En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

07.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 2 min 58 sec
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 1 heure 37 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 1 heure 58 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 2 heures 9 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 2 heures 30 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 2 heures 42 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 2 heures 44 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 2 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 18 heures 47 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 18 min 28 sec
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 1 heure 53 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 2 heures 24 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 2 heures 41 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 2 heures 49 min
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 18 heures 27 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 19 heures 4 min
© Capture d'écran
© Capture d'écran
Les meilleurs d'entre eux

Cette aile de la majorité LREM qui grince face à la juppéisation en marche

Publié le 15 février 2019
Progressivement, on assiste à une juppéisation de la macronie, pour des raisons électorales compréhensibles. Face à ce déport progressif vers le centre droit, la gauche de Macron s’organise. La majorité sort profondément ébranlée de cette épreuve du feu initiée par les Gilets Jaunes.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Progressivement, on assiste à une juppéisation de la macronie, pour des raisons électorales compréhensibles. Face à ce déport progressif vers le centre droit, la gauche de Macron s’organise. La majorité sort profondément ébranlée de cette épreuve du feu initiée par les Gilets Jaunes.

Pas de chance pour Macron. Ses bombements de torse lui valent une remontée intéressante dans les sondages. Mais dans sa majorité, ça flotte, et ça pourrait finir en eau de boudin. Nous ne partageons l’avis des éditorialistes qui ramènent ces questions à des querelles de foire, et nous pensons que ces mouvements traduisent une vraie recomposition politique due à (ou révélée par) la crise des Gilets Jaunes. 

La juppéisation de la macronie à l’oeuvre

L’arrivée de Juppé au Conseil Constitutionnel sur proposition de Richard Ferrand n’est pas seulement un « coup ». Elle montre que l’assise électorale la plus solide de Macron se situe dans ce centre droit miraculeusement libéré par Laurent Wauquiez. Plus Wauquiez se lepénise, plus Macron gagne de l’oxygène à sa droite. 

Retrouvez nos pronostics sur l’arrivée de François Bayrou à Matignon

De ce point de vue, les discussions entamées sur la liste des européennes ont bien montré la proximité désormais flagrante entre l’orléanisme juppéiste et l’orléanisme macronien. 

Pourquoi Macron se juppéise-t-il?

Si Emmanuel Macron resserre les liens avec Alain Juppé, de bonnes raisons électorales dictent son comportement. Dans la pratique, au-delà de son assise électorale du premier tour, ses seules marges de progression possibles se trouvent sur les anciennes de terre de Wauquiez. Il a donc besoin d’envoyer des signaux à cette droite bourgeoise, frileuse, centriste mais pas trop, qui aime le maire de Bordeaux et déteste le maire du Puy. 

L’intransigeance de Macron sur l’article 2 de la loi anti-casseurs, qui détricote les libertés publiques en autorisant les Préfets à assigner à résidence des manifestants, s’explique largement par le souci d’apparaître comme l’homme qui restaure un ordre bourgeois contesté par la populace. Cette stratégie est, en termes de sondage, payante. 

Pourquoi cette stratégie est peu soutenable

De notre point de vue, cette stratégie se heurtera rapidement à des limites structurelles. En effet, si les réserves électorales de Macron se situent au centre droit, ses perspectives de solution politique pour sortir de la crise des Gilets Jaunes se situent à gauche. Il devrait, d’ici au 15 mars, annoncer un train de mesures très keynésiennes pour ramener la concorde. 

Retrouvez nos pronostics sur le retour de la dépense publique

Le Président devrait donc se heurter à un rapide effet de ciseau entre la base nouvelle qu’il convoite et les décisions qu’il prend. Attention, Emmanuel, à ne pas décevoir trop vite tes nouveaux amis!

Les sociaux-démocrates reviennent au galop

Dans la foulée du week-end où la sous-ministre Brune Poirson a proposé de revenir à la fiscalité carbone, d’autres éléments, y compris de la République En Marche, se sont sentis pousser des ailes sur le sujet. La tribune qu’ils ont publiées sous la férule de Mathieu Orphelin, qui vient de quitter En Marche, en dit long sur le poids désormais symbolique de la taxe carbone.

Retrouvez le calcul caché des signataires de la tribune du Figaro

Derrière cette tribune, il faut mesurer l’effet de reconfiguration de la gauche macronienne, essentiellement composée des catégories socio-professionnelles bobo, qui est en cours. Face à la juppéisation de Macron, les élites, notamment parisiennes, sont prises d’une fièvre d’affirmation. Tout montre que le mouvement des Gilets Jaunes ne les a pas convaincues d’abandonner leur combat. 

Pour l’instant, Macron recadre…

Sa gauche s’est si bien rebiffée, qu’il a dû intervenir. À l’issue du Conseil des Ministres, Benjamin Griveaux a expliqué qu’il n’y aurait pas de nouvelle fiscalité sur le carbone. Le risque de voir les Gilets Jaunes s’emparer de ce sujet pour manifester à nouveau, ou pour disqualifier le Grand Débat, est trop important. Il n’en reste pas moins que l’édifice monolithique de la macronie semble s’effriter sur ce nouveau marqueur de la gauche. 

On notera que, après les 50 abstentionnistes de la loi anti-casseurs, de nouveaux députés En Marche ont marqué leur indépendance sur un sujet sensible. Cet élément souligne que le quinquennat est entré dans une phase nouvelle, où la gauche traditionnelle disparaissant, c’est au sein du parti majoritaire qu’elle va désormais tenter de faire entendre sa voix. Et rien n’exclut qu’elle bénéficie de « complicités » au sein du gouvernement lui-même. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gilbert perrin
- 17/02/2019 - 09:58
juppéisation de la macronnie ... ou l'on sait
De même que Pécresse ne vaut guère mieux ? quant à WAUQUIEZ, il faut qu'il le dise ? SI, LUI AUSSI : alors que faire ? sans doute effectuer à droite le regroupement républicain qui s'impose... autour de Marion Maréchal .... avec de nouvelles techniques de gestion d'un parti politique fortement enraciné dans le peuple !! la vraie démocratie pour une FRANCE libre et indépendante, hors du système et de l'europe actuelle... une FRANCE des NATIONS indépendantes de l'argent ROI... mais solidaire gilbert perrin
TPV
- 16/02/2019 - 22:46
@Ganesha
Juppé se Macronise.
C'est le sujet et non les aigreurs du peuple athée libéral (même RN compatible)
Ganesha
- 16/02/2019 - 11:09
Mr. Verhaeghe, Wauquiez ne se ''lepenise'' pas du tout !
Macron va chercher les électeurs... là où il le peut !

Contrairement à ce qu'affirme mr. Verhaege, l'immigrationniste (en secret) du Puy-en-Velay ne se ''lepenise'' pas du tout !
Au contraire, notre président a conclu un accord secret avec Laurent Wauquiez pour définitivement enterrer la charogne répugnante qu'est devenu le parti Ripoux-Blicain.
La dernière manifestation de Sens Commun,en janvier à Paris, n'a plus rassemblé, selon la police, que 7.000 partisans de la ''famille chrétienne homophobe''.
En échange d'une clémence judiciaire pour son ''abus de bien social'' de plus de 4 millions d'euros avec la société Center Parcs, le traître et escroc au blouson rouge a donc choisi comme tête de liste pour les Européennes, un séminariste manifestement torturé par des pulsions inavouables.

Les retraités aisés sont donc désormais forcés de suivre la consigne que le révérend père Fillon leur a donné, dès 20h15, le soir du premier tour de la présidentielle : votez Macron !