En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

02.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

03.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

04.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

05.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

06.

Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct

07.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
Montrer l’exemple
Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct
il y a 8 heures 36 min
pépite vidéo > Politique
Allocution présidentielle
Retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron en hommage à Valéry Giscard d’Estaing
il y a 9 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Disparition de VGE
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez l’analyse de Jean-Sébastien Ferjou dans "Soir Info"
il y a 10 heures 49 min
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 15 heures 58 min
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 16 heures 27 min
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 17 heures 12 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 19 heures 5 min
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 19 heures 46 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 20 heures 20 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 21 heures 25 min
pépites > Santé
Conférence de presse
Covid-19 : Jean Castex confirme que « la vaccination sera gratuite pour tous »
il y a 9 heures 2 min
pépites > Politique
Hommage à l’ancien chef de l’Etat
Décès de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décrète un jour de deuil national le mercredi 9 décembre
il y a 9 heures 57 min
pépites > Santé
Menaces pour la course aux vaccins
IBM alerte sur des cyberattaques en série sur la chaîne logistique des vaccins contre la Covid-19
il y a 12 heures 6 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 16 heures 13 min
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 16 heures 45 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 18 heures 41 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 19 heures 32 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 19 heures 54 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 20 heures 57 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 21 heures 28 min
Algérie

Cet absurde chantage qui découle de la nouvelle candidature d’Abdelaziz Bouteflika

Publié le 05 mars 2019
Le président algérien assure qu'il quittera son poste une année après avoir été réélu.
Ahmed Rouadjia
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ahmed Rouadjia a obtenu son doctorat d’histoire à Paris VII (Jussieu) en 1989. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président algérien assure qu'il quittera son poste une année après avoir été réélu.

Atlantico : Le président algérien assure qu'il quittera son poste une année après avoir été réélu, c'est à dire en 2020, ce qui le ferait rester un an de plus au pouvoir avant son départ. Cette "négociation" n'est-elle pas une forme de chantage ?

Ahmed Rouadjia : Comment peut-on venir à l’esprit qu’un président gravement malade, et durement frappé d’aphasie puisse parler et  assurer en même temps « qu'il quittera son poste une année après avoir été réélu » ? N’est-il pas risible et absurde d’attribuer des propos et des intentions à une momie ? Néanmoins, dans l’Algérie officielle, le ridicule et l’absurde ne tuent pas et font partie de la logique d’un système politique hermétiquement fermé, et donc complètement imperméable à la logique. Tout ce que l’on peut dire à propos de ce cinquième mandat « brigué » par  un Bouteflika  plongé dans un coma profond depuis 2013, c’est qu’il est voulu, manigancé par le clan maffieux et corrompu qu’il avait lui-même initié dès son arrivée au pouvoir en 1999.

Bien qu’il soit assoiffé de pouvoir et de vengeance contre tous ceux qui l’ont discrédité et obligé à s’exiler après la mort de son patron, Haouari Boumediene, en 1978, Bouteflika n’a plus la force physique ni les facultés réflexives pour savoir s’il est vivant ou mort. Il est dans le monde de l’inconnu…C’est son clan qui parle à sa place et en son nom, et c’est son clan qui négocie la prorogation indéfinie de son mandat en usant de toutes sortes de « chantage », notamment le chantage « sécuritaire », qui veut dire : c’est moi ou le déluge ! Telle est la vérité du cinquième et absurde mandat….


Les annonces sur la santé du président algérien restent très encadrées. Est-il toujours en capacité de gouverner ? Qui contrôle vraiment le pays ?

La santé plus que fragile (euphémisme) du président ressort du secret du Polichinelle. Quant à la question de savoir qui gouverne le pays et le contrôle, il n’est pas difficile de le deviner : l’armée. Celle-ci est le fer de lance du régime, et elle dispose de ressources formidables, de compétences réelles et de penseurs machiavéliques de haute volée. Avec ses services de sécurité ( DRS, ex-sécurité militaire, police, renseignements divers…), l’ANP ( armée nationale Populaire) contrôle de manière efficace un territoire cinq fois plus grand que la France. L’encadrement du pays ne dépend pas du chef d’Etat, en bonne santé ou malade, mais de cet gigantesque appareil étatique aux ramifications quasi infinies…

Les manifestations se multiplient dans les rues à travers tout le pays. La jeunesse manifeste son ras-le-bol quotidiennement. La jeunesse algérienne peut-elle espérer du changement malgré la corruption endémique du pays ?  

Les gigantesques manifestations du 22 février et celles qui se poursuivent en ce moment même un peu partout à travers le pays traduisent non seulement un refus indigné contre le cinquième mandat, mais aussi contre le système politique corrompu, contre la vénalité, la gabegie et le népotisme qui sont devenus une véritable gangrène. Les clans anti-Bouteflika, issus eux-mêmes du système Etat-FLN, corrompu et décadent, s’efforcent de faire accroire que ces grandes manifestations pacifiques, disciplinées, responsables et dignes, sont dirigées uniquement contre le cinquième mandat, alors qu’en vérité elles le sont également contre le système politique considéré comme un bloc…Les anti Bouteflika constitués en réseaux financiers et économiques, en lobbys maffieux, se réjouissent de ces grandes protestations qui servent leurs desseins dans la mesure où elles leur permettraient  de retrouver les positions perdues…

Victimes de l’ « assainissement » entrepris par Bouteflika au sommet de l’Etat, et aussi  de la haine dont il se regorge contre ses « ennemis » de naguère, certains clans ressortent « la tête de l’eau » et tentent d’exploiter l’intifada pacifique du peuple à leur profit. Ils encouragent en sous main les manifestations pour qu’elles mettent à bas le clan incarné par Bouteflika, cette momie qui préside paradoxalement à la destinée d’un grand peuple rebelle autant par son tempérament national  que par son passé historique….

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires