En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

03.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

04.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

05.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

07.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 12 heures 15 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 14 heures 18 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 15 heures 16 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 16 heures 59 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 18 heures 16 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 19 heures 15 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 19 heures 42 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 20 heures 30 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 21 heures 16 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 1 jour 9 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 13 heures 2 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 14 heures 50 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 16 heures 37 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 17 heures 12 min
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 18 heures 59 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 19 heures 32 min
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 20 heures 14 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 20 heures 59 min
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 21 heures 39 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 1 jour 10 heures
© Zakaria ABDELKAFI / AFP
© Zakaria ABDELKAFI / AFP
Casse noisettes

Samedi de violences : l’Etat manque-t-il des moyens pour maintenir l’ordre ou ce gouvernement enchaîne-t-il les erreurs de stratégie ?

Publié le 18 mars 2019
L'acte XVIII des Gilets Jaunes a été marqué par de nombreux actes de violences : quatre-vingt-cinq enseignes des Champs-Elysées endommagées, une vingtaine pillées, des pavés jetés sur les forces de l'ordre et des immeubles brûlés.
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'acte XVIII des Gilets Jaunes a été marqué par de nombreux actes de violences : quatre-vingt-cinq enseignes des Champs-Elysées endommagées, une vingtaine pillées, des pavés jetés sur les forces de l'ordre et des immeubles brûlés.

Atlantico:  L'Etat est il vraiment dépassé ? Les forces de l’ordre sont elles taillées sur le modèle d’une société où les forces contestataires n’existent que dans une bien moindre mesure ?

Xavier Raufer : Là n'est pas le problème. Débutons par un diagnostic clair, sans lequel nul traitement n'est concevable. Ce qui s'appelle tour à tour Antifa et Black Blocks est une unique nébuleuse d'anarchistes ; d'usage, des gosses de riches en révolte pubertaire. Gauchistes à 20 ans, ils combattent fictivement un fascisme onirique - et à 40 ans, dirigent les boîtes de com' ou médias du système.

Ces casseurs sont connus. A Paris et autour (92, 93, 94) opère la DRPP, Direction du renseignement de la préfecture de police, très affutée sur son territoire. L'auteur est formel : la DRPP connaît un par un les deux ou trois cents pires Black blocks et peut les cueillir au nid avant toute émeute (dans les beaux quartiers ou des squats...) puis les isoler quelques heures ; les codes en vigueur le permettent. En prime, ces milieux anarchistes grouillent d'indicateurs. En Ile-de-France, la PP connaît ainsi les préparatifs d'une émeute.

Enfin, l'Europe du renseignement existe : quand trente émeutiers allemands, belges ou italiens, vont à Paris se joindre à la "fête", un signalement est fourni. Ces alertes donnent des itinéraires, l'immatriculation des véhicules, etc. (les "indics", toujours...). Là, un barrage filtrant règle le problème. Ainsi, L'Intérieur peut, sinon neutraliser une émeute - du moins, en limiter à 90% les dégâts. Exemple : avant l'élection présidentielle, les Black blocks veulent attaquer une réunion du Front national au Zénith le 17 avril 2017. Comme d'usage prévenue, la police agit et l'affaire avorte. Cela, elle le peut toujours - même en mars 2019.

La Maire de Paris déclare attendre " du gouvernement des explications, des réponses". Face à la situation, et à l'ampleur de ces violences, le gouvernement n'avait-il pas la bonne stratégie ? Y-a-t-il  un certain laisser faire pour provoquer un réflexe légitimiste des Français à la vue des images de casse ?  Que se passerait-il si plus de Français se rebellaient ? 

Ce qui est advenu samedi 16 mars sur les Champs-Elysées n'a rien à voir avec la population française, et fort marginalement, avec les Gilets jaunes eux-mêmes. Bien plutôt, la Mairie de Paris et les gouvernements Hollande-Macron doivent s'en prendre à eux-mêmes. Depuis dix ans, ils considèrent les Antifa comme de preux hérauts de la démocratie - certes un tantinet excités mais n'est-ce pas, il faut que jeunesse se passe. Ici règne la connivence : ces anarchistes sont leurs fils ou les copains de ceux-ci. Certes moins gravement, c'est le cas de figure Maison-Blanche - Moudjahidine afghans. Utiles pour combattre l'Union soviétique en Afghanistan - mais l'URSS disparue, ils ne rentrent pas docilement à la niche - ils suscitent Oussama ben Laden. Ici pareil, les Antifa chouchous-Bobos sont en même temps des Black Block. Là, catastrophe ! On ne sait que dire, on se borne à gémir sur la violence qui doit cesser et à édicter des lois futiles. Car bien sûr, chacun sait qu'au rayon répression ferme, le chien Hollande-Macron n'a pas de crocs. Et comment se montrer féroce envers ses propres enfants ? Il y a des exemples récents de cela ; des noms, des faits. Si un Antifa est par hasard arrêté, il est peu après relâché en douce.

Face à ces nouveaux débordements Emmanuel Macron a écourté son voyage au ski et promet des "décisions fortes". Quelles mesures peut-on prendre ? Comment empêcher ce retour de la violence alors que les débordements semblaient diminuer ces dernières manifestations (en comparant à décembre passé) ? 

L'impéritie de ce gouvernement, son ignorance des élémentaires normes du maintien de l'ordre éclatent au grand jour. Et l'isolement de M. Macron, tout autant.

M. Castaner d'abord. Dans le petit milieu politiciens-médias, là où se recrutent confidents, amants et associés, on sait que le ministre de l'Intérieur est un farceur, occupant ce poste car M. Macron n'avait nul candidat fiable à y mettre. Alors que la France vit sa pire crise de violence sociale en un siècle, M. Castaner fait la noce en boîte de nuit, où - je cite la presse people, il "embrasse une inconnue sur la bouche ". Ebahis, toutes les racailles, narcos et Antifa soupirent d'aise. On connaît le proverbe "Quand le chat n'est pas là, les souris dansent". On a vu le bal samedi 16 mars sur les Champs-Elysées.

M. Macron, lui, skie. A mesure où la situation s'aggrave ; à mesure ou, certains jours, la France frôle la guerre civile ; M. Macron renforce son contrôle - chaque jour plus tatillon - sur les médias, notamment l'information des radios-télévisions, tenues à la laisse courte. Le président croit ainsi visiblement que l'actuel chaos est affaire de communication. Or bien sûr, c'est tout sauf ça. Une telle erreur de diagnostic n'augure rien de bon pour la suite de son quinquennat.//

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ullman
- 19/03/2019 - 15:38
PARADOXE !
Au lieu d’être à son bureau de Président pendant le défilé des Gueux, la nouvelle Marie-Antoinette s’affichait sur les pistes de ski en tenue de play-boy.
Le sport lui évite de prendre de la brioche.
Et plutôt que de s’aérer sur les pistes de ski, les Gueux persistent à suffoquer dans les fumées des incendies et des lacrymogènes.
En plus, ils prenaient des pains…
Ah ça ira, ça ira. En s’aggravant, bien sûr.
JG
- 18/03/2019 - 21:45
Macron est un psychopathe...
Ce n'est pas moi qui le dit, c'est un professeur de psychologie italien qui le disait déjà avant les élections et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses prédictions se sont révélées particulièrement justes.
Il faut absolument aller regarder cette vidéo, très bien sous titrée de l'italien : https://www.youtube.com/watch?v=Tp4Va103Bec
Cela fait comprendre beaucoup de choses au sujet du bordel ambiant.
Comme le dit le professeur italien dans cette interview : "un psychopathe sérial killer détruit des familles, un psychopathe au pouvoir détruit une nation"....On y est ....
zelectron
- 18/03/2019 - 18:05
évidemment !
l'état manque surtout de moyens intellectuels pour résoudre les problèmes auxquels il est confronté, l'ambition, l'orgueil, les bidouillages, les compromissions et les trahisons ne suffisent pas !