En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

05.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

06.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

07.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

06.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Cour de justice de la République
Affaire Karachi : Edouard Balladur et François Léotard sous la menace d’un procès
il y a 11 min 23 sec
décryptage > France
Entretien

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

il y a 1 heure 27 min
pépite vidéo > Politique
Convictions
"ONPC" : François-Xavier Bellamy interpellé sur sa position sur la PMA et l'avortement
il y a 2 heures 48 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Le chemin intérieur des prêtres face à la crise des vocations

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Société
Etat nounou, Papa Macron

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

il y a 4 heures 52 min
décryptage > Economie
Etat des lieux

A la suite de politiques de Quantitative Easing, l'ensemble des banques centrales du monde se trouvent dans un corner

il y a 5 heures 12 min
pépite vidéo > Culture
Emotion
Le coq de Notre-Dame de Paris est exposé pour les Journées du patrimoine
il y a 17 heures 9 min
pépite vidéo > Social
Infiltration
Les images de la Marche pour le climat perturbée par les black blocs
il y a 18 heures 14 min
pépite vidéo > International
Bruit des bottes
Les Etats-Unis vont envoyer des renforts militaires dans le Golfe après les attaques en Arabie saoudite
il y a 20 heures 40 min
light > Insolite
"Pleure pas nostalgie"
Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion
il y a 47 min 45 sec
pépites > Politique
Vision politique
Valérie Pécresse plaide pour un "choc d'autorité" sur la question de l'immigration
il y a 1 heure 41 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ovni : l’U.S. Navy dévoile des vidéos de "phénomènes aériens non identifiés" ; Un fossile rare datant de 10 millions d’années éclaire l’évolution de l’Homme
il y a 4 heures 16 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Les aléas financiers : l'épée de Damoclès au-dessus des agriculteurs

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Education
Plus vert que ça tu meurs

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

il y a 4 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les quatre coins du cœur" : un roman "inédit" de Françoise Sagan, publié aux éditions Plon

il y a 4 heures 57 min
décryptage > Social
Manifestation

Acte 45 des Gilets jaunes : ni retour en force ni convergence des luttes

il y a 5 heures 29 min
pépites > Social
Maintien de l'ordre
Incidents en marge de la Marche pour le climat : la préfecture estime avoir "maîtrisé" la situation
il y a 17 heures 45 min
pépites > High-tech
Révolution
Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"
il y a 20 heures 8 min
light > Insolite
"La vérité est ailleurs"
Echec de l'invasion de la zone 51
il y a 21 heures 5 sec
Bonnes feuilles

L'emprise de la révolution culturelle de Gramsci sur la gauche française

Publié le 09 mars 2019
Roger Scruton publie "L’erreur et l’orgueil : penseurs de la gauche moderne" aux éditions de L’Artilleur. Le philosophe anglais passe en revue les thèmes et ouvrages des principaux penseurs qui ont influencé la gauche occidentale des cinquante dernières années. Extrait 1/2.
Agé de 72 ans, Roger Scruton est un philosophe anglais. Depuis 1993, il est professeur invité à plusieurs universités (Boston, Saint-Andrew, Oxford). Il a parallèlement créé une revue politique conservatrice, "Salsbury Review", qu'il dirige depuis 18...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roger Scruton
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Agé de 72 ans, Roger Scruton est un philosophe anglais. Depuis 1993, il est professeur invité à plusieurs universités (Boston, Saint-Andrew, Oxford). Il a parallèlement créé une revue politique conservatrice, "Salsbury Review", qu'il dirige depuis 18...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roger Scruton publie "L’erreur et l’orgueil : penseurs de la gauche moderne" aux éditions de L’Artilleur. Le philosophe anglais passe en revue les thèmes et ouvrages des principaux penseurs qui ont influencé la gauche occidentale des cinquante dernières années. Extrait 1/2.

La révolution culturelle initiée par Gramsci tourna court dans le relativisme vide que je viens de décrire. Gramsci espérait remplacer la culture bourgeoise par une nouvelle hégémonie culturelle objective, mais ses projets furent contrecarrés par le rejet de l’idée même d’objectivité, et par le travail purement négatif du professorat américain installé dans son confort. Il sembla un temps que c’était la fin du programme révolutionnaire dans son ensemble. En France, les maoïstes de 1968 s’éclipsaient ou ralliaient les causes anticommunistes, comme Stéphane Courtois ; Perry Anderson cessa d’être rédacteur en chef de la New Left Review, préférant se consacrer à l’analyse politique dans la presse « bourgeoise » ; Williams, Thompson, Deleuze, Rorty et Saïd étaient tous décédés, et Habermas s’escrimait à enterrer le message de gauche sous des pages et des pages d’hésitations bureaucratiques. Parallèlement à cela, les régimes communistes de l’Empire russe s’étaient effondrés, et la Chine s’apprêtait à devenir un pôle de capitalisme transnational, combinant dans sa folle orgie consumériste certains des pires éléments de tous les régimes gouvernementaux de l’histoire récente. 

Mais c’est à ce moment précis, à l’aube du XXIe siècle, que le monstre se remit à remuer dans les profondeurs. Et quand il jaillit de notre océan de complaisance, il s’exprima à la manière de Marx et de Sartre, dans le langage de la métaphysique. Il se débarrassa des atours de la culture de consommation pour apparaître sous son vrai jour, faisant irruption dans le monde des phénomènes comme Erda dans L’Or du Rhin, pour incarner la voix de l’Être lui-même. Il n’y a qu’en France qu’un tel événement pouvait se produire, mais une fois le processus enclenché, il fit de nombreux adeptes dans tout le monde intellectuel. 

Les Fondements de l’arithmétique de Frege, ainsi que la théorie des descriptions de Russell, tirèrent les idées d’existence et de multiplicité du monde sous-terrain de la métaphysique pour les amener dans la lumière de la logique formelle. La philosophie analytique avait hérité d’une profonde réticence à aborder la question de « l’être en tant qu’être ». Les questions sur lesquelles médita le présocratique Parménide dans son poème, qui furent débattues dans l’un des dialogues les plus difficiles de Platon – à savoir, l’Un existe-t-il, et le Multiple fait-il partie de l’Un ? – n’ont pas été clairement reprises dans la philosophie anglo-américaine. Le casse-tête de l’unité de la réalité ultime, hérité de la philosophie islamique et atteignant son paroxysme avec Spinoza, a été écarté car il illustrait « l’ensorcellement de notre entendement par les ressources de notre langage », comme l’avança Wittgenstein. L’être ne devient pas un champ de recherche uniquement parce qu’il est, ou parce que nous parlons d’« être-là », d’« être-vers-la-mort », ou d’être en « avance sur lui-même », comme le fait Heidegger. Nous comprenons l’être par notre réflexion sur une logique de référence, et sur le lien entre référence et identité. C’est là l’hypothèse de base d’une impressionnante tradition de littérature philosophique, qui comprend Les Individus de Strawson, Sameness and Substance de Wiggins, Le Mot et la Chose de Quine, Logic Matters de Peter Geach, La logique des noms propres de Kripke et tant d’autres ouvrages tout aussi complexes. 

Ces hypothèses ne se sont pas implantées en France. Prenant la suite des réflexions de Bergson sur le temps et la conscience, et du décryptage que fit Kojève de Hegel, la philosophie française aborda la question de l’être, de l’étant et de l’état d’être. La parution d’Être et Temps de Heidegger fut un choc pour Sartre, et l’existence de ce livre, dont le langage étrange et captivant suggérait que l’auteur faisait état d’une première rencontre avec l’Être, changea le cours de la philosophie française. Par la suite, les philosophes français furent frappés par ce qu’on pourrait appeler une « envie d’être », l’impression d’être passés à côté des vraies possibilités de la pensée philosophique et une détermination à capturer l’Être et à le mettre à leur propre service, en particulier pour œuvrer à la révolution. Ainsi apparut L’Être et le Néant de Sartre. Et ainsi apparut Différence et Répétition de Deleuze, dont l’objectif, comme je l’ai expliqué au chapitre 6, était de remplacer l’être par la différence et le temps par la répétition, ceci afin de renverser tout le fondement métaphysique de nos formes de pensée « occidentales ».

On peut observer la même causalité dans le titre du livre qu’Alain Badiou décrit (dans la préface de l’édition anglaise) comme une œuvre « majeure » de la philosophie : L’Être et l’Événement. Mais on trouve d’autres influences dans cet ouvrage impressionnant et mystérieux, parmi lesquelles deux croyances qui étaient dans l’air en 1968, et desquelles Badiou, malgré toute sa sophistication, ne s’est jamais détourné. La première est que Jacques Lacan n’était pas le charlatan fou que je décris au chapitre 6, mais un contributeur majeur à la compréhension de notre époque. Ce qui me reste de foi en la nature humaine m’amène à penser que cette idée s’estompera au fil du temps. Pour le moment, cependant, nous devons accepter qu’elle soit partagée par de nombreuses personnalités d’influence dans la culture française, sans parler des professeurs de littérature aux États-Unis. 

Cette vision est partagée par ceux, notamment Badiou, qui assistèrent aux séminaires de Lacan et furent témoins de sa capacité étonnante à balayer des pans entiers de réalité grâce à des formules incantatoires. « Il n’y a pas de sujet » ; « Le grand Autre n’existe pas » ; « Il n’y a pas de rapport sexuel » ; « Vous n’ex-sistez pas » ; « La vérité cache la castration » : ce genre de mantras résonnent à travers les décennies depuis ces séminaires fatidiques, à la manière de malédictions ancestrales dont l’aura malveillante ne peut être ébranlée. L’une de ces formules fascine particulièrement Badiou, dans la mesure où elle semble en lien avec son approche de la question de l’être par le biais de la vieille énigme de l’Un : « Il y a de l’Un », ou parfois, « Il y a d’Un ». 

L’autre croyance qui a guidé la philosophie de Badiou au cours de sa vie est celle qui veut qu’il existe des événements décisifs qui viennent perturber l’ordre des choses et ouvrent la voie au futur. Tout vrai intellectuel doit s’attacher à ce genre d’événements et lui rester fidèle malgré toutes les déceptions. Badiou était l’élève d’Althusser, et il était dévoué à la grande révolution prolétarienne qui devait libérer l’humanité de ses chaînes. Mais c’était aussi un maoïste qui avait manqué les événements de 1968 et s’efforçait de se rattraper, depuis, en dirigeant de petites cellules d’activistes révolutionnaires dont le but était de renverser le système. Dans un essai publié pour la première fois en 1977, il écrivit qu’il n’existait qu’un grand philosophe de notre époque : Mao Zedong. Et il resta persuadé que la Révolution culturelle de Mao était l’exemple que devaient suivre les intellectuels contemporains. Au fil du temps, il finit par convenir à contrecœur que ses mots avaient dépassé sa pensée, mais demeura tout de même « fidèle » au sens profond de ses propos. C’est la « fidélité » à l’évènement que Badiou a entrepris de justifier, non comme un choix moral, mais comme une nécessité métaphysique, une vérité implantée dans la nature même de l’être. 

Mais comment cela peut-il bien être possible ? Comment l’être lui-même peut-il être enrôlé dans l’œuvre révolutionnaire ? La réponse réside dans un autre outil lacanien, les mathèmes, qui sont, comme l’explique Lacan, « les index d’une signification absolue. » En formulant les grandes questions dans un langage mathématique, Badiou espère débarrasser son programme révolutionnaire de tous éléments imprévus et vœux pieux, et le présenter comme fondé sur l’« ontologie », la pure science de l’être. Badiou étant, contrairement à Lacan, suffisamment érudit en mathématiques pour utiliser leurs symboles sans paraître ridicule, ses conclusions ont reçu l’approbation d’un lectorat ébahi, pour qui ils font autorité. Voici donc enfin le texte qui réalise le rêve de Marx, celui de présenter la politique révolutionnaire comme une science exacte. Et voici aussi la preuve qui valide l’idée – si fondamentale pour les marxistes dans leur interprétation léniniste, et sans cesse réitérée par Mao et Althusser – selon laquelle l’Histoire se construit sur des contradictions, ces contradictions étant inhérentes à la réalité – ou du moins le seraient si l’on occultait le fait que le réel, comme le déclara Lacan, n’est jamais réellement la réalité.

Extrait de "L’erreur et l’orgueil : penseurs de la gauche moderne", de Roger Scruton, publié aux éditions de L’Artilleur.

Lien direct vers la boutique Amazon : ICI

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

05.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

06.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

07.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

06.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires