En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité

03.

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

04.

Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission

05.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

06.

Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel

07.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépites > France
Impact à Montpellier, Toulouse et Perpignan
Intempéries : le trafic SNCF fortement impacté dans le sud de la France jusqu'au 4 novembre
il y a 7 heures 56 min
pépite vidéo > International
Tentative d'apaisement
Chili : le président Sebastian Piñera demande pardon et propose des mesures sociales
il y a 9 heures 38 min
light > Science
Big One ?
Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité
il y a 12 heures 36 min
pépites > High-tech
Révolution ?
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
il y a 13 heures 38 min
pépites > Justice
"Diffamation publique"
L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"
il y a 15 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 17 heures 22 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 18 heures 22 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 20 heures 4 sec
Jamais mieux servi que par soi-même
Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel
il y a 8 heures 55 min
pépites > Politique
Polémique maltaise
Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission
il y a 10 heures 58 min
pépites > Faits divers
Enquête
L'homme arrêté au musée de Saint-Raphaël a été hospitalisé d'office
il y a 13 heures 8 min
pépites > Politique
Avenir de la droite
Christian Jacob dévoile le nouvel organigramme des Républicains
il y a 14 heures 14 min
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 16 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 17 heures 7 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 17 heures 53 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 39 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 19 heures 46 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 20 heures 13 min
© ERIC PIERMONT / AFP
© ERIC PIERMONT / AFP
Atlantico Business

Carlos Ghosn va pouvoir enfin se défendre, après deux mois de détention, mais le gouvernement français reste étrangement gêné et discret

Publié le 05 janvier 2019
Les avocats de Carlos Ghosn ont enfin obtenu de la justice japonaise qu’il puisse s’expliquer mardi prochain. Mais il restera en prison et le gouvernement français n‘a toujours pas réagi. Etrange !
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les avocats de Carlos Ghosn ont enfin obtenu de la justice japonaise qu’il puisse s’expliquer mardi prochain. Mais il restera en prison et le gouvernement français n‘a toujours pas réagi. Etrange !

Le plus curieux maintenant, dans l’affaire Ghosn, c’est l’apparente indifférence du gouvernement français à demander des explications pour cette interpellation qui commence à être particulièrement violente. Tout se passe comme si la France était paralysée par cette affaire et très gênée. Ni l’Elysée, ni le gouvernement, ni le ministère de l’Economie n’ont émis, a priori, de commentaire ou de protestation. 
Alors, au-delà des règles diplomatiques qui veulent qu‘un pays ne puisse pas intervenir ou discuter d’une procédure judiciaire qui se déroule dans un pays étranger, la discrétion des autorités françaises est quand même étonnante. 
La France aurait deux bonnes raisons de demander au moins des explications aux autorités japonaises. D’abord parce que Carlos Ghosn est un citoyen français (même s‘il aurait en parallèle des passeports libanais et brésilien) et la France peut quand même s’inquiéter du sort réservé à l’un de ses ressortissants 
Ensuite, Carlos Ghosn est président d’un groupe français et d’un leader mondial. Renault, qui possède 45 % du capital de Nissan dont il était également responsable. Renault d’ailleurs, dont l’Etat est toujours un des principaux actionnaires avec 15% du capital.
Il est quand même étonnant que le président français d’une société contrôlée par la France ait pu être l'objet d’une enquête menée par les membres dirigeants japonais de la société, sans que le président ne soit au courant et surtout, sans que l'actionnaire de Nissan – ici Renault - ne soit au courant. 
Le comble, c’est quand cet actionnaire ne demande pas d’explications. 

Carlos Ghosn a été interpellé le 19 novembre dans son avion à son arrivée à l'aéroport de Tokyo. Depuis le 19 novembre, il est en garde à vue dans une prison des environs de Tokyo, sans possibilité de communiquer avec l’extérieur. Il a pu rencontrer ses avocats et des fonctionnaires de l’ambassade de France, de Beyrouth et de Brasilia, mais rien n’a filtré de ces visites. D’autant que Carlos Ghosn a été interrogé de longues heures par le procureur mais seul et sans témoin, puisque les avocats français ne peuvent pas, selon la procédure japonaise, assister aux interrogatoires. 
En théorie, personne ne sait exactement pour quelles raisons le président de Renault est gardé en prison. On sait seulement par la presse japonaise et par la direction de Nissan, que Carlos Ghosn aurait dissimulé au fisc et aux actionnaires une partie de ses rémunérations. Selon ses avocats, ces rémunérations n'avaient pas été déclarées, puisqu’elles n’avaient pas été versées mais mises en réserve pour être liquidées le jour de son départ de la société. Les avocats ont précisé qu'il n'y avait là aucune malversation puisque les sommes en question avaient été provisionnées officiellement par Nissan. 
Par ailleurs, Carlos Ghosn est inquiété pour « abus de confiance ». La justice aurait découvert, lors d’une perquisition à son domicile de Tokyo, des documents qui montreraient qu’il aurait abusé de sa position de dirigeant de Nissan dans un montage financier un peu compliqué dans le cadre d’un fonds d’investissement qui lui appartenait. En clair et pour faire simple, Carlos Ghosn aurait pu utiliser l’argent de Nissan pour compenser des pertes de marché de son fonds. 

A priori, les accusations formulées contre lui sont assez graves, mais elles ne sont pas avérées et personne ne peut affirmer la vérité des faits qui lui sont reprochés. Carlos Ghosn a vu périodiquement sa garde à vue prolongée jusqu'au 11 janvier, date à laquelle les juges peuvent encore ajouter quelques jours de garde à vue. 
La logique de la justice japonaise, dit –on, est de mettre une pression telle sur le prévenu qu’il finit toujours par avouer. Malgré les conditions de détention assez dures, Carlos Ghosn n’aurait rien avoué et ses avocats expliquent qu’ils ne savent toujours pas ce qu'on reproche au président de Renault.

C’est pourquoi ils ont décidé de faire appel vendredi dernier, en vertu de l'article 34 de la Constitution japonaise. Cet article assure qu’un détenu a le droit d’être directement informé et cela en audience publique et en présence de ses avocats, des motifs de sa détention. Ils ont donc déposé une demande d’audience publique au tribunal du district de Tokyo. 
La cour avait cinq jours pour organiser cette confrontation, elle l’a donc fixée à mardi prochain. Les avocats sauront donc enfin ce qu’on reproche à Carlos Ghosn et le public saura, lui aussi, ce que Carlos Ghosn peut dire pour sa défense. Ses avocats et son entourage expliquent qu’il pourra enfin clamer son innocence. 
Les juges chargés de décider des mises en détention sont tenus de demander au procureur les raisons qui l’animent pour demander un énième prolongement de la garde à vue. 

En attendant, silence radio, de règle à Paris depuis le début de l’affaire et qui devrait durer au moins jusqu'à mardi. Après quoi, tout le monde s’attend à ce que les autorités françaises, qu’elles appartiennent au gouvernement ou chez Renault, réagissent. Il y va de l’avenir d’un homme qui, quoi qu’il ait fait, a le droit à une défense digne et à la présomption d’innocence. Mais il en va aussi de l’avenir de Renault et de l’alliance, qui est encore le premier constructeur automobile du monde. 
Parce que de deux choses, ou Carlos Ghosn est coupable de malversations et il devra s’expliquer et payer sa peine. Son formidable talent d’industriel et de manager n’excuserait en rien qu’il ait pu faire quelques entorses au droit. Ce n’est pas parce qu’il est riche et célèbre qu’il doit être épargné, mais ce n’est pas pour autant qu'il faille le juger sans procès. 
Ou bien deuxième scénario, Carlos Ghosn sera innocenté et dans ce cas, cette affaire aura provoqué beaucoup de dégâts au point d’affaiblir un des fleurons de l’industrie française. 
Dans ce cas-là, comme dans l’autre hypothèse, l’absence des autorités française est inquiétante. Ce n’est pas parce que Carlos Ghosn menait l’alliance en toute indépendance par rapport au pouvoir politique - qui ne l’aimait guère - que l’Etat ne peut pas ne pas se sentir concerné. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité

03.

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

04.

Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission

05.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

06.

Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel

07.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloberval
- 05/01/2019 - 10:55
Renault fonctionne beaucoup mieux que la SNCF
sans prendre les vessies pour des lanternes .
DESVESSIESPOURDESLANTERNES
- 05/01/2019 - 09:48
Formidable talent ??
D’industriel et de manager ayant poussé Renault vers le low-cost et la délocalisation avec une gamme de Suv balbutiante et coréenne , se tirant une balle dans le pied avec Dacia ?
En d’autres temps Alpine était un très haut de gamme !
Essorer une société en délocalisant pour très temporairement gonfler les bénéfices ( et surtout son salaire) est une stratégie suicidaire (après moi le deluge !) qui devrait logiquement être sanctionnée .