En direct
Best of
Best Of
En direct
© Reuters
Qu'est-ce qu'on se marre
« Il y en a qui déconnent ! » Tu déconnes grave Manu…
Publié le 16 janvier 2019
Tu t'es laissé emporter par ton franc-parler. On sait que c'est plus fort que toi.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tu t'es laissé emporter par ton franc-parler. On sait que c'est plus fort que toi.

Ta phrase a fait du bruit. Nous allons en faire aussi. Devant 600 maires de l'Eure réunis, tu as parlé comme eux, comme vous et moi. Evoquant « les Français en difficulté », tu as dit « il y en a qui font bien, et d'autres qui déconnent ». Et là, tu as déconné grave Manu.
On apprend également que tu as laissé à Benalla son téléphone crypté ultra-sécurisé. Tu lui avais déjà permis de garder ses passeports diplomatiques. Après l'avoir viré pour la forme de ta piaule, tu as continué régulièrement à tailler la bavette avec lui. Et là, tu as déconné grave Manu. Au fait, tu continues toujours à déconner avec lui ?

Un jour, tu as déclaré qu'il suffisait de traverser la rue pour trouver du travail. Un autre jour, tu as parlé des ouvriers illettrés. Et tu t'es surpassé en évoquant les feignants qui ne se donnent pas la peine de chercher du boulot. Et là, tu as déconné grave Manu…
Moi, contrairement à tes opposants, je ne t'en veux pas. Quand tu déconnes grave, tu te rapproches de moi, de nous tous. Ceux qui te disaient arrogants et hautains déconnaient grave. 

Avec toi Manu, nous avons enfin un président de proximité, à l'image des commerces du même nom. Ca nous change de De Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande. Tous des coincés de chez coincés.

Avec toi on se marre. Grâce à toi on se fend la pêche. Avec toi on s'emmerde pas. A ce propos, permets-moi de révéler un petit secret et de le partager avec les lecteurs d'Atlantico. Après ta rencontre avec les 600 maires de l'Eure, tu m'as rejoint dans un bistrot du coin.
Tes services de sécurité avaient demandé au patron de la fermer, sinon ils lui démonteraient la gueule. Tu avais besoin de te détendre après t'être emmerdé pendant des heures avec ces pauvres types.

Au cinquième Ricard, tu m'as dit : « qu'est-ce que je me suis fait chier avec ces culs-terreux. » Au huitième Ricard, nous nous sommes raconté les meilleures blagues de Bigard. Quel bonheur de déconner ensemble! Alors Manu, reste avec nous, ne nous quitte pas en 2022. Et là, pour le coup, c'est moi qui déconne grave.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
07.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 16/01/2019 - 23:16
Ce type est imbuvable
Macron est incapable de parler du peuple sans lui cracher dessus, c'est plus fort que lui.
On ne compte plus les insultes qu'il profère sur certains ou sur tous.
C'est seulement avec ces propos qu'il est sincère: il hait tous ceux qui ne sont pas de son monde, celui des "premiers de cordée", et il ne peut pas s'empêcher de l'exprimer.
Les politiciens sont généralement hypocrites: Hollande ne parlait des sans-dent qu'en privé. Macron, sans complexe, ne se gêne pas pour crier son mépris sur les toits, et en être fier.
Il faut remonter aux aristos d'Ancien Régime pour retrouver une telle morgue et un tel complexe de supériorité.
cloette
- 16/01/2019 - 18:45
Il aurait fallu un président de profil différent
Les présidents copains ça ne marchent pas, si on passe en revue tous les président qui ont défilé dans la cinquième, Giscard, trop snob, Pompidou, oui, à la rigueur, Chirac fut finalement populaire, Mitterrand s'était bien glissé dans le rôle, Sarkozy fut contesté, mais l'époque avait changé, déjà le nouveau monde, Hollande ça n'a pas marché, reste Macron controversé. Tout cela pour dire que les deux passables ,Chirac et Mitterrand ont eu une image de père protecteur ou sévère, et pas les autres .Si Marine Le Pen passe ( en 2022), c'est parce qu'elle aura su se faire une image de mater protectrice ...Les Français ont besoin de parentalité ....
Poussard Gérard
- 16/01/2019 - 16:11
Et au dixième ricard?
ce jeunot qui assume ses propos clivants méprisants, insultants a-t-il décidé de faire la lumière sur ses relations avec ben allah??