En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

06.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

07.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

04.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

05.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

06.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

ça vient d'être publié
pépites > High-tech
Révolution ?
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
il y a 12 min 56 sec
pépites > Justice
"Diffamation publique"
L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"
il y a 1 heure 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 3 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 4 heures 56 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 5 heures 54 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 6 heures 34 min
décryptage > Science
Quête des origines

Pourquoi les résultats des tests génétiques faits à distance doivent être traités avec la plus grande prudence

il y a 6 heures 57 min
décryptage > Social
Non-violence

"Résistance civile non-violente" et destruction de la démocratie

il y a 7 heures 20 min
décryptage > International
Revendications

Du Chili au Liban en passant par l’Espagne, une révolte mondiale monte contre les abus de la fiscalité

il y a 8 heures 23 min
pépites > Politique
Avenir de la droite
Christian Jacob dévoile le nouvel organigramme des Républicains
il y a 48 min 40 sec
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 2 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 3 heures 42 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 4 heures 28 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 6 heures 20 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 6 heures 47 min
décryptage > Politique
Dilemme cornélien

To Be (un réformateur) or not to Be, That’s the Question pour Emmanuel Macron

il y a 7 heures 11 min
décryptage > France
Chiffres

La France, élève modèle sur le front du (non) creusement des inégalités économiques

il y a 7 heures 44 min
décryptage > International
Atlantico-Business

Justin Trudeau garde le pouvoir mais pour quoi faire ?

il y a 8 heures 39 min
© FRANCK FIFE / AFP
© FRANCK FIFE / AFP
Classique

PSG / OM: 3/1. Le show Di Maria sauve les apparences sans masquer les problèmes

Publié le 18 mars 2019
A l'issue d'une piètre prestation, le Paris Saint Germain punit (encore) son rival historique. Si ce matin, les Parisiens comptent vingt points d'avance sur leur dauphin Lillois, les Marseillais, eux, voient la Ligue des Champions s'éloigner.
Olivier Rodriguez est entraîneur de tennis... et préparateur physique. Il a coaché des sportifs de haut niveau en tennis.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Rodriguez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Rodriguez est entraîneur de tennis... et préparateur physique. Il a coaché des sportifs de haut niveau en tennis.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'issue d'une piètre prestation, le Paris Saint Germain punit (encore) son rival historique. Si ce matin, les Parisiens comptent vingt points d'avance sur leur dauphin Lillois, les Marseillais, eux, voient la Ligue des Champions s'éloigner.

Bien entendu, le football n'est pas la guerre. Mais chacun peut constater que même la paix peut faire de grands blessés. A tous les niveaux, les joueurs, les supporters et jusqu'au sommet de l'état-major, la défaite cauchemardesque du PSG contre Manchester United a laissé des traces indélébiles. Puisque l'échec en Ligue des Champions est devenu un mal héréditaire et que la Ligue 1 est (presque) déjà remportée, dire que la fin de saison offrira de joies mesurées au club Parisien et à ses fans est un euphémisme. Même la réception de Marseille, l'ennemi juré, ne pouvait constituer autre chose qu'une manière polie de présenter des excuses. Pour tous les grands favoris, lorsque le faux pas est interdit, la victoire n'est qu'un service minimum.

L'OM, en net regain de forme et revenu dans la course à l'Europe, désirait souffler sur les braises et, sur un malentendu, peut-être ramener un petit quelque chose du Parc des Princes. Un défi de taille lorsque l'on reste sur sept années sans victoires contre son meilleur ennemi...
 
Si les Marseillais n'ont pas à rougir de leur prestation, ils n'ont pas su créer les conditions de l'exploit face à un petit PSG. Tiraillée par ses récents mauvais souvenirs et les déséquilibres de son effectif, l'équipe Parisienne pouvait s'estimer heureuse et soulagée de mener à la mi-temps sur un exploit de Di Maria permettant à Mbappe (45ème) d'ouvrir son pied en même temps que le score. C'est toujours beau, quand deux talents s'amalgament. Lent dans sa production et ramené à ses tourments par un but de Germain dix-sept secondes après la reprise, le PSG montrait tous les symptômes d'une équipe sujette à l'enlisement. Et il fallu la classe d'Angel Di Maria (55ème) pour arracher un autre moment de grâce à ce qui constituait jusqu'alors des lambeaux de football. L'exclusion de Mandanda sonnait la fin du suspense et offrait l'occasion à Di Maria de réaliser un doublé à exposer dans un musée. Il ne s'en priva pas. Ce joueur a beau mettre des coups francs dans des cadres (66ème), il est évident que leur magie en déborde. 
 
Que retenir de ce classique de notre championnat ? Que seuls les miracles d'un ange resteront dans les mémoires. Car le match ne dura finalement que les dix minutes séparant l'égalisation Marseillaise du second but Parisien... Ce qui en fait le plus long court métrage jamais réalisé. Jouant sur un faux rythme et indigent au milieu, le PSG a étalé ses limites du moment. Des limites sportives qui plongent leurs racines dans les errements de la politique du club. Un club prêt à tous les excès, puisque obnubilé par la conquête Européenne. Un club qui semble donc possédé par ce qu'il ne possède pas. Aujourd'hui, il est manifeste que la marque PSG et son expansion commerciale sont très en avance sur le développement sportif et tout, ou presque, ne semble répondre qu'à la seule logique financière. Pourtant, les contre-exemples, comme l'Ajax ou Porto, existent. A force d'exhiber sa puissance économique et de clamer tout haut ses prétentions continentales, le club s'expose. Aux désillusions d'abord, au mécontentement du public ensuite. C'est qu'il en faut beaucoup pour satisfaire les désirs précis de la masse. Une masse qui n'aime pas être déçue puisqu'elle souhaite surtout se reconnaître au travers de ce qu'elle consomme. S'il ne comble pas suffisamment ses exigeants supporters, le club paie toutefois très cher le droit de céder au caprices de ses stars. A force de trop les gâter, le club provoque presque leurs caprices. Comme un symbole des temps modernes dévolus à la gloire de l'individu, la volonté affichée hier soir par Mbappe de tirer un penalty que le bon sens destinait à Di Maria. Un petit incident qui en dit beaucoup. Obsédé par la dictature imposée par ses statistiques, l'étoile montante n'a pas mesuré qu'elle aurait eu bien plus à gagner en laissant à l'Argentin la possibilité de réussir un triplé. Et tout ça pour confisquer maladroitement un ballon qu'elle ne réussira pas à mettre au fond... Cette fois aussi, nous avons assisté au retour du même (l'affaire Neymar/Cavani). Un autre signe des temps pour un club qui avance par à-coups et qui, sous l'ère QSI, semble nier l'histoire de l'institution antérieure à son arrivée (n'est-ce pas Zlatan ?). Un club, qui, pour finir, marque fortement la volonté de ne pas voir apparaître les anciennes gloires du club dans son organigramme.
 
L'objectivité convoque l'évidence. Ce matin, le PSG compte vingt points (!) d'avance sur le second, Lille, et vient de remporter sa quinzième victoire d'affilée (record et série en cours). Le championnat est presque gagné et la vitrine du club pourrait également accueillir une Coupe de France supplémentaire dans les semaines qui viennent. Mais ceci pointe un déséquilibre de plus: tout ce qui est raté sur le plan continental est réussi sur le plan domestique. En conclusion, le projet global et son ambition particulière sont au point mort et ce constat devrait engendrer prochainement des changements majeurs, jusque dans les plus hautes sphères. Souhaitons surtout au club de la capitale qu'il cesse, enfin, d'envisager l'avenir comme une succession de courts termes.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

06.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

07.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

04.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

05.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

06.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires