En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© BORIS HORVAT / AFP
Exclusif
Plus 4 points : entre soutien et sympathie, 54% des Français ont une image positive des Gilets jaunes aujourd’hui
Publié le 09 mars 2019
Un sondage exclusif Ifop pour Atlantico montre une remontée dans l'opinion des Gilets jaunes qui témoigne du patinage du grand débat. Si le mot d'ordre fixé sur le pouvoir d'achat est bien ancré, le mouvement conserve son potentiel de rassemblement anti-macron.
David Nguyen est directeur conseil en communication au Département Opinion et Stratégies d'Entreprise de l'Ifop depuis 2017. Il a été conseiller en cabinet ministériel "discours et prospective" au ministère du Travail (2016-2017) et au ministère de l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Nguyen
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Nguyen est directeur conseil en communication au Département Opinion et Stratégies d'Entreprise de l'Ifop depuis 2017. Il a été conseiller en cabinet ministériel "discours et prospective" au ministère du Travail (2016-2017) et au ministère de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un sondage exclusif Ifop pour Atlantico montre une remontée dans l'opinion des Gilets jaunes qui témoigne du patinage du grand débat. Si le mot d'ordre fixé sur le pouvoir d'achat est bien ancré, le mouvement conserve son potentiel de rassemblement anti-macron.

Après une baisse ininterrompue du soutien et de la sympathie des Français à l'égard des Gilets jaunes, passant de 68% à 50% en quelques semaines, votre dernier sondage Ifop montre un renforcement de 4 points du mouvement aux yeux de la population (+2 points de sympathie et + 2 points de soutien). Comment expliquer ce renversement de tendance ? 

David Nguyen : Plus qu’à un renversement de tendances, on assiste probablement à une stabilisation de l’opinion vis-à-vis du mouvement des gilets jaunes. Le soutien global a certes évolué mais tourne depuis début janvier autour de 55%. Malgré les violences, malgré la gêne occasionnée par les manifestations et blocages, malgré les 10 milliards d’euros de dépenses sociales, malgré la tenue du Grand débat national, 1 Français sur 2 continue de porter un regard positif sur le mouvement. Le dernier regain de soutien/sympathie observé par l’Ifop est probablement lié à une baisse du niveau des violences. Plus largement, cette « résistance » des opinions positives peut être interprétée aussi bien comme une sensibilité majoritaire au discours des gilets jaunes sur la question du pouvoir d’achat, que comme l’expression d’une opposition plus franche au pouvoir actuel. Alors que les partis d’opposition peinent à exister, le mouvement des gilets jaunes remplit probablement le rôle d’étendard composite des récriminations des Français opposés à Emmanuel Macron, qui, rappelons-le, ne satisfait que 31% de la population selon notre dernier tableau de bord Paris Match. Tout ceci indique que le relatif retour au calme observé depuis le lancement du Grand débat national n’est qu’un sursis : si les propositions de l’exécutif au sortir de cet exercice sont décevantes aux yeux de l’opinion, le mécontentement pourrait exploser à nouveau très rapidement.

 

 

Quelles sont les catégories de populations qui ont permis cette remontée du soutien et de la sympathie des Gilets jaunes ?

Le soutien/sympathie au mouvement des gilets jaunes reste très polarisé. Les plus jeunes sont 58% à le soutenir contre 38% des plus de 65 ans, les ouvriers 71% contre 40% des cadres et les sympathisants de la France Insoumise 90% ou du Rassemblement national 70% contre 9% des LREM. Néanmoins, probablement du fait d’une baisse du niveau de violences observée depuis plusieurs semaines, le regain de soutien/sympathie général est plutôt porté par les cadres (+15 points depuis la mi-février) et les professions intermédiaires (+12 points) dans notre dernière vague d’enquête. On observe également une forte hausse du soutien/sympathie parmi les sympathisants de la France insoumise (+13 points), ce qui montre que cette catégorie de la population est réceptive au souhait des leaders insoumis de soutenir jusqu’au bout le mouvement des gilets jaunes.

Paradoxalement, 50% des Français souhaitent tout de même un arrêt du mouvement, (-2 points depuis les 13-14 février) contre 38% qui souhaitent que celui-ci se poursuive . Comment interpréter cette situation ? 

Ces 50% comprennent les Français opposés au mouvement bien sûr, mais aussi ceux qui peuvent être sensibles à la cause des Gilets jaunes tout en considérant que la mobilisation n’a plus lieu d’être. Les Français constatent que le mouvement s’essouffle et qu’il est en proie aux divisions. Par ailleurs, au sein d’une démocratie parlementaire, le débouché naturel d’un mouvement social est électoral. Or, les gilets jaunes ne parviennent ni à monter une liste pour les européennes, ni à donner une consigne de vote. On se retrouve dans la même situation qu’en 2016 avec Nuit Debout : le mouvement était soutenu, mais paraissait sans issue. C’est forcément démobilisateur. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
04.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
05.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
06.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
07.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gilbert perrin
- 10/03/2019 - 10:53
Les gilets jaunes s'organisent : anti casseurs ....
GJ Rien n'est perdue, la stratégie s'améliore...
HIER, sans être dans le secret des dieux, je pense véritablement que les ordres ont été donnés (comme samedi dernier) aux forces de l'ordres de CHASSER les casseurs.. celà a été net et fructueux. C'est la démonstruction de l'ignorance de CASTANER et de MACRON en matière de sécurité.
La stratégie des GJ se met en place. Appel a été fait aux supporters pour participer à la structuration du mouvement . C'est très bien, j'ai personnellement donné mon adhésion et, rese dans l'attente d'une réponse.
moneo
- 09/03/2019 - 17:10
la France une société Bordelique
"l'Etat est la plus grande fiction par laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépends tout le monde"Frederic Bastiat

Quelle magnifique illustration.. tout le monde veut payer moins en ayant plus....tous les "citoyens " en sont là ..Si on creuse un peu on veut plus mais c'est à l'autre de payer et c'est toujours la faute des autres .. il est vrai que dans un pays semi communiste ,voir 3/4 communiste en agriculture on peut comprendre la décision de se tourner vers le patron du jeu :l'Etat;Désormais il y a pourtant un parti qui annonce, presque la couleur, les verts il faut de la décroissance pour sauver quelque chose d un grand bien au dessus de
l'interêt individuel LA PLANETE...Dieu a un nouveau nom .j'ai dit presque parce que les manipulés comprendront trop tard que cette décroissance est aussi celle de leurs niveaux de
vie et c'est là ou les chose vont se corser, le gilet jaunes veulent plus de pouvoir d'achat et moins d'interventions Etatique leur compliquant leurs vies . Quand les 2 courants de pensée se rencontreront la guerre civile ne sera pas loin à moins qu'une fracture identitaire n'y arrive plus tôt
Moreau Jean Luc
- 09/03/2019 - 16:44
Je n'arbore pas le gilet jaune et pourtant
je hurle intérieurement contre ces gens du bas au haut de la société qui s’arrogent pas mal de choses au mépris du citoyen. Je n'ai pas le temps d'aller manifester ma présence à ces mouvements de raz-le-bol mais si j'ai participé pendant un moment à des mouvements anarchistes, j'y ai vu aussi des manipulateurs au charisme facile et des moutons naïfs…
Quant aux autres mouvements, protestataires ou pas, tout mouvement grégaire a besoin d'un chef, de subalternes et subalternes à ceux-ci, etc. ; le chef a beau être intègre, la suite n'y sera pas. C'est humain et plus les cercles sont gros, plus la corruption est grosse : le mondialisme risque de devenir un énorme bordel au sens premier dont la tête serait une cohorte de mafieux maquereaux. Ils se sont déjà emparés de l'Internet qui fut un outil fabuleux