En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

04.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

05.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 10 min 46 sec
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 46 min 27 sec
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 1 heure 37 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 2 heures 21 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 2 heures 30 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 2 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 16 heures 37 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 17 heures 37 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 19 heures 25 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 22 heures 45 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720 ?

il y a 32 min 8 sec
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 1 heure 15 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 2 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 16 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 16 heures 49 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 18 heures 19 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 22 heures 13 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 23 heures 17 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
La Bonne Doctrine

Maintien de l’ordre : le gouvernement fait un pas dans le bon sens

Publié le 19 mars 2019
Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé une série de mesures visant à donner plus d'initiative aux forces de maintien de l'ordre pour réagir aux débordements survenus ce samedi aux Champs-Élysées.
Bertrand Cavallier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Cavallier est général de division (2S) de gendarmerie. Spécialiste du maintien de l’ordre, il est l'ancien commandant du Centre national d’entraînement des Forces de gendarmerie de Saint-Astier.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé une série de mesures visant à donner plus d'initiative aux forces de maintien de l'ordre pour réagir aux débordements survenus ce samedi aux Champs-Élysées.

Atlantico : Cette décision marquet-elle un changement de doctrine de maintien de l'ordre ? Ce renfort de la capacité d'initiative était-il souhaitable ?

Bertrand Cavallier : On ne peut pas parler de changement de doctrine, le Premier ministre l'a affirmé, elle n'est pas remise en cause. Je vous rappelle qu'elle repose sur trois principes :

1.       Envoi privilégié d'unités professionnelles -GM et CRS- , dont le maintien de l'ordre est le métier ;

2.       Gradation dans l'emploi de la force ;

3.       Le maintien à distance des adversaires ;


Cette doctrine ne signifie cependant pas qu'on doit rester sur une posture statique. Il faut bien différencier la doctrine et les modes d’action qui peuvent être dynamiques, voire offensifs, et se traduire notamment par des interpellations. Par ailleurs sur la question de l’autonomie ou plutôt de la marge d’initiative, jusqu'à présent la culture opérationnelle de la Préfecture de Police est caractérisée par une hypercentralisation d'une part et  d’autre part une implication jusqu’au niveau le plus plus bas des unités qui engendrait par son côté extrêmement directif de nombreux inconvénients : une grande lourdeur, beaucoup d’inertie voire d’inhibition, des problèmes de coordination confinant parfois à une désorganisation du dispositif.

Le Premier ministre souhaite désormais que le fonctionnement même du maintien de l'ordre par la Préfecture de Police soit rénové en profondeur, ce qui était attendu par les gendarmes mobiles et les CRS depuis des années, en donnant de l'initiative aux commandants d'unité, notamment aux commandants des groupements tactiques. Cet échelon existe au sein de la Gendarmerie mobile comme des CRS dès lors qu’une opération de maintien de l'ordre d’envergure est montée. L'idée est dès lors de confier au commandant du groupement tactique - sous l’autorité de la Préfecture de police qui est un échelon de conduite opératif-, un secteur dans lequel il va devoir agir en fonction d'une mission donnée formulée dans le cadre d’un ordre d’opérations, lui-même découlant d’une conception de manoeuvre. Disposant d’une plus grande initiative, en particulier dans l’appréciation de la situation, et dans l’engagement de la manoeuvre, il sera ainsi à même d’intervenir beaucoup plus rapidement. Plus d’initiative, donc plus de réactivité pour contrer des adversaires très mobiles et très violents, ce qui n'était pas suffisamment le cas jusqu'à présent.

Entre interdiction de manifestation dans certains lieux en cas d'infiltration d'ultras et augmentation des amendes pour participation à une manifestation illégale, considérez-vous que ce renforcement de l'appareil légal pour lutter contre les débordements est suffisant ?

Tout d'abord, c'est une mesure de bon sens et indispensable que d'interdire les manifestations dans certains lieux. Notamment pour les Champs Élysées qui est un lieu très symbolique du rayonnement culturel de la France. Laisser ces saccages et cette prise en otage s'opérer, c'était laisser se déployer une action très prédatrice, et ce au-delà des destructions. C'était une atteinte directe à l'image de la France, à son économie et à sa crédibilité.

Durcir les infractions relatives à la participation à une manifestation illégale me parait normal dans une démocratie. Lorsque vous faites un excès de vitesse, il faut payer une amende. Dans le même esprit, lorsqu’on enfreint les directives et les ordres donnés et qu'on participe systématiquement à des manifestations non-autorisées, il faut que cette transgression soit également réprimée de façon plus sévère. De sorte de dissuader les individus de se rassembler dans de telles conditions, et donc d'éviter les débordements tels qu'on les a connus ces derniers mois. Par ailleurs, Il est évident que la chaîne pénale n'était pas suffisamment dimensionnée. Il faut être capable d’interpeller des groupes importants d’individus ayant commis des infractions, de les transporter, et que ceux-ci puissent être pris en charge de façon immédiate par la chaîne pénale. Surtout pour répondre aux délits mais aussi à des cas de criminalité organisée telle qu'observés dans le cas des pillages.

Autre annonce du Premier ministre, celle de l'utilisation de drones. S'agit-il d'un vrai plus pour les forces de l'ordre, ou au contraire d'un gadget ?

L'utilisation de drones peut être très intéressante dès lors que vous déployez un groupement tactique tel que les Champs Élysées. Si on prend cet espace, séparé en deux secteurs, chacun étant confié à un officier supérieur de gendarmes mobiles avec 3-4 escadrons, il est évident que cela donne une capacité d'intervention et une meilleure réactivité pour pouvoir agir sur des casseurs et autres éléments violents.

Il faut savoir que jusqu'ici, la manœuvre était décidée à partir de la salle opérationnelle de la préfecture de police à partir des caméras. Avec des drones, on aura un suivi beaucoup plus précis en instantané des évolutions de la situation sur le terrain. Cela permettra d'améliorer l'anticipation et la réactivité des unités. Cependant, cette capacité d’observation peut être assurée avec une très grande efficacité par un hélicoptère de gendarmerie à la condition de lui permettre d’intervenir en soutien direct du groupement tactique qui est engagé dans l’action principale.

Globalement, l'intervention du Premier ministre vous a donc semblée une bonne reprise en main après les récentes déconvenues et revers infligés au gouvernement ?

Il est essentiel de prendre en compte d'avantage toute cette mouvance d’ultra-gauche-Black Blocs, ces milices d’ultra-violents.  L'Etat se mobilisera davantage, dans le cadre de l'État de droit pour neutraliser de telles actions. Tout cela est sous-tendu par un message de très grande fermeté. C'était attendu par l’immense majorité de la population et renvoie à un impératif de retour de l’autorité républicaine et de l’intangibilité du pacte social.  En aucun cas, il ne faut légitimer ces violences. Aucun parti d'ailleurs ne devrait soutenir de manière directe ou indirecte ce genre d’agissements.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TPV
- 20/03/2019 - 05:27
LBD tiser la famille de Duflot Taubira
Ou Duflot qui sacage tout chaque samedi est une bonne idée. On evitera ainsi de crever l'oeil du tavailleur indépendant qui persiste à croire que vivre dans une ville de 9000 habitants abandonnée du pouvoir métropolitain, ne fait pas de lui un paria, même si son gilet est jaune.
COUKOUCéMOI
- 19/03/2019 - 19:06
Techniques et méthodes
techniques et méthodes de maintien de l'ordre sont une chose. Pris uniquement sous cet angle, on ne répondra que TRES partiellement à la problèmatique, immense, que je considère, (modestement !!!) mal posée et très mal analysée; ceci étant un marqueur puissant du fonctionnement d'une grande majorité de mes concitoyens !!! Si l'on évite "soigneusement" l'approche sous l'angle de l'institution judiciaire et du comportement et rôle de certains de leurs acteurs (je parle des juges), ce sera alors uriner dans un violon (délicatesse sémantique !!!). Autres comportements à... "prendre en mains": les médias, les associations, les ONG, les groupes de pression et d'influence (maçonnerie, terra neuvistes...), les religions etc... liste non exhaustive. Et ceci est juste la pointe de l'iceberg... !
Wortstein
- 19/03/2019 - 14:51
Et les aides sociales?
Ne faudrait-il pas les mettre en balance pour la racaille prédatrice luttant contre notre modèle social? Pris la main dans le sac à tout saccager= suppression des allocs/chomage/APL pendant 1 an