacité à trouver une majorité pour voter son exclusion ? 

Le PPE a ainsi pris acte d’une part des constats du rapport sargentini qui a souligné les véritables risques sur les droits fondamentaux en Hongrie. Il a aussi pris en compte le malaise de la plupart des paris démocrates chretiens du PPE concernant la rhétorique xénophobe de Orban. La position de conciliation de Laurent Wauquiez est minoritaire en Europe. Pour le PPE Orban est devenu un embarras et non plus un avantage electoral. D’autant plus qu’il est soutenu en Europe par des partis qui n’appartiennent pas au PPE: la Ligue italienne, le RN français.
Toutefois aucune majorité n’a été dégagée pour l’exclusion car le PPE est frileux à l’approche des européennes. En vertu de la procédure de spitzenkandidar c’est le parti arrivé en tête le 26 mai qui présidera la commission européenne. Le PPE veut conserver son statut historique et s’assurer la présidence.

Quels sont les effets que pourrait avoir cette suspension sur les prochaines élections européennes, et sur le poids que pourrait prendre la ligne Orban au sein de la prochaine assemblée ? 

Cette suspension peut confirmer le statut de chef de file contestataire qu’a acquis Orban à la tête du V4 et en se rapprochant du PiS polonais, de Sebastian Kurz, de la Ligue et du rassemblement national français. Alors qu’il peut paraître affaibli à court terme, le premier ministre hongrois pourra peser sur la constitution des groupes et les nominations à la commission s’il réussi chez lui electoralement. Cette suspension peut paradoxalement relancer la campagne de Orban.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 22/03/2019 - 13:20
Poussard Gérard : Haben Sie endlich verstehen ?
Ce n'était peut-être pas très clair ?
Donc, pour les abonnés de ce site qui sont partisans des Ripoux-Blicains, je vous le répète :

Laurent Wauquiez a voté contre l'exclusion définitive du parti de Viktor Orban.

En conséquence, avec la règle du ''spitzenkandidat'', si vous votez le 26 Mai pour la liste Bellamy, vous essayerez de faire élire comme nouveau Président de la Commission Européenne le candidat allemand choisi par JC. Juncker et Angela Merkel.

Poussard Gérard : Haben Sie endlich verstehen ? Avez-vous enfin compris ?

Par ailleurs, au cours du débat de mercredi soir sur BFMTV, Laurent Wauquiez a déclaré être opposé à la dissolution de l'Assemblée Nationale et à la Proportionnelle.

Sa motivation est évidente : permettre aux 131 députés Ripoux-Ripouxblicains d'empocher encore pendant trois ans de très confortables indemnités !

Gpo
- 22/03/2019 - 11:45
Exclure Juncker
était préférable quand on sait les affaires des panama papers, sa complaisance vis à vis de la fiscalité au Luxembourg, Irlande et son incapacité à reduire le flot migratoire...
REAGAN
- 22/03/2019 - 11:29
orban
si je suis votre raisonnement Orban peut être le faiseur de roi.
tout petit pays mais très important pour faire élire le chef
cela montre encore une fois le dysfonctionnement de cette Europe