En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
One-man-show
Et si le Grand débat n’était là que pour permettre à Macron de faire sa pub ?
Publié le 14 mars 2019
La question est depuis longtemps dans toutes les têtes. Maintenant ce sont les garants de ce débat qui la posent.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La question est depuis longtemps dans toutes les têtes. Maintenant ce sont les garants de ce débat qui la posent.

Il était là, matin, midi et soir. Tout seul comme un grand. Intarissable et infatigable. Les chaînes d’info continue assuraient la retransmission du spectacle en direct. Du Macron. Encore du Macron. Toujours du Macron.

Ces derniers temps le tempo s’est quand même un peu ralenti en fonction de l’audience qui baissait. Quant à la presse écrite elle s’est mise prudemment en retrait, ne voulant pas perdre de lecteurs. L’abus de Macron est dangereux pour la santé. Et, comme on va le voir, pour Macron lui-même.

Ce mardi, les cinq garants du Grand débat ont rendu leur rapport d’étape. C’est Pascal Perrineau, politologue respecté, qui s’est chargé de résumer leurs conclusions. Un satisfecit général assorti d’une réserve accablante.

« Nous avons assez tôt précisé qu’il était nécessaire pour les membres du gouvernement de se mettre en retrait du Grand débat : nous n’avons pas été entendus » ! Puis il a, en termes diplomatiques, enfoncé le clou. « Il est important de ne pas confondre ce qui relève d’un exercice participatif avec la promotion de l’action du gouvernement ».

Ensuite est venue l’estocade finale. « Une communication trop intense a pu contribuer, non pas à calmer la méfiance, mais à l’activer » ! Pascal Perrineau sait de quoi il parle : il est un des responsables du CEVIPOF, un institut de recherches qui fait des enquêtes en profondeur sur les sentiments des Français. Les oppositions de gauche et de droite reprochent à Macron de faire campagne. C’est une évidence.

Mais si l’on en juge par les conclusions de Perrineau elles auraient bien tort de s’en plaindre…

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
06.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
07.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Lau73
- 15/03/2019 - 08:33
Enfumage grossier
Ce grand débat n'est qu'un enfumage… Il permet 1/ au Président et à ses ministricules de faire leur pub sur le dos (et les sous) des Français et 2/ de rassembler une montagne d'idées toutes plus contradictoires les unes que les autres. Il n'y aura plus qu'à choisir parmi celles-ci celles qui arrangent le gouvernement et de les imposer au peuple (surtout à ceux qui n'ont pas participé) en arguant que c'est ce que les Français souhaitent… Impression de légitimité pour continuer à taxer, taxer, taxer sous couvert de démocratie participative. Déshabiller Pierre pour habiller Jacques, voilà ce qui va en ressortir!
Benvoyons
- 14/03/2019 - 20:53
Sarkozy en a organisé :)::)
Les Français veulent plus participer en politique mais quand ils participent par des débats cela n'est pas bien :)::)
Il n'y en aurait pas fait des débats, les mêmes diraient qu'il aurait du en organiser :):)
cloette
- 14/03/2019 - 17:04
Des hauts et des bas
@Padam, bien d'accord
@Benvoyons :Est ce que les autres présidents se sont crus obligés de faire des "débats " ? Ces débats sont hallucinants, qui peut tenir devant sa télé plus de 5 minutes pour ce spectacle ?
@AZKA :c'est pas faux !