En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

07.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

01.

Irlande : les défis du nouveau gouvernement

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 1 heure 44 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 1 heure 44 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

il y a 1 heure 46 min
Grossière erreur...
Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween
il y a 14 heures 48 min
light > Culture
Hommage
Abou Dabi inaugure sa nouvelle avenue Jacques Chirac
il y a 16 heures 31 min
décryptage > Politique
Vraiment ?

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

il y a 18 heures 24 min
décryptage > Sport
Réel succès ?

Cette maladie du tennis français qui se cache derrière la victoire de la France en finale de la FED Cup

il y a 21 heures 52 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les mystères médicaux autour de l’affaire de la nouvelle formule du Levothyrox

il y a 22 heures 29 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Au secours ? Amazon veut rendre Alexa intelligente en traitant nos données personnelles
il y a 22 heures 41 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 1 heure 44 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 1 heure 46 min
pépite vidéo > Politique
Journée de commémorations
11 novembre : Emmanuel Macron inaugure un monument en mémoire des soldats morts
il y a 14 heures 17 min
pépites > International
Incertitude
Bolivie : Morales démissionne, le pays plonge dans l'incertitude
il y a 15 heures 42 min
pépites > Terrorisme
Expulsion
La Turquie va expulser 11 djihadistes français dans les prochains jours
il y a 17 heures 12 sec
décryptage > Europe
Les entrepreneurs parlent aux Français

Margrethe Vestager : Démission !! Le Breton vite ! Mais nous sauvera-t-il ?

il y a 18 heures 39 min
décryptage > Economie
(Piètres) raisons

1,3% de croissance en France : pourquoi pas plus ? Quatre (piètres) raisons et une obligation

il y a 22 heures 6 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

La droite française est-elle maudite ? : les causes historiques de la malédiction de la droite

il y a 22 heures 29 min
décryptage > Environnement
Immobilité

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

il y a 22 heures 50 min
© Reuters
© Reuters
On garde le cap

Réforme des retraites : Emmanuel Macron en marche vers la baisse des pensions

Publié le 24 janvier 2019
Très affirmatif, le haut commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a déclaré ce matin, à l’orée d’une phase de concertation avec les partenaires sociaux, que la réforme systémique prévue aurait bien lieu dans les temps.
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Très affirmatif, le haut commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a déclaré ce matin, à l’orée d’une phase de concertation avec les partenaires sociaux, que la réforme systémique prévue aurait bien lieu dans les temps.

Le projet de loi serait déposé cet été. Autant dire que le Président Macron a décidé de s’enfoncer une belle épine dans le pied: celle de la baisse des retraites!

Alors que, politiquement, tout porte à croire que le gouvernement n’aura pas les marges nécessaires pour mener une réforme des retraites aussi ambitieuse que celle qu’il prétend porter depuis la campagne présidentielle, Emmanuel Macron persiste dans cette voix et envoie des signaux sur sa détermination à passer à l’acte (même si ce passage à l’acte ne concernera que les générations futures). 

Comment Emmanuel Macron compte s’y prendre pour baisser les retraites

Qu’il faille baisser la part des dépenses publiques consacrée aux retraites n’est un mystère pour personne dans la macronie. Il suffit de reprendre la note de France Stratégie que nous évoquions ce week-end pour le comprendre:

« Les prestations monétaires liées aux retraites et à la vieillesse, à près de 14 points de PIB en 2016, pèsent pour un quart dans les dépenses publiques totales et ont contribué pour près de la moitié à l’augmentation en volume des dépenses publiques depuis 2009.« 

Ces propos sont lumineux et expliquent largement l’ambition présidentielle sur ce dossier. La réforme systémique permettra de calculer les droits à la retraite sur la totalité de la carrière, alors qu’elle est aujourd’hui calculée sur les 25 meilleures années. Mécaniquement, le revenu de remplacement au moment du départ baissera en moyenne, par rapport aux anciens, puisqu’il sera aussi calculé sur les « mauvaises années ». 

Pour les fonctionnaires, ce sera pire: alors que leur retraite est aujourd’hui calculée sur les six derniers mois de salaires, la prise en compte sera cette fois beaucoup plus étalée. C’est de la mathématique simple: à carrière identique, le revenu versé à la retraite sera plus faible dans la future réforme que dans le système actuel.

La littérature officielle sur la baisse des retraites

Il suffit de lire le tableau suivant, qui retrace les évolutions des dépenses publiques depuis 2009, pour comprendre que l’augmentation du poids des retraites en France est dans le collimateur:

Entre 2009 et 2016, les dépenses qui coûtent trop cher sont les dépenses de retraites, de santé et de prise en charge des personnes dépendantes au sens large. C’est donc dans ce noeud-là qu’il faut « taper ». 

Un autre graphique permet d’étayer l’idée qu’il s’agit d’une anomalie française en Europe. Le gouvernement est donc invité à la corriger:

On le voit, les dépenses de retraite, comme les aides sociales ou les dépenses de santé, sont comparativement plus élevées en France que dans le reste de l’Union. Il convient donc de s’en occuper…

L’urgence des comptes sociaux imposée au gouvernement

Même si cette réforme ne produira d’effet qu’à long terme, le gouvernement commence à avoir le couteau sous la gorge en matière sociale. En effet, alors que les comptes étaient annoncés comme excédentaires en 2019, la crise des Gilets Jaunes devrait d’ores et déjà produire un déficit de plusieurs milliards

La nouvelle n’est évidemment pas excellente pour la crédibilité de la France dans l’Union Européenne, et singulièrement face à l’Allemagne. 

De combien sera le trou de la sécu en 2019? C’est ici. Comment le gouvernement réformera-t-il la prise en charge de la dépendance? C’est ici

Ces éléments d’urgence obligent donc le gouvernement à rassurer ses partenaires européens sur sa volonté de prendre les mesures utiles à long terme. En particulier, à la baisse des retraites, on ajoutera une « responsabilisation » des assurés dans la prise en charge de la dépendance, largement financée par l’impôt aujourd’hui.

Toutes ces mesures sont très techniques, mais l’opinion finira bien par comprendre le sort qui lui est réservé…

Premiers signes de difficulté politique à réformer

Emmanuel Macron sera-t-il en position politique de rassurer ses partenaires par l’adoption de réformes structurelles aussi défavorables à sa population? Il le croit sans doute (mais a-t-il le choix s’il veut négocier un déficit accru avec la Commission en 2019?), mais les signaux commencent à arriver sur les vents contraires qui se lèvent pour lui barrer la route. 

On notera par exemple les premières grognes sur le fonctionnement de la sécurité sociale des indépendants qui a remplacé le RSI. Cette grogne devrait continuer à monter en 2019 pour des raisons que nous expliquons. Elle constituera un échec important de crédibilité pour le gouvernement, qui démontrera ainsi qu’il est plus habile dans la cosmétique temporaire que dans la résolution effective des problèmes. 

Surtout, le gouvernement a commencé à caler sur l’application de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2019. L’article 80, qui réformait le financement des transports sanitaires, est en effet d’ores et déjà suspendu face à la grogne des ambulanciers. 

On comprend bien que le gouvernement, même sur des sujets très techniques, préfère surseoir plutôt que d’affronter une crise sociale. C’est le signe qu’il n’est plus en position de réformer. 

Le signal est très mauvais sur la suite de la réforme des retraites. On voit mal comment l’opinion déjà chauffée à blanc resterait impassible à l’idée que les retraites baissent. 

Comment les indépendants recommencent à grogner contre l’ex-RSI, c’est ici. Comment la ministre Buzyn a suspendu une réforme technique par peur des grèves, c’est ici

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

07.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

01.

Irlande : les défis du nouveau gouvernement

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

Commentaires (21)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
papy31
- 26/01/2019 - 18:24
baisse des retraites
de 2008 à 2018 inflation 13,7% augmentation d'une pension d'état 7% quoiqu'en disent les journaliste le pouvoir d'achat à commencé à baisser depuis plus de 10 ans -(Taxe d'habitation +58%, taxe foncière +34% CSG +19% TIPP EDF Gaz assurances, mutuelles tout ce qui ne doit pas être pris en compte par l'INSEE pour calculer l'indice des prix.
moneo
- 26/01/2019 - 17:11
baisse de retraites?
oui mais lesquelles? celles de la fonction publique alignée sur celles du privé?
zelectron
- 26/01/2019 - 15:15
pressés comme des citrons
hausse des cotisations, allongement de la durée du travail, retraite vers 70 ans et baisse des pensions, le tout pour financer l'augmentation du nombre de ponctionnaires inutiles et nuisibles (sauf les R.)