En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

07.

Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 4 heures 16 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 6 heures 33 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 8 heures 6 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 9 heures 48 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 12 heures 10 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 12 heures 31 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 12 heures 55 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 13 heures 18 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 13 heures 35 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 13 heures 56 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 5 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 7 heures 32 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 9 heures 18 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 10 heures 51 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 12 heures 21 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 12 heures 35 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 12 heures 58 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 13 heures 20 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 13 heures 53 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 14 heures 16 min
© GEORGE FREY / AFP
© GEORGE FREY / AFP
P2: American Express

Les dessous de la superpuissance américaine : les nouveaux Etats-Unis, où le règne des puritains et des “flocons de neige”

Publié le 19 mars 2019
Derrière l'image caricaturale transmise par Hollywood ou la propagande anti-américaine, retour en six étapes sur l'état réel de la superpuissance américaine. Deuxième partie.
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Derrière l'image caricaturale transmise par Hollywood ou la propagande anti-américaine, retour en six étapes sur l'état réel de la superpuissance américaine. Deuxième partie.

Les Etats-Unis, vue cavalière

Quel est alors le bulletin de santé du géant interventionniste ? Plutôt préoccupant disent d'éminents experts - eux-mêmes Américains. 325 millions d'Américains, dans un pays infiniment complexe, morcelé, communautarisé, aux innombrables "cultures" et au sens du collectif étriqué, voire évanescent. Où des masses émiettées finissent par n'avoir entre elles plus grand chose de commun. Sauf un patriotisme, lui aussi en baisse : à l'été 2018, au plus bas depuis 2000, 47% des Américains sont "très fiers de l'être". Peu auparavant (avril 2018) un sondage PEW révèle que seul 1/5e des sondés pense que la démocratie américaine fonctionne bien ; 2/3 des sondés estimant que le gouvernement américain a un vrai besoin de changements significatifs.

I - ÉTATS-UNIS, CADRE SOCIAL ET ÉCONOMIQUE

Observons d'abord l'état présent de la société américaine ; ce qu'elle vit, ce qu'elle éprouve et s'inflige ; ce qui l'étreint et la tourmente. Le tout apparaissant désormais étrange, farfelu et parfois inquiétant, au reste du monde.

1 - Le retour en fanfare du puritanisme

Ce qu'on voit de prime abord est une forme mentale de l'isolationnisme qui étreint l'Amérique, quand le monde extérieur lui devient par trop confus et illisible. Aujourd'hui, cet énième feu de prairie prend la forme d'un brutal retour à Salem  et au puritanisme ancestral : ce violent coup de barre ramène l'Amérique à l'originale communauté des purs : plus de sexe, plus de race, plus de luxure, ni d'agréments : en termes d'aujourd'hui : "théorie du genre" (en fait, de l'absence de sexe), fanatisme féministe, végans, tous humbles et uniformes sous l'œil du dieu jaloux et de l'assemblée du Temple qui veille et stimule la délation publique.

Or bien sûr, chaque fois qu'il revient sous des oripeaux neufs, l'ancestral puritanisme se pare des plus nobles motifs : Satan ! Femmes battues par d'ivrognes époux (Temperance, devenue Prohibition) ! Weinstein ! Souffrances animales ! etc. Inévitablement, ce puritanisme entraîne la haine de la dépouille charnelle et de la répulsive beauté (Satan !) ; un beau jour (prétexte affiché, une bienséante "célébration de la diversité") les naguère superbes mannequins de la mode deviennent de squelettiques laiderons au regard vide, affligés de telles difformités, infirmités et imperfections, qu'à la fin, le spectateur sain d'esprit pouffe de rire - mais bien sûr, c'est fort mal de rire car Satan rôde et le Mal est partout.

Parmi les dernières et réjouissantes lubies puritaines américaines, trop méconnues en Europe : plus d'odeurs capiteuses, plus de jouissance, le porno et l'édition dans la ligne du Parti (puritain), le sexe contractuel :

• Fanatisme du sans-parfum : Fragrance Free, No-Scent Zones, etc. Slogan (sans rire !) Think before you Stink. Prétexte : de rares hypersensibles aux composés organiques volatiles prétendent que les parfums "attaquent leurs poumons" ; maladie d'ailleurs quasi-impalpable, relevant sans doute de l'hystérie ou de la mode. DONC disent les néo-puritains, interdisons partout l'usage de tout parfum. Le bienséant Canada obtempère : Fragrance Free zones dans des hôtels et restaurants... Les bus d'Ottawa... Bâtiments et transports de Halifax...Université de Toronto... Aux Etats-Unis : université Stanford (Californie), celle du Colorado... Bâtiments publics de Detroit. Consécutive loufoquerie : des parfumeurs proposent désormais des... parfums inodores pour Snowflakes !

• Présence désormais sur les tournages de films porno d'un (féminin bien sûr) commissaire politique (intimacy director) qui dirige les mouvements, s'assure de la chirurgicale asepsie de l'acte, jauge, comment dire ? les angles de tir, etc. Quasiment du Molière (Baiserai-je ?).

• Pareil pour les livres ! Là le commissaire politique se nomme "Sensitivity Reader". Tout éditeur (de romans, pour l'instant) a le sien, qui strictement expurge tout texte de ses "stéréotypes nocifs" : race, religion, sexualité, maladies, infirmités, atteintes à la diversité, cas d'"appropriation culturelle", etc. Que recrache ce broyeur de négativité humaine ? Des romans pour "Snowflakes". Mort trop tôt, le pauvre Philippe Muray aurait adoré.

• - Drague réussie dans l'Amérique de 2018 : voici votre conquête alanguie sur le canapé, drink en main. Vous allez "conclure"... Pas si vite ! D'abord, récupérez sur l'appli Legal Fling (ou analogue) un "contrat de consentement" au sexe (document of intent). Ce contrat inaltérable (technologie Blockchain) prévoit tout : préservatifs... SM... Gros mots... (lesquels ?) gestes autorisés/interdits..., etc. Enfin ! Click and consent : le document est sauvegardé, place à l'acte. Faribole imprévue ? Le document est récupérable et modifiable à volonté. Qu'en est-il dans ce pensum juridique, du désir et du plaisir ? Euh...

2 - Délires académiques

Génération pourrie dès la naissance (Sa Majesté le Bébé), enfants gâtés ensuite, ces "Flocons de Neige" sont convaincus ("narcissisme infantile") que le monde tourne autour d'eux. Leurs parents vite domptés par chantage au suicide, ils enchaînent les caprices sexuels - la psychiatrie dit : "syndrome de Peter Pan" (le petit garçon refusant de grandir) ; désir pré-pubère d'en rester au monde asexué - le tout, pur et simple déni du réel. Le Canada se rue : dans ce pays, rejeter le désir de changement de sexe d'un enfant est puni par la loi. Les Etats-Unis n'en sont pas loin.

Ces gosses de riches accèdent bien sûr aisément à des universités hors de prix. Pas vraiment à la dure : toujours plus souvent, dit récemment le New York Times, la famille de l'enfant-roi choisit son université en avion privé - $50 000 à 60 000 la semaine de voyage - les nuitées bien sûr, en hôtel de luxe.

Etudiant, l'hypersensible "Flocon de Neige" bascule illico dans un outrancier anarchisme, offensé d'un rien et horrifié par toute idée qu'il rejette. Exigeant d'être protégé de tout ce qui l'offusque, il trépigne et sanglote à toute contrariété. Dans les universités se multiplient ainsi les "placards des pleurs", aux murs couverts de photos de chatons-mignons, avec corbeille de peluches ; le "Flocon de Neige" s'y réfugie en larmes en cas de gros chagrin.

Parmi cent ineptes conférences destinées à calmer les "Flocons de neige" (leurs parents paient, après tout...), celle sur la pratique du Yoga par les Blancs, "système raciste de pouvoir, de privilège et d'oppression patriarcale et xénophobe" constat suivi d'un appel à décoloniser le yoga de "l'appropriation culturelle" qu'il subit...

Parfois les "Flocons de neige" voyagent. Là, ils exigent toujours plus le "support émotionnel" d'un animal de compagnie (doudou vivant pour adulte secoué...). Un certificat médical et voici votre chien dans l'avion... Un paon récemment. Bientôt un boa constrictor sans doute. Ainsi évolue la jeunesse estudiantine américaine. Ces prochaines années, le "renouvellement des élites" du pays sera pittoresque..

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
valencia77
- 05/04/2019 - 15:35
Snowflakes
Yeah, California and NY city. No worry tho' , Utah and Wyoming are not contaminated and unshakable in their beliefs of fucking (between a man and a woman) and of shooting firearms. Also plenty of pioneers cemetery to reminds them of the benefits of vaccination. Not all is lost.
Sidewinder
- 20/03/2019 - 00:40
Délire total
Mais ou est-ce qu'il va chercher tout ça le petit père Xavier ? Apparemment dans les poubelles du New-York Times. Mr Raufer en bon connaisseur sait à quoi s'en tenir au niveau des sondages : en 2016 ils prédisaient tous l'élection d'Hilary Clinton "dans un fauteuil". Cette description des USA est digne de la Pravda du temps de l'URSS. Bravo camarade tu sera nommé colonel au FSB.
Bobby Watson
- 19/03/2019 - 21:58
Terrifiant
Le plus inquiétant , c'est que des Européens acculturés sont fascinés par ces inepties qui déferlent dans nos universités. Théorie du genre, délires sur les racisés, veganisme... Les exemples sont nombreux de cette bouillie idéologique made in USA