En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 54 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 15 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 16 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 16 heures 44 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 19 heures 59 sec
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 20 heures 2 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 20 heures 28 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 21 heures 20 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 21 heures 34 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 21 heures 47 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 14 heures 38 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 16 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 16 heures 40 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 18 heures 28 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 19 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 20 heures 10 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 20 heures 43 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 21 heures 29 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 21 heures 36 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 21 heures 54 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
La Bonne Doctrine

Maintien de l’ordre : le gouvernement fait un pas dans le bon sens

Publié le 19 mars 2019
Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé une série de mesures visant à donner plus d'initiative aux forces de maintien de l'ordre pour réagir aux débordements survenus ce samedi aux Champs-Élysées.
.Bertrand Cavallier est général de division (2S) de gendarmerie. Spécialiste du maintien de l’ordre, il est l'ancien commandant du Centre national d’entraînement des Forces de gendarmerie de Saint-Astier.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Cavallier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
.Bertrand Cavallier est général de division (2S) de gendarmerie. Spécialiste du maintien de l’ordre, il est l'ancien commandant du Centre national d’entraînement des Forces de gendarmerie de Saint-Astier.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé une série de mesures visant à donner plus d'initiative aux forces de maintien de l'ordre pour réagir aux débordements survenus ce samedi aux Champs-Élysées.

Atlantico : Cette décision marquet-elle un changement de doctrine de maintien de l'ordre ? Ce renfort de la capacité d'initiative était-il souhaitable ?

Bertrand Cavallier : On ne peut pas parler de changement de doctrine, le Premier ministre l'a affirmé, elle n'est pas remise en cause. Je vous rappelle qu'elle repose sur trois principes :

1.       Envoi privilégié d'unités professionnelles -GM et CRS- , dont le maintien de l'ordre est le métier ;

2.       Gradation dans l'emploi de la force ;

3.       Le maintien à distance des adversaires ;


Cette doctrine ne signifie cependant pas qu'on doit rester sur une posture statique. Il faut bien différencier la doctrine et les modes d’action qui peuvent être dynamiques, voire offensifs, et se traduire notamment par des interpellations. Par ailleurs sur la question de l’autonomie ou plutôt de la marge d’initiative, jusqu'à présent la culture opérationnelle de la Préfecture de Police est caractérisée par une hypercentralisation d'une part et  d’autre part une implication jusqu’au niveau le plus plus bas des unités qui engendrait par son côté extrêmement directif de nombreux inconvénients : une grande lourdeur, beaucoup d’inertie voire d’inhibition, des problèmes de coordination confinant parfois à une désorganisation du dispositif.

Le Premier ministre souhaite désormais que le fonctionnement même du maintien de l'ordre par la Préfecture de Police soit rénové en profondeur, ce qui était attendu par les gendarmes mobiles et les CRS depuis des années, en donnant de l'initiative aux commandants d'unité, notamment aux commandants des groupements tactiques. Cet échelon existe au sein de la Gendarmerie mobile comme des CRS dès lors qu’une opération de maintien de l'ordre d’envergure est montée. L'idée est dès lors de confier au commandant du groupement tactique - sous l’autorité de la Préfecture de police qui est un échelon de conduite opératif-, un secteur dans lequel il va devoir agir en fonction d'une mission donnée formulée dans le cadre d’un ordre d’opérations, lui-même découlant d’une conception de manoeuvre. Disposant d’une plus grande initiative, en particulier dans l’appréciation de la situation, et dans l’engagement de la manoeuvre, il sera ainsi à même d’intervenir beaucoup plus rapidement. Plus d’initiative, donc plus de réactivité pour contrer des adversaires très mobiles et très violents, ce qui n'était pas suffisamment le cas jusqu'à présent.

Entre interdiction de manifestation dans certains lieux en cas d'infiltration d'ultras et augmentation des amendes pour participation à une manifestation illégale, considérez-vous que ce renforcement de l'appareil légal pour lutter contre les débordements est suffisant ?

Tout d'abord, c'est une mesure de bon sens et indispensable que d'interdire les manifestations dans certains lieux. Notamment pour les Champs Élysées qui est un lieu très symbolique du rayonnement culturel de la France. Laisser ces saccages et cette prise en otage s'opérer, c'était laisser se déployer une action très prédatrice, et ce au-delà des destructions. C'était une atteinte directe à l'image de la France, à son économie et à sa crédibilité.

Durcir les infractions relatives à la participation à une manifestation illégale me parait normal dans une démocratie. Lorsque vous faites un excès de vitesse, il faut payer une amende. Dans le même esprit, lorsqu’on enfreint les directives et les ordres donnés et qu'on participe systématiquement à des manifestations non-autorisées, il faut que cette transgression soit également réprimée de façon plus sévère. De sorte de dissuader les individus de se rassembler dans de telles conditions, et donc d'éviter les débordements tels qu'on les a connus ces derniers mois. Par ailleurs, Il est évident que la chaîne pénale n'était pas suffisamment dimensionnée. Il faut être capable d’interpeller des groupes importants d’individus ayant commis des infractions, de les transporter, et que ceux-ci puissent être pris en charge de façon immédiate par la chaîne pénale. Surtout pour répondre aux délits mais aussi à des cas de criminalité organisée telle qu'observés dans le cas des pillages.

Autre annonce du Premier ministre, celle de l'utilisation de drones. S'agit-il d'un vrai plus pour les forces de l'ordre, ou au contraire d'un gadget ?

L'utilisation de drones peut être très intéressante dès lors que vous déployez un groupement tactique tel que les Champs Élysées. Si on prend cet espace, séparé en deux secteurs, chacun étant confié à un officier supérieur de gendarmes mobiles avec 3-4 escadrons, il est évident que cela donne une capacité d'intervention et une meilleure réactivité pour pouvoir agir sur des casseurs et autres éléments violents.

Il faut savoir que jusqu'ici, la manœuvre était décidée à partir de la salle opérationnelle de la préfecture de police à partir des caméras. Avec des drones, on aura un suivi beaucoup plus précis en instantané des évolutions de la situation sur le terrain. Cela permettra d'améliorer l'anticipation et la réactivité des unités. Cependant, cette capacité d’observation peut être assurée avec une très grande efficacité par un hélicoptère de gendarmerie à la condition de lui permettre d’intervenir en soutien direct du groupement tactique qui est engagé dans l’action principale.

Globalement, l'intervention du Premier ministre vous a donc semblée une bonne reprise en main après les récentes déconvenues et revers infligés au gouvernement ?

Il est essentiel de prendre en compte d'avantage toute cette mouvance d’ultra-gauche-Black Blocs, ces milices d’ultra-violents.  L'Etat se mobilisera davantage, dans le cadre de l'État de droit pour neutraliser de telles actions. Tout cela est sous-tendu par un message de très grande fermeté. C'était attendu par l’immense majorité de la population et renvoie à un impératif de retour de l’autorité républicaine et de l’intangibilité du pacte social.  En aucun cas, il ne faut légitimer ces violences. Aucun parti d'ailleurs ne devrait soutenir de manière directe ou indirecte ce genre d’agissements.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AZKA
- 20/03/2019 - 05:27
LBD tiser la famille de Duflot Taubira
Ou Duflot qui sacage tout chaque samedi est une bonne idée. On evitera ainsi de crever l'oeil du tavailleur indépendant qui persiste à croire que vivre dans une ville de 9000 habitants abandonnée du pouvoir métropolitain, ne fait pas de lui un paria, même si son gilet est jaune.
COUKOUCéMOI
- 19/03/2019 - 19:06
Techniques et méthodes
techniques et méthodes de maintien de l'ordre sont une chose. Pris uniquement sous cet angle, on ne répondra que TRES partiellement à la problèmatique, immense, que je considère, (modestement !!!) mal posée et très mal analysée; ceci étant un marqueur puissant du fonctionnement d'une grande majorité de mes concitoyens !!! Si l'on évite "soigneusement" l'approche sous l'angle de l'institution judiciaire et du comportement et rôle de certains de leurs acteurs (je parle des juges), ce sera alors uriner dans un violon (délicatesse sémantique !!!). Autres comportements à... "prendre en mains": les médias, les associations, les ONG, les groupes de pression et d'influence (maçonnerie, terra neuvistes...), les religions etc... liste non exhaustive. Et ceci est juste la pointe de l'iceberg... !
Wortstein
- 19/03/2019 - 14:51
Et les aides sociales?
Ne faudrait-il pas les mettre en balance pour la racaille prédatrice luttant contre notre modèle social? Pris la main dans le sac à tout saccager= suppression des allocs/chomage/APL pendant 1 an