En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 12 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 51 min
light > Social
Colère des usagers
Grève RATP : sera-t-il possible de se faire rembourser son pass Navigo ?
il y a 7 heures 5 min
pépites > Politique
Engagement
Retraites : Emmanuel Macron défend son projet, salue les efforts du gouvernement et évoque "une réforme historique pour le pays"
il y a 8 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 12 heures 16 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 12 heures 59 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 13 heures 33 min
décryptage > Culture
Check news

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Science
Art préhistorique

La première œuvre figurative de l’histoire vient d’être découverte. Elle date d’il y a 44 000 ans

il y a 15 heures 31 min
décryptage > Europe
Brexit

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

il y a 17 heures 5 min
décryptage > Politique
La grande illusion

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

il y a 17 heures 41 min
pépite vidéo > Social
Main tendue
Grève : Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF, demande aux cheminots de "faire une pause" pendant les fêtes de Noël
il y a 4 heures 9 min
pépites > International
Réconciliation
Fin de la guerre commerciale ? : les États-Unis et la Chine annoncent un accord
il y a 8 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 11 heures 52 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 12 heures 36 min
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 13 heures 13 min
pépites > France
Agression
Un homme qui menaçait des policiers avec une arme blanche a été "neutralisé" à la Défense
il y a 14 heures 17 min
décryptage > International
Vote

Elections algériennes : manifestations et abstention record, le peuple algérien plus déterminé que jamais à en finir avec les années Bouteflika

il y a 15 heures 2 min
décryptage > Santé
Activité physique

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

il y a 16 heures 22 min
décryptage > France
Clownerie généralisée

Retraites : le jeu des 7 erreurs

il y a 17 heures 20 min
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 1 jour 11 heures
© Reuters
© Reuters
Atlantico-Business

Grand débat : les chefs d’entreprises sortent du silence en ciblant la justice fiscale, le climat social et l’exemplarité des comportements

Publié le 19 mars 2019
Toutes les organisations patronales remettent aujourd’hui leurs contributions au grand débat. Le Medef, la CPME, Croissance plus et Ethic.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Toutes les organisations patronales remettent aujourd’hui leurs contributions au grand débat. Le Medef, la CPME, Croissance plus et Ethic.

Globalement, les entreprises et les chefs d’entreprises n’ont pas été les plus attaqués par les Gilets jaunes. Les riches oui, les chefs d’entreprises et les managers, assez peu. On a brulé et détruit des symboles du capitalisme, mais les outils de production ont été grandement épargnés ou ignorés.

L’écrasante majorité des revendications aujourd’hui porte sur la taxation des classes moyennes et des retraités, elle dénonce l’injustice fiscale par rapport aux classes les plus aisées et surtout, souligne les problèmes de pouvoir d’achat pour la plupart de salariés.

Ce qui est frappant dans le catalogue des revendications, c’est que les gilets jaunes, qui n’ont jamais précisément attaqué le rôle des chefs d’entreprises, semblent ignorer complètement leur fonction incontournable dans les mécanismes de création de richesse, d’activité et d’emploi.

Dans ces conditions, les organisations patronales sont très préoccupées par l’impact sur leur activité que pourraient avoir une grande partie des mesures suggérées ou imposées par la pression de la rue.

Toute les organisations patronales ont donc participé au grand débat et même organisé beaucoup de réunions à Paris, comme en province.

C’est donc la synthèse de ces discussions et de ces réflexions que le Medef, la CPME, Croissance plus et Ethic rendent progressivement publiques.  

Ce qui est intéressant, c’est qu‘au-delà de leur différence identitaire, les organisations patronales tombent en gros sur les mêmes analyses et les mêmes conclusions.

Le mouvement Ethic a d’ailleurs publié un sondage sur l’état d’esprit des chefs d’entreprise pour construire ses propositions, mais les résultats de ce sondage recoupent le sentiment général dans le monde des affaires.

On relève un fort unanimisme dans les réponses des chefs d’entreprise du Mouvement ETHIC.

Face à la crise actuelle, ils regrettent à 93,2% un manque de compréhension de l’économie et donc des exigences de fonctionnement de leur entreprise par les Français. C’est pourquoi ils sont 45,5% à attendre du Grand débat une prise de conscience des contraintes économiques. Ils sont prêts à prendre des responsabilités sur leur bassin d'emploi pour l'améliorer et considèrent que c’est leur rôle pour 77,4% d’entre eux.

Le mouvement des Gilets jaunes a démarré sur un rejet des taxes et une colère contre un pouvoir d’achat insuffisant pour certains et 90% des chefs d’entreprise interrogés s’accordent eux-aussi à dire que le travail ne paie pas suffisamment en France. Ils l’expliquent (à 87%) du fait des charges patronales qui pèsent sur leur entreprise, donc sur le salaire de leurs salariés, leur allègement substantiel pourrait permettre de mieux rémunérer le travail.

Ils sont 76,5% à souhaiter une baisse des charges patronales d'abord pour ce motif.

Quant à la simplification, ils ont fait une croix dessus, selon eux, rien n'a changé.

La France est perçue comme un pays étatiste (46,2%%), trop dépensier (99%). Ils estiment que l'exigence de comportement éthique est plus forte et mieux observée dans le secteur privé que dans le secteur public (48,7%). Par ailleurs le statut d'exception des fonctionnaires fait l'unanimité : il doit changer. De même que les prérogatives de l’État, ils estiment à 83 % que le président de la République doit clairement et prioritairement définir les missions régaliennes de l’État.

Enfin, la préoccupation majeure et majoritaire des chefs d’entreprises interrogés est la baisse des dépenses de l’État. A 81,5% ils estiment que ce doit doit être la priorité du gouvernement.

 

Au-delà des résultats de ce sondage, la vraie crainte des chefs d’entreprises serait que les réformes induites par la pression des gilets jaunes ne remettent en cause les projets d’amélioration de la compétitivité et abime le potentiel des entreprises à se redresser. Parce que tout l’avenir dépend de la puissance des entreprises : les investissements, les créations d’emplois et le pouvoir d’achat.

On ne décrète ni la création d’emplois, ni les augmentations de pouvoir d’achat. C’est le succès des entreprises qui fabrique la richesse dont tout le système a besoin pour fonctionner et satisfaire les besoins et les demandes de tous : les salariés, les actionnaires et les clients.

 

Sophie de Menthon, présidente du mouvement Ethic, rappelle des évidences qui ne semblent pas forcément partagées par la majorité des opinions publiques, d’où le problème :

« L’économie marchande, par la richesse qu’elle crée, constitue la seule source de financement de l’État, explique-t-elle. Seulement 4% de la richesse créée est affectée à la rémunération du capital via les dividendes (les actionnaires sont donc loin de capter toute la richesse et le risque endossé est faiblement rémunéré).
 Toute la richesse créée depuis 10 ans par les entreprises et leurs salariés est partie dans la dépense publique. 


Faute de marge mais aussi faute de compétitivité (pourquoi investir en France alors que ce n’est pas rentable ?), l’économie française est également en train de manquer la nouvelle révolution industrielle (robotisation, numérisation des process, impression 3D, internet des objets, intelligence artificielle...) ».
Si on reprend les propositions faites par la plupart des organisations patronales, on retombe toujours sur les mêmes dossiers : Emploi, Travail, Dépenses de l’État, citoyenneté, responsabilité du chef d’entreprise.

 

Pour simplifier, ça passe par quatre axes stratégiques autour desquels l’entreprise fonctionne.  

1er axe : la fiscalité, avec davantage de justice sociale. C’est la réponse nécessaire à apporter à la colère populaire, mais attention à ne pas toucher à la compétitivité de l’entreprise. Ça passe évidemment par une baisse des charges sur salaires et des charges qui pèsent sur la production.

Pour Ethic, la remise à plat de la fiscalité est donc une priorité absolue. D’où, la promotion, la simplification administrative et législative à tout prix : éviter le surcoût de la complexité et les risques qui pèsent sur l’entreprise ; réaliser des économies de fonctionnement, améliorer la compétitivité des entreprises.

Ethic souhaiterait notamment pérenniser une fois par an la « prime Patron », défiscalisée et hors charges sociales (prime qui avait été proposée par le mouvement ETHIC en décembre 2018 pour répondre au manque de pouvoir d’achat des gilets jaunes et qui a été reprise par le gouvernement par la suite).

Mesure qu’on retrouve aussi dans d’autres organisations patronales, avec une TVA proche de 0% pour les objets recyclés ou en 2e vie de façon à favoriser l’économie circulaire, les  activités de main d’œuvre et le bénéfice écologique.

2e axe : faire de la baisse des dépenses de l'Etat une priorité,  seule condition pour financer la baisse de l’impôt. Alors, pour tous les chefs d’entreprises, ça passe par la définition claire des missions régaliennes de l‘Etat.

3e axe : tout faire pour renforcer la considération sociale de la part des entreprises. C’est une demande récurrente. Mais pour y répondre, beaucoup de chefs d’entreprises revendiquent un rôle dans dans leur bassin d’emploi, c’est à dire « être consultés sur les sujets ayant un impact direct ou indirect sur leur activité ».

Le mouvement Ethic comme beaucoup de membres de croissance rappelle une de ses priorités : « l’intéressement, la participation et l’actionnariat pour tous les Français. L’objectif est d’augmenter le pouvoir d’achat lorsqu’ils sont en activité et compléter leur revenu lorsqu’ils sont en retraite. »

4e axe, l’exemplarité totale du chef d’entreprise. Exemplarité dans son mode de management, dans sa vie personnelle ; ses dépenses, son style de vie etc. Beaucoup de patrons ont compris aussi qu’il existait une demande forte pour un comportement des chefs d’entreprises qui soit parfaitement moral et éthique. D‘où l'honnêteté, la sincérité, la transparence, le respect des règles et des partenaires sociaux. On en revient au débat sur la raison d’être de l’entreprise, un débat cher à Nicole Notat ou à Jean-Dominique Senard, mais c’est plus une question de comportement personnel que de règlementation ou de contrainte. On en revient aussi au libéralisme capitaliste,  à l’origine pratiqué par des protestants peut-être un peu rigides, mais très rigoureux.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gpo
- 19/03/2019 - 13:06
Exemplarité???
Ceux qui sont à la tête de l'état sont cramés grillés puisqu'ils protègent les copains,(Ferrand, Bayrou) les énarques traitres (Lemaire, Philippe), leurs courtisans (P Besson R Heitz F Molins......) et incompétents Belloubet...
Les citoyens honnêtes qui travaillent, qui souffrent, qui ont des valeurs morales, veulent le départ de ces gens-là car ils ruinent notre pays et méprisent les petits..