En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

05.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

06.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

07.

Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 22 min 18 sec
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 2 heures 52 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 4 heures 44 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 5 heures 19 min
pépites > France
Mobilisation des forces de l'ordre
Attentat à Nice : le gouvernement annonce le rappel de 3.500 gendarmes réservistes et la mobilisation de 3.500 policiers
il y a 6 heures 5 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 7 heures 12 min
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 9 heures 13 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 9 heures 48 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 10 heures 18 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 10 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 40 min 42 sec
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 4 heures 15 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 4 heures 56 min
pépites > International
Mini tsunami
Turquie : au moins quatre morts et 120 blessés après un séisme de magnitude 7 en mer Egée
il y a 5 heures 48 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 6 heures 43 min
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 8 heures 37 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 9 heures 20 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 10 heures 1 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 10 heures 24 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 11 heures 2 min
© Christophe Petit-Tesson / POOL / AFP
© Christophe Petit-Tesson / POOL / AFP
Bonnes feuilles

La délicate mission de la sauvegarde du patrimoine architectural français face aux capitaux étrangers

Publié le 22 janvier 2019
Laurent Izard vient de publier "La France vendue à la découpe" aux éditions de L’Artilleur. La France vit désormais au quotidien la cession de ses richesses privées et publiques, tandis que nos dirigeants continuent de déplorer les délocalisations toujours plus nombreuses. Cette situation conduit à la perte de notre indépendance et à l'instabilité sociale. Extrait 2/2.
Laurent Izard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Izard est normalien et agrégé de l'Université en économie et gestion. Diplômé en droit de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne, professeur de chaire supérieure, il est l'auteur de nombreux manuels d'enseignement supérieur en économie et en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Izard vient de publier "La France vendue à la découpe" aux éditions de L’Artilleur. La France vit désormais au quotidien la cession de ses richesses privées et publiques, tandis que nos dirigeants continuent de déplorer les délocalisations toujours plus nombreuses. Cette situation conduit à la perte de notre indépendance et à l'instabilité sociale. Extrait 2/2.

Le château de Chailly-sur-Armançon est une belle demeure Renaissance située en Côte-d’Or, au cœur de la Bourgogne et classée au titre des monuments historiques depuis 1930. Ses quatre tours, ses caves voutées et son pont-levis rappellent que ce château était à l’origine une place forte, édifiée au début du xve siècle par Jean, Seigneur des Loges. En 1987, le château de Chailly, qui a échappé aux ravages du temps et de la Révolution, est acheté par un investisseur japonais, Yasuhiko Sata. Celui-ci le rénove et le transforme en un hôtel 4 étoiles disposant de 45 chambres, 6 salles de séminaires, 2 restaurants et un golf professionnel 18 trous. Le château accueille dorénavant une clientèle aisée, principalement étrangère. 

L’histoire du château de Chailly illustre parfaitement la problématique de nombreux monuments historiques français : un propriétaire qui ne dispose pas des financements nécessaires pour entretenir son domaine, une absence de projet économiquement viable, une cession forcée, parfois traumatisante, et un nouvel acquéreur fortuné, souvent étranger, qui donne vie au château ou au contraire le réserve pour son usage personnel. Si l’on peut déplorer ce processus, il convient toutefois de remarquer que de nombreux monuments tombent littéralement en ruines faute d’entretien et de restauration. 

La protection du patrimoine architectural français bénéficie pourtant d’une réglementation particulièrement efficace avec la loi de 1913 sur la protection des monuments historiques complétée par la loi Malraux qui crée l’institution des « secteurs sauvegardés » et par la création des « zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager » ou ZPPAUP. Il n’est cependant pas certain que l’évolution récente de cette réglementation permette une meilleure protection de notre patrimoine immobilier historique, souvent en péril. Par exemple, depuis 2009, pour bénéficier d’un régime fiscal avantageux, obligation est faite pour le propriétaire de conserver son bien immobilier durant 15 ans sous peine de devoir rembourser l’économie fiscale réalisée. Ce dispositif est particulièrement dissuasif pour les acquéreurs potentiels français, qui mesurent difficilement les contraintes financières liées à cette acquisition et ne veulent pas prendre le risque de s’engager sur une si longue durée. 

Même la rénovation des plus beaux monuments nationaux se heurte à des difficultés de financement. L’incendie du château de Lunéville le 3 janvier 2003 a été provoqué par un défaut d’entretien des circuits électriques. La célèbre Galerie des Glaces du Château de Versailles n’a pu être restaurée que grâce à l’appui financier du Groupe Vinci dont la majorité du capital, rappelons-le, appartient à des investisseurs institutionnels étrangers. Et l’ancien Théâtre Napoléon III de Fontainebleau a quant à lui été débaptisé : il s’appelle depuis 2014 « Théâtre Cheikh Khalifa bin Zahed al-Nahyan » du nom de l’émir d’Abou Dhabi qui a financé les travaux de restauration. 

En septembre 2017, Emmanuel Macron choisit un journaliste, Stéphane Bern, pour mener une mission sur le patrimoine local en péril. Est-ce une bonne nouvelle ? Notre animateur vedette, en amateur éclairé, semble conscient de la gravité de la situation et a commencé à recenser les monuments qui menacent de disparaitre. De plus, les enjeux économiques de la préservation de notre patrimoine ne lui ont pas échappé. Mais cette mission n’est appuyée par aucun moyen financier. Et les premières interviews accordées par Stéphane Bern semblent plutôt inquiétantes : pas un mot sur les investissements étrangers et le bradage de notre patrimoine, une volonté affichée de convertir certains sites historiques pour accueillir des entreprises, un projet de rendre payante l’entrée des cathédrales, etc. Sa déclaration du 31 août 2018 n’est pas plus rassurante : « Je suis arrivé la fleur au fusil et maintenant je vois toutes les attaques contre le patrimoine, y compris au sein du gouvernement. […] Si tout cela n’est qu’un effet d’annonce, je partirai. Je ne veux pas être un cache-misère ».

Lien direct vers la boutique Amazon : ICI

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 22/01/2019 - 18:55
Affaires conclues !
Ce qui rappelle l'actualité des ventes aux enchères. Chacun apporte de vieilles choses laissées par leurs aïeux dont il n'a plus le sentiment et ne sait que faire.