En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
ça vient d'être publié
Bonheur de cuisiner
Le marché de Rungis a officiellement lancé sa plateforme en ligne pour les particuliers en cette période de confinement
il y a 1 heure 25 min
pépites > Science
IHU Méditerranée Infection
Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique
il y a 2 heures 32 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Sibeth Ndiaye décide de remanier les membres de son cabinet ministériel
il y a 6 heures 37 min
pépites > Terrorisme
Espoir
Sophie Pétronin serait toujours en vie, selon le fils de l'otage française enlevée au Mali
il y a 7 heures 25 min
pépites > France
Printemps et confinement
Covid-19 : Christophe Castaner met en garde les Français qui auraient l’intention de partir en vacances
il y a 9 heures 23 min
pépite vidéo > Société
Ministère de l'Intérieur
Violences conjugales : un numéro d'urgence est dorénavant accessible par un simple SMS
il y a 10 heures 37 min
décryptage > Politique
LR

Aurélien Pradié : "Non, je ne suis pas anti-libéral"

il y a 11 heures 44 min
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 13 heures 5 min
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 13 heures 42 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 14 heures 7 min
pépites > Economie
Brétigny-sur-Orge
Covid-19 : des salariés d’Amazon ont été contaminés en France et un d’entre eux aurait été placé en réanimation
il y a 2 heures 4 min
pépites > Santé
Prise de guerre ?
Covid-19 : une commande française de masques aurait été détournée et achetée en liquide par les Etats-Unis en Chine juste avant l'acheminement vers la France
il y a 6 heures 54 sec
pépite vidéo > Europe
Courage des Britanniques
Le prince Charles adresse un message de solidarité aux Britanniques face à l’épreuve du coronavirus
il y a 7 heures 9 min
light > High-tech
Bonheur en famille
Confinement : grâce à Google et à la réalité augmentée, il est possible de recréer un véritable zoo à la maison
il y a 8 heures 43 min
pépites > France
Nouveau délai
Coronavirus : Gérald Darmanin précise le calendrier et le décalage de la déclaration d'impôts
il y a 10 heures 5 min
décryptage > Economie
Solidarité nationale

Appel de l’Etat aux dons pour les plus affectés par le Coronavirus : et la France inventa le Fisc fucking

il y a 11 heures 12 min
décryptage > Europe
Nouvel épicentre de la pandémie

L’Union européenne en réanimation : pronostic vital engagé

il y a 12 heures 27 min
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 13 heures 25 min
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 13 heures 55 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 14 heures 24 min
© François NASCIMBENI / AFP
© François NASCIMBENI / AFP
Evolution

La solidité du vote agricole est-elle en train de s’effondrer ?

Publié le 10 février 2019
Au-delà des résultats qui ont confirmé les précédents, les récentes élections professionnelles aux chambres d’agriculture fournissent un enseignement majeur : la désaffection du vote agricole.
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Voir la bio
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au-delà des résultats qui ont confirmé les précédents, les récentes élections professionnelles aux chambres d’agriculture fournissent un enseignement majeur : la désaffection du vote agricole.

66 % de participation en 2007, 55 % en 2013, 46 % en 2019... Les exploitants agricoles votent de moins en moins lors de leurs élections professionnelles. Pour autant, les résultats ne changent qu’à la marge, la FNSEA conserve 55 % des voix, tout comme les deux précédents scrutins, et reste donc l’incontestable syndicat majoritaire de l’agriculture française, et par voie de conséquence l’interlocuteur privilégié.

Comment analyser cette baisse des votes, alors que conjointement il est devenu plus facile de s’exprimer, avec le choix entre le vote traditionnel papier mais aussi par voie électronique ? Le manque d’intérêt pour les institutions d’une part (en l’occurrence les chambres d’agriculture) et l’absence d’envie de manifester son avis par le vote d’autre part, sont-il en train de gagner un segment de population pourtant à la base traditionnaliste, répondant vraisemblablement bien plus que la moyenne nationale à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un devoir civique ?

Il semble que oui.

Commençons par les institutions. La Cour des comptes avait épinglé les chambres d’agriculture il y a deux ans, permettant à chacun de savoir que, pendant que la population agricole baissait de 50 à 60 % en 20 ans, celle des salariés des chambres augmentait de 30 %. Et cela, à la charge des agriculteurs. Cette information a été plutôt bien diffusée, mais même ceux qui n’en ont pas eu connaissance l’ont au minimum ressentie, en particulier avec les crises incessantes dont souffre le secteur ces dernières années : les conseils et les accompagnements aussi ont été remis en cause (à tort ou à raison, je ne prends pas parti ici, je me contente d’analyser), et leurs coûts ont bien sûr augmenté drastiquement, compte tenu des charges grandissantes des institutions consulaires. Par ailleurs, d’une manière générale, les chambres ont, pour la plupart, semblé réagir avec retard devant l’urgence des situations individuelles, ou parfois être débordées. Les fermes en redressement judiciaire ont suivi une courbe exponentielle en l’espace de quatre ou cinq ans à peine. Pour certains, ce fut une planche de salut, pour d’autres il était déjà trop tard. Il n’est donc pas illogique les chambres aient cherché à augmenter leurs moyens devant l’afflux des appels au secours, mais en même temps elles ont contribué à creuser encore davantage les trésoreries des exploitants qui les financent.

Aller jusqu’à avancer que l’utilité des chambres d’agriculture doit être remise en cause est excessif. En revanche, une réforme de ces entités consulaires pour les concentrer sur les besoins actuels des agriculteurs semble inéluctable...

L’autre point est le désintérêt pour le vote en lui-même. Les agriculteurs sont considérés comme traditionnalistes, donc respectueux des devoirs civiques. Sur l’échiquier politique, ils ont longtemps voté (globalement) à droite / centre-droite, constituant un socle solide pour les partis qui se sont succédés dans cette tendance. Et puis les précédentes élections européennes, puis les régionales, ont montré un virage, en direction du FN (RN aujourd’hui) : le début de l’expression d’une contestation (dans un passé récent, seul le deuxième tour de la dernière élection présidentielle montre un frein à cette tendance).

Aujourd’hui, qu’en est-il ? Les agriculteurs ont probablement été moins présents qu’on aurait pu le pronostiquer au sein du mouvement des Gilets jaunes, même s’ils ne s’en sont pas exclus non plus. Ils ne sont donc pas dans la révolte, en tout cas pour la majorité d’entre eux. Mais ils baissent les bras, ne revendiquent plus, prennent les coups économiques bien sûr, mais aussi sociétaux (mis en cause régulièrement par différents mouvements écologistes, ou vegans, ou autres)... Mais ne répondent plus, sauf quelques-un, sporadiquement, et pas forcément avec les bons arguments. En d’autres termes, ils s’abstiennent, et cela se ressent aussi sur le vote...

Fut un temps où ils étaient courtisés le temps des campagnes électorales pour être souvent oubliés ensuite. Va-t-on vers une époque où leur vote ne représentant plus grand-chose, on ne les courtisera même plus le temps d’un salon de l’agriculture ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
BADIN
- 10/02/2019 - 15:48
Importance des agriculteurs
Entre 1962 et 2016, le secteur primaire a vu son importance dans l'économie de notre pays divisée par dix. Aujourd'hui, il représente 2,5% en incluant la pêche et l'ensemble des employés des différentes administrations qui y sont rattachées. Pas étonnant donc que les politiques ne s'intéressent plus à l'agriculture! En plus c'est générateur de conflits puisque les agriculteurs sont accusés d'avoir la tête près du bonnet. Il est impossible dans la situation actuelle de vivre d'une exploitation agricole et donc, se lancer dans une telle activité pour un jeune qui n'a pas de terres lui appartenant est voué à la faillite. Ce ne sont pas les immigrés qui vont remplacer nos agriculteurs non plus. Voilà donc un métier voué à disparaître. Autour de chez moi, les exploitations de fruits disparaissent et la vallée du Rhône dont les vergers étaient vantés le long des autoroutes devient une succession d'agglomérations séparées par des champs de colza ou de maïs. Les fruits arrivent d'Espagne, du Maroc, de Tunisie par l'autoroute jusqu'à nos super-marchés. Comme tout le reste l'administration tentaculaire a remplacé les agriculteurs mais produit beaucoup moins qu'eux!