En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

05.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 1 heure 18 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 2 heures 5 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 3 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 4 heures 50 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 6 heures 6 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 7 heures 27 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 8 heures 11 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 9 heures 38 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 10 heures 13 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 10 heures 33 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 1 heure 46 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 2 heures 21 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 4 heures 21 sec
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 4 heures 58 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 6 heures 49 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 9 heures 23 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 9 heures 53 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 10 heures 21 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 47 min
© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Nouvelle donne

Vers la fin de l’austérité salariale ? Comment l’émergence de nouvelles majorités politiques pourraient profondément changer les équilibres économiques dans l’OCDE

Publié le 30 décembre 2018
Si les salaires ont eu tendance à moins augmenter que la productivité dans les pays de l'OCDE depuis 20 ans, la situation pourrait s'inverser.
Patrick Artus est économiste.Il est spécialisé en économie internationale et en politique monétaire.Il est directeur de la Recherche et des Études de Natixis. Patrick Artus est le co-auteur, avec Isabelle Gravet, de La crise de l'euro: Comprendre les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Artus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Artus est économiste.Il est spécialisé en économie internationale et en politique monétaire.Il est directeur de la Recherche et des Études de Natixis. Patrick Artus est le co-auteur, avec Isabelle Gravet, de La crise de l'euro: Comprendre les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si les salaires ont eu tendance à moins augmenter que la productivité dans les pays de l'OCDE depuis 20 ans, la situation pourrait s'inverser.

Atlantico : Dans une note publiée en cette fin décembre, vous indiquez que "Dans l’OCDE, d’autres majorités politiques finiront par faire d’autres politiques salariales", afin de modifier la tendance en place depuis plusieurs années. En quoi de telles politiques pourraient-elles modifier les équilibres économiques ?

Patrick Artus : Dans l'ensemble des pays de l'OCDE, sauf en France et en Italie, depuis vingt ans le partage des revenus se déforme au détriment des salariés. Ceci revient à dire, que les salaires augmentent moins vites que la productivité.

Ainsi, cette situation a eu des conséquences très importantes, en particulier la disparition de l'inflation. Comme les salaires augmentent peu, l'inflation disparaît entraînant de fait des taux d'intérêts extrêmement bas. Le fonctionnement moderne du marché du travail, qui est un fonctionnement au sein duquel les salaires augmentent très peu, est la cause de la disparition de l'inflation et des taux d'intérêts très bas dont on bénéficie actuellement. De fait, la question est de savoir pendant encore combien de temps les salariés accepteront-ils que leurs salaires ne suivent pas la productivité et que par conséquent la part des salaires dans le revenu national diminue.

Il y a une possibilité que l'équilibre actuel –donnant lieu à une inflation faible- disparaisse. Dès lors, on assisterait au retour de l'inflation, suivi de l'augmentation des salaires et de la remontée des taux d'intérêt. On reviendrait à un équilibre similaire à celui que l'on a connu dans les années 1970-1980.

Dans quelle mesure ces politiques de désindexation des salaires par rapport à la productivité sont-elles l'origine des mouvements sociaux actuels ? Quels sont les mécanismes qui ont été mis en œuvre pour se faire ?

On voit d'ores et déjà, dans de nombreux pays, se cristalliser des  réactions autour de cette question des salaires. Ces réactions se traduiront d'un point de vue politique. Par exemple, on peut imaginer que si le prochain président américain est démocrate –parti qui est de plus en à gauche- il optera pour une politique salariale différente qui impliquerait, entre autres, la revalorisation du salaire national. Une situation qui serait similaire en Angleterre, si le parti travailliste remportait les élections générales. Il en irait de même pour la France si la gauche arrivait en tête des prochaines élections présidentielles et c'est exactement ce que fait, à l'heure actuelle, le gouvernement italien.   

A l'heure actuelle, en France et Italie, les salaires n'augmentant pas moins vite que la productivité, ce n'est pas cette situation qui explique les mouvements sociaux type gilets jaunes ni le changement de gouvernement à Rome. Il y a une perception de faiblesse des salaires, mais elle n'est pas liée à un partage des revenus défavorable aux salariés. Il faut donc chercher d'autres explications à ces mouvements protestataires telle que la dégradation de la qualité des emplois (en France par exemple la désindustrialisation a vu la relocalisation des ouvriers dans des emplois de service extrêmement mal payés) par exemple. 

En revanche, dans les pays où les salaires augmentent moins vites que la productivité et où les inégalités ce sont accrues -aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne ou au Japon- ces politiques économiques peuvent donner lieu à l'apparition de mouvements sociaux. L'élection de Donald Trump aux Etats-Unis est donc, en partie, une réaction à ce choix économique de la part de la population qui a vu son salaire baisser. Le Brexit, au Royaume-Uni, en est également une illustration d'autant plus que depuis l'ère Thatcher, le pays a vu les inégalités de richesses et de revenus s'accroître alors qu'en France, ces mêmes indices, n'ont pas bougé depuis 25 ans. 

Quelles seraient les solutions disponibles pour inverser le processus de ce décrochage des salaires, sans en subir de trop lourdes conséquences économiques ?

Dans les pays où les salaires ont augmenté moins vites que la productivité, il est tout à fait possible de revoir ces mêmes salaires à la hausse. Le cas le plus extrême est le Japon où les profits des entreprises représentent deux fois leurs investissements. Les stocks étant tels, les salaires pourraient être augmentés sans problème. C'est aussi le cas pour l'ensemble des pays où les salaires sont extrêmement bas comme les Etats-Unis, l'Allemagne, le Royaume-Unis, l'Espagne... 

Ainsi la réponse se fait au cas par cas : si les salaires sont augmentés dans des pays où les profits sont excédentaires, le coût économique en sera nul. A l'inverse, pour des pays comme la France, où la profitabilité des entreprises est insuffisante puisque les salaires ont augmenté plus rapidement que la productivité, le risque est de déprimer l'investissement des entreprises. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

05.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 30/12/2018 - 16:53
Bas salaires ou pas
PA évoque les très bas salaires US, Allemands etc. . Aux US , pays que J'ai connu il y a peu plutôt bien, les salaires des " professionnels ", personnel très qualifié , y compris les travailleurs manuels avec un vrai metier , demandant un bon niveau de formation et d'apprentissage, sont largement mieux payés que chez nous. Il suffit de comparer , par exemple, les rémunérations des médecins, expert-comptables, informaticiens , ingénieurs, infirmières, plombiers ou électriciens, chez nous et chez eux, encore plus en prenant en compte le coût de la vie et les prélèvements obligatoires . En Allemagne et en GB, c'est un peu pareil, en mode dégradé. Les plus qualifiés gagnent plus que chez nous, les autres autant, parfois moins.
ajm
- 30/12/2018 - 16:39
Productivité Chinoise.
La vraie question c'est l'évolution réelle de la productivité. C'est un triangle des Bermudes de la recherche économique, les opinions étant très partagées sur le sujet, par exemple sur l'impact effectif ou surfait des algorithmes et de l'informatique sur la productivité. On pourrait dire que la productivité a surtout augmenté selon un schéma très, très , très traditionnel ( accumulation de capital physique, consommation accrue d'energie fossile, management militaro-fordien...) en Asie qui nous refait le coup, à une échelle démographique décuplée, de l'Angleterre victorienne des années 1850. Dans nos contrées occidentales, il n'est pas avéré, contrairement à ce que dit PA, que la productivité augmente très significativement. Par contre , le consommateur qui a encore des revenus décents et réguliers profite de l'augmentation massive de la productivité Chinoise via les bas prix de ses productions importées chez nous.