En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© RAYMOND ROIG / AFP
Une révolte ? Non, une révolution !
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
Publié le 13 janvier 2019
Il est terrible, le bruit que fait cette enquête. Elle rend inutile désormais la fumisterie du « grand débat ».
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il est terrible, le bruit que fait cette enquête. Elle rend inutile désormais la fumisterie du « grand débat ».

Ce sondage, celui de CEVIPOF, n’est pas comme les autres. Habituellement, les instituts de sondage expédient leur affaire via internet : une journée de contacts et un échantillon d’environ 1.000 personnes.

Le CEVIPOF est un organisme de recherche politique. Il travaille et analyse en profondeur. Pour son dernier sondage en date il lui a fallu onze jours : il a été réalisé du 13 au 24 décembre. Des milliers de personnes interrogées longuement et en direct.

On fouille les reins. On étudie les cœurs. On scrute les tripes. Et ça donne le résultat suivant : 81 % des sondés éprouvent soit de la méfiance, soit de la lassitude, soit de la peur, soit du dégoût à l’égard de la politique et des institutions politiques. Et pour 32 % des sondés c’est le « dégoût » qui domine. Le mot « dégoût » porte en lui une charge de mépris, de ressentiment ou de haine. Il explique à lui tout seul la violence des Gilets jaunes.

La France est sur un volcan. Des fumerolles pour le moment. Pour le moment… Et si un jour il y a éruption il faudra en chercher la cause du côté de chez Macron. D’après le CEVIPOF la cote de confiance du chef de l’État s’effondre à 20 % ! Celle de Marine Le Pen progresse en revanche de 8 points. Mais c’est enfoncer une porte grande ouverte que de le constater…

En 2017 un homme providentiel se présenta aux foules séduites par son bagout. Il promettait l’avènement d’un « nouveau monde ». Il annonçait qu’avec lui les lendemains seraient radieux. Et il lui arrivait de dire que sa belle personne serait la garante du bonheur pour tous. Il fut élu.

Il y a des charlatans qui vendent cher des remèdes miracles et toujours inopérants. Une fois découverte la supercherie, les gogos qui se sont laissé abuser en veulent à mort à ceux qui les ont trompés. Le président de la République est dans ce cas. Les Gilets jaunes s’époumonent à crier : « Macron démission ». L’enquête du CEVIPOF ne dit pas autre chose.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
02.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
04.
Pourquoi Oxfam se trompe de combat (et passe totalement à côté de ce qui se passe dans les pays développés)
05.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
07.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
07.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 15/01/2019 - 17:37
J'ai failli voter pour lui!
Tout d'abord,ses belles promesses,pendant sa campagne présidentielle,m'avait séduite, il disait: ''Je ne suis ni de droite, ni de gauche. Je vais redresser la France''. .J'ai pensé qu'un ancien banquier savait compter...mais je me suis aperçue que ce banquier devait utiliser tous les moyens ''modernes'' pour compter(comme font les enfants avec leur calculatrice) ,il avait déjà ''fait ses preuves'' en tant que ministre de Hollande, le résultat avait été désastreux et il ignorait ''l'Histoire de France et de ses colonies''....Je me suis rendue compte, par la suite, qu'il ne savait pas ''gérer un budget'', qu'il dépense plus qu'il ne possède, qu'il est très ''généreux'' (envers les musulmans)avec les sous des autres, quand il n'a plus de sous, il taxe, taxe...et il donne nos sous aux terroristes musulmans qui arrivent de plus en plus nombreux dans notre pays...moi, je n'ai PAS VOTE pour lui!....
lejeunecl
- 15/01/2019 - 16:30
sondage devastateur
Ce n'est pas Macron qui s'est élu lui même que diable !
et s'il faut trouver l'origine du mal que ressent le gilet jaune, sans remonter au premier moteur comme source initiale des causes , comme le disait Aristote, il faut s'en prendre au peuple Français lui -même.
Avant l'émergence du peuple souverain comme pouvoir le pouvoir souverain incarné cherchait comme récompense la gloire .
, aujourd'hui le peuple souverain recherche du pouvoir d'achat.
Malheureusement ce peuple souverain ne peut que constater que le pouvoir d'achat est une denrée de plus en plus rare.
jualano
- 15/01/2019 - 14:01
La Droite doit choisir entre les deux France.
Le Président a été élu par défaut, par la Gauche en déroute ( la chute du Mur de Berlin a connu son épilogue en France avec celle du " socialisme" local qui allait du Molletisme au trotskisme) et par la Droite soucieuse de son confort face à l'émergence électorale du FN; depuis Mitterrand, ils sont tous contrôlés par le " quatrième pouvoir" ( la maçonnerie), qui a jeté le masque en intronisant Hollande ( réunion de tous les partis, sauf le FN, au siège du GO). La constante politique de tous ces évènements, c'est l'exclusion des votants du FN, pour raisons d'immigration, et de sauvegarde du logiciel socialo-communiste ( le "fascisme" est leur dernier argument idéologique). Les tergiversations autour des thèmes possibles du RIC en sont une démonstration de plus..Les coutures politiques ont craqué par le Peuple, et c'est par lui que passe la recomposition entre les deux France, l'Etat Socialiste ( maçons,fonctionnaires, impôts, Taxes) assise sur une Histoire, borgne qui commence en 1789 et la France héritière de 2000 ans d'Histoire, il y en a une de trop, la crise de l'immigration a tout précipité. La Droite doit choisir son camp ou Macron aller au bout de des Transformations.