En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

03.

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

04.

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

05.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

06.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

07.

Immigration : au coeur du choix des pays de destination pour les réfugiés

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

05.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

06.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 4 heures 37 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 5 heures 52 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 6 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 6 heures 33 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 6 heures 47 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 7 heures 29 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 9 heures 15 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 9 heures 39 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 9 heures 58 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 10 heures 11 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 5 heures 40 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 6 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 6 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 6 heures 35 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 7 heures 7 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 8 heures 10 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 9 heures 26 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 9 heures 48 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 10 heures 4 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Immigration : au coeur du choix des pays de destination pour les réfugiés

il y a 10 heures 16 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
La Bonne Doctrine

Maintien de l’ordre : le gouvernement fait un pas dans le bon sens

Publié le 19 mars 2019
Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé une série de mesures visant à donner plus d'initiative aux forces de maintien de l'ordre pour réagir aux débordements survenus ce samedi aux Champs-Élysées.
Bertrand Cavallier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Cavallier est général de division (2S) de gendarmerie. Spécialiste du maintien de l’ordre, il est l'ancien commandant du Centre national d’entraînement des Forces de gendarmerie de Saint-Astier.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé une série de mesures visant à donner plus d'initiative aux forces de maintien de l'ordre pour réagir aux débordements survenus ce samedi aux Champs-Élysées.

Atlantico : Cette décision marquet-elle un changement de doctrine de maintien de l'ordre ? Ce renfort de la capacité d'initiative était-il souhaitable ?

Bertrand Cavallier : On ne peut pas parler de changement de doctrine, le Premier ministre l'a affirmé, elle n'est pas remise en cause. Je vous rappelle qu'elle repose sur trois principes :

1.       Envoi privilégié d'unités professionnelles -GM et CRS- , dont le maintien de l'ordre est le métier ;

2.       Gradation dans l'emploi de la force ;

3.       Le maintien à distance des adversaires ;


Cette doctrine ne signifie cependant pas qu'on doit rester sur une posture statique. Il faut bien différencier la doctrine et les modes d’action qui peuvent être dynamiques, voire offensifs, et se traduire notamment par des interpellations. Par ailleurs sur la question de l’autonomie ou plutôt de la marge d’initiative, jusqu'à présent la culture opérationnelle de la Préfecture de Police est caractérisée par une hypercentralisation d'une part et  d’autre part une implication jusqu’au niveau le plus plus bas des unités qui engendrait par son côté extrêmement directif de nombreux inconvénients : une grande lourdeur, beaucoup d’inertie voire d’inhibition, des problèmes de coordination confinant parfois à une désorganisation du dispositif.

Le Premier ministre souhaite désormais que le fonctionnement même du maintien de l'ordre par la Préfecture de Police soit rénové en profondeur, ce qui était attendu par les gendarmes mobiles et les CRS depuis des années, en donnant de l'initiative aux commandants d'unité, notamment aux commandants des groupements tactiques. Cet échelon existe au sein de la Gendarmerie mobile comme des CRS dès lors qu’une opération de maintien de l'ordre d’envergure est montée. L'idée est dès lors de confier au commandant du groupement tactique - sous l’autorité de la Préfecture de police qui est un échelon de conduite opératif-, un secteur dans lequel il va devoir agir en fonction d'une mission donnée formulée dans le cadre d’un ordre d’opérations, lui-même découlant d’une conception de manoeuvre. Disposant d’une plus grande initiative, en particulier dans l’appréciation de la situation, et dans l’engagement de la manoeuvre, il sera ainsi à même d’intervenir beaucoup plus rapidement. Plus d’initiative, donc plus de réactivité pour contrer des adversaires très mobiles et très violents, ce qui n'était pas suffisamment le cas jusqu'à présent.

Entre interdiction de manifestation dans certains lieux en cas d'infiltration d'ultras et augmentation des amendes pour participation à une manifestation illégale, considérez-vous que ce renforcement de l'appareil légal pour lutter contre les débordements est suffisant ?

Tout d'abord, c'est une mesure de bon sens et indispensable que d'interdire les manifestations dans certains lieux. Notamment pour les Champs Élysées qui est un lieu très symbolique du rayonnement culturel de la France. Laisser ces saccages et cette prise en otage s'opérer, c'était laisser se déployer une action très prédatrice, et ce au-delà des destructions. C'était une atteinte directe à l'image de la France, à son économie et à sa crédibilité.

Durcir les infractions relatives à la participation à une manifestation illégale me parait normal dans une démocratie. Lorsque vous faites un excès de vitesse, il faut payer une amende. Dans le même esprit, lorsqu’on enfreint les directives et les ordres donnés et qu'on participe systématiquement à des manifestations non-autorisées, il faut que cette transgression soit également réprimée de façon plus sévère. De sorte de dissuader les individus de se rassembler dans de telles conditions, et donc d'éviter les débordements tels qu'on les a connus ces derniers mois. Par ailleurs, Il est évident que la chaîne pénale n'était pas suffisamment dimensionnée. Il faut être capable d’interpeller des groupes importants d’individus ayant commis des infractions, de les transporter, et que ceux-ci puissent être pris en charge de façon immédiate par la chaîne pénale. Surtout pour répondre aux délits mais aussi à des cas de criminalité organisée telle qu'observés dans le cas des pillages.

Autre annonce du Premier ministre, celle de l'utilisation de drones. S'agit-il d'un vrai plus pour les forces de l'ordre, ou au contraire d'un gadget ?

L'utilisation de drones peut être très intéressante dès lors que vous déployez un groupement tactique tel que les Champs Élysées. Si on prend cet espace, séparé en deux secteurs, chacun étant confié à un officier supérieur de gendarmes mobiles avec 3-4 escadrons, il est évident que cela donne une capacité d'intervention et une meilleure réactivité pour pouvoir agir sur des casseurs et autres éléments violents.

Il faut savoir que jusqu'ici, la manœuvre était décidée à partir de la salle opérationnelle de la préfecture de police à partir des caméras. Avec des drones, on aura un suivi beaucoup plus précis en instantané des évolutions de la situation sur le terrain. Cela permettra d'améliorer l'anticipation et la réactivité des unités. Cependant, cette capacité d’observation peut être assurée avec une très grande efficacité par un hélicoptère de gendarmerie à la condition de lui permettre d’intervenir en soutien direct du groupement tactique qui est engagé dans l’action principale.

Globalement, l'intervention du Premier ministre vous a donc semblée une bonne reprise en main après les récentes déconvenues et revers infligés au gouvernement ?

Il est essentiel de prendre en compte d'avantage toute cette mouvance d’ultra-gauche-Black Blocs, ces milices d’ultra-violents.  L'Etat se mobilisera davantage, dans le cadre de l'État de droit pour neutraliser de telles actions. Tout cela est sous-tendu par un message de très grande fermeté. C'était attendu par l’immense majorité de la population et renvoie à un impératif de retour de l’autorité républicaine et de l’intangibilité du pacte social.  En aucun cas, il ne faut légitimer ces violences. Aucun parti d'ailleurs ne devrait soutenir de manière directe ou indirecte ce genre d’agissements.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TPV
- 20/03/2019 - 05:27
LBD tiser la famille de Duflot Taubira
Ou Duflot qui sacage tout chaque samedi est une bonne idée. On evitera ainsi de crever l'oeil du tavailleur indépendant qui persiste à croire que vivre dans une ville de 9000 habitants abandonnée du pouvoir métropolitain, ne fait pas de lui un paria, même si son gilet est jaune.
COUKOUCéMOI
- 19/03/2019 - 19:06
Techniques et méthodes
techniques et méthodes de maintien de l'ordre sont une chose. Pris uniquement sous cet angle, on ne répondra que TRES partiellement à la problèmatique, immense, que je considère, (modestement !!!) mal posée et très mal analysée; ceci étant un marqueur puissant du fonctionnement d'une grande majorité de mes concitoyens !!! Si l'on évite "soigneusement" l'approche sous l'angle de l'institution judiciaire et du comportement et rôle de certains de leurs acteurs (je parle des juges), ce sera alors uriner dans un violon (délicatesse sémantique !!!). Autres comportements à... "prendre en mains": les médias, les associations, les ONG, les groupes de pression et d'influence (maçonnerie, terra neuvistes...), les religions etc... liste non exhaustive. Et ceci est juste la pointe de l'iceberg... !
Wortstein
- 19/03/2019 - 14:51
Et les aides sociales?
Ne faudrait-il pas les mettre en balance pour la racaille prédatrice luttant contre notre modèle social? Pris la main dans le sac à tout saccager= suppression des allocs/chomage/APL pendant 1 an