En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

04.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

07.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 25 min 31 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 1 heure 44 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 3 heures 13 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 4 heures 45 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 5 heures 51 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 6 heures 23 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 7 heures 13 min
décryptage > Politique
Paysage politique

Etiquettes partisanes : le paradoxe des municipales

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Justice
"Penelope Gate"

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

il y a 8 heures 20 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 1 heure 34 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 2 heures 1 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 3 heures 28 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 5 heures 35 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 6 heures 53 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 7 heures 25 min
décryptage > Environnement
Atlantico Business

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

il y a 8 heures 5 min
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 22 heures 32 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 1 jour 4 heures
© JENTILE / INTERCONTINENTALE/FILES / AFP
© JENTILE / INTERCONTINENTALE/FILES / AFP
Bonnes feuilles

Tragédie oubliée : comment les Français d'Indochine sont tombés dans une "trappe mémorielle" lors de la décolonisation

Publié le 20 janvier 2019
Guillaume Zeller vient de publier "Les Cages de la Kempeitaï : Les Français sous la terreur japonaise, Indochine, mars-août 1945" aux éditions Tallandier. Les Japonais s'emparent de l'Indochine française en 1945. Des milliers de Français sont déportés dans des camps. Ces Français du bout du monde demeurent pourtant oubliés. Extrait 2/2.
Guillaume Zeller est journaliste. Directeur de projet chez Canal+, il a été directeur de la rédaction d'i-Télé, rédacteur en chef de DirectMatin et directeur de la rédaction de Direct 8. Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et titulaire d...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Zeller
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Zeller est journaliste. Directeur de projet chez Canal+, il a été directeur de la rédaction d'i-Télé, rédacteur en chef de DirectMatin et directeur de la rédaction de Direct 8. Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et titulaire d...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Zeller vient de publier "Les Cages de la Kempeitaï : Les Français sous la terreur japonaise, Indochine, mars-août 1945" aux éditions Tallandier. Les Japonais s'emparent de l'Indochine française en 1945. Des milliers de Français sont déportés dans des camps. Ces Français du bout du monde demeurent pourtant oubliés. Extrait 2/2.

L’histoire des Français d’Indochine, du 9 mars 1945 à l’arrivée progressive des libérateurs après les bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki, est celle d’une tragédie oubliée. Ces hommes et ces femmes sont tombés dans une trappe mémorielle pour des raisons chronologiques, géographiques et idéologiques. Le coup de force, qui survient alors que l’ensemble du territoire métropolitain a été libéré – à l’exception de plusieurs poches allemandes situées sur les côtes –, ne suscite sur le moment aucune prise de conscience dans un pays pris par l’effervescence de la Libération et les urgences de la reconstruction. À 10 000 kilomètres de distance, la « perle de l’Empire » se retrouve d’autant plus éloignée de la France que le trafic maritime est rompu et les communications des plus complexes. Même depuis Calcutta, Kandy, Tchongking ou Kunming, « l’Indochine ne répond plus ». L’absence de considération dont ils sont l’objet s’explique enfin par la sympathie dont ils auraient témoigné à l’égard d’un régime autoritaire d’obédience pétainiste, celui de l’amiral Decoux, sans guère se soucier du sort de la Patrie occupée. Vision toujours vivace, qui ne s’embarrasse guère de nuances et de précisions, alors que d’importants travaux historiques sur la période ont mis en lumière des comportements intermédiaires que les adeptes du manichéisme prennent peu en compte. Que l’on songe en particulier à l’étude des vichysto-résistants par Bénédicte Vergez-Chaignon qui offre une grille de lecture intéressante pour comprendre bon nombre d’itinéraires de ces Français d’Indochine. Sept décennies plus tard, sans basculer dans une hagiographie qui serait aussi inexacte, il est temps de jeter un éclairage nouveau sur le destin et la tragédie de cette population isolée au bout du monde. 

Mais au-delà des souffrances individuelles et collectives dont on a voulu se faire l’écho ici, on ne tarde pas à réaliser – en s’appuyant sur les travaux récents d’une nouvelle génération d’historiens qui a enfin travaillé sur des sources étrangères, japonaises ou américaines en particulier – que cette séquence d’un semestre dans sa lecture la plus ramassée, ou d’une année si on adopte un regard extensif, est le cadre d’un basculement capital dont l’onde de choc n’a pas encore fini de s’estomper. Considérer que c’est à Hanoï, le 11 mars 1945, que commence la grande vague de décolonisation, avec la proclamation de l’indépendance du Vietnam par les Japonais, n’est pas une vue de l’esprit. L’incapacité des Français à faire face à l’agresseur nippon, les lourdes erreurs du CFLN puis du GPRF, la neutralisation presque instantanée du dispositif militaire, l’humiliation des « Blancs » habilement exploitée, ouvrent en effet la voie à un processus de décolonisation qui culmine dans les années 1960 et bouleverse l’organisation des nations. Certes, l’anti-impérialisme cheminait ailleurs dans le monde, comme en témoignent les émeutes de Sétif et de Guelma en Algérie le 8 mai 1945, ou la proclamation de l’indépendance indonésienne par Soekarno, qui bénéficie aussi du soutien des Japonais, le 17 août 1945. Il n’en reste pas moins que l’indépendance indochinoise du 11 mars, qu’Hô Chi Minh n’a plus qu’à cueillir le 2 septembre suivant, inaugure un cycle historique fondamental, marqué par les conflits asymétriques et la fin du rayonnement mondial de l’Europe. 

Les soldats français d’août 1945, parqués dans des casernes sous la garde de soldats japonais vaincus, pendant que des militants du Viet Minh, hâves et démunis, pavoisent Hanoï de drapeaux rouge et or, en sont les saisissants symboles.

Extrait de "Les Cages de la Kempeitaï : Les Français sous la terreur japonaise, Indochine, mars-août 1945" de Guillaume Zeller, publié aux éditions Tallandier

Lien direct vers la boutique Amazon : ICI

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

04.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

07.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 20/01/2019 - 11:41
La France et l'Indochine..
Comme dans la plupart de nos colonies françaises,les anciens ''colonisés'' ont fui leur pays après avoir obtenu leur ''indépendance'' parce qu'à la ''colonisation française'' a succédé un gouvernement ''de gauche'' où les ''Indigènes'' sont plus malheureux que sous la domination française..Mon frère,(né en 1927),s'est engagé à l'âge de 18 ans dans l'aviation,et il a été envoyé en Indochine pendant la ''guerre d'Indochine'',il a vu beaucoup de ses camarades se faire tuer par les Viets...lui,mon frère,il s'en est sorti mais il est revenu,chez nous,avec le paludisme..Nos soldats,en Indochine,comme en Algérie,étaient également tués par des gauchistes ''français''...Mon frère s'était aperçu que les armes,fabriquées par nos usines françaises,ne possédaient pas une pièce dans le barillet,ce qui faisait que nos soldats ne pouvaient se défendre et se faisaient à coup sûr tuer... s'ils se trouvaient face aux Viets...