En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 43 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 17 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 18 heures 8 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 19 heures 55 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 21 heures 55 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 22 heures 42 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 23 heures 3 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 23 heures 17 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 23 heures 47 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 1 jour 24 sec
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 16 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 18 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 18 heures 12 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 20 heures 45 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 22 heures 23 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 22 heures 48 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 23 heures 8 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 23 heures 34 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 23 heures 54 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 14 heures
© JUNI KRISWANTO / AFP
© JUNI KRISWANTO / AFP
Olympiades

Et la ville candidate aux JO d’hiver 2026 est... personne. Comme pour la plupart des Jeux à venir

Publié le 28 décembre 2018
Le dynamisme économique qui devrait accompagner l'organisation des Olympiades n'est qu'un mythe.
Pierre Rondeau est chroniqueur à RMC et Professeur d'économie et de management à la Sports Management School. Passionné par les problématiques de l'économie et de la sociologie sportive, et plus particulièrement celles qui touchent le football moderne,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Rondeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Rondeau est chroniqueur à RMC et Professeur d'économie et de management à la Sports Management School. Passionné par les problématiques de l'économie et de la sociologie sportive, et plus particulièrement celles qui touchent le football moderne,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le dynamisme économique qui devrait accompagner l'organisation des Olympiades n'est qu'un mythe.

A six mois de l'annonce de l'attribution des JO d'hiver, le candidat pressenti, Calgary, vient d'annoncer qu'il retirait sa candidature car la population a voté contre à plus de 50%. Comment expliquez-vous ce retrait ? Pourquoi n'y a-t-il plus de concurrence ? 

Pierre Rondeau : Les gens ont compris qu'organiser les Olympiades ne rapporte pas d'argent, en tout cas sur le court-terme. Ce n'est pas un accélérateur de croissance, d'emploi. Pendant trop longtemps-le corps politique a voulu mettre en avant les conséquences économiques: tourisme, emploi, croissance. On a voulu faire entrer dans l'inconscient collectif que les JO ou une coupe du monde de foot devaient générer profits et dynamisme économique. Or c'est une légende urbaine que de croire qu'une grande compétition sportif pourra accélérer la croissance. C'est faux de le croire. Le coût engendré par l'organisation est mis en avant. Les citoyens par la démocratisation de l'information et l'expérience ont compris qu'organiser ne rapportait pas d'argent. Cela n'incite plus à vouloir organiser les compétitions internationales. Depuis 1968 le taux dépassement entre ce qui a été pronostiqué en amont et le coût réel est de 168%. Sauf les JO de 1984 à Los Angeles, organisés par le privé. Il n'y a pas eu la malédiction du vainqueur. Une vente aux enchères dans un monde concurrentiel est toujours en défaveur du vainqueur. Toutes les villes veulent obtenir la candidature pour des raisons historiques, politiques, économiques. Elles candidatent. Et un seul offreur, le CIO, fait un appel d'offres. Les villes candidatent font une course à l'armement, un surenchérissement permanent. Cette course fait dépasser le budget et la ville qui obtient l'enchère car elle devra réaliser tout ce qu'elle a promis avant d'officiellement organiser les JO. Deuxième raison pour que les JO de Los Angeles en 194 n'aient pas dépassé leur budget : il n'y avait qu'une seule candidature. Il n'y a pas eu d'enchère.Comme c'était la seule ville elle n'a pas eu à promettre monts et merveilles au CIO.      

L'impact des JO sur l'économie d'un pays reste sujet à controverse. En réalité, qu'est-ce qu'un pays a à gagner à les organiser ? Est-ce que ça peut devenir une aubaine pour renouveler les infrastructures ?  

Tout dépend du discours qui est mis en avant. Je ne suis pas opposé aux JO. Ce qu'il faut mettre en avant, c'est l'héritage. LE renouvellement des infrastructures et non sportives. Paris 2024 va permettre d'accélérer les grands travaux, les lignes de métro, de tramway, le renouvellement des infrastructures hôtelières, de transport...J'ai envie de souligner l'accélérateur d'investissement. L'aubaine mise en avant par les Etats les villes c'est pas le soutien de la croissance. Il faut arrêter avec ce discours. On entendait encore Bruno Le maire parler d'effet coupe du monde cet été. C'est un non sens économique. Aucune étude économique ne le montre. Il faut défendre ces événements car ils sont porteurs de bien être, du bonheur, de la fierté nationale. C'est du positif mais il faut aussi considérer que cela coûte cher. Ce qu'il faut mettre en avant, c'est la pérennisation des infrastructures.  

N'y a-t-il pas un cercle vicieux qui consiste à ce que les candidats surenchérissent dans leur offre pour avoir les JO et s'endettent plus que de raison ? Est-ce que le Comité olympique fait un effort pour réduire ses exigences et jusqu'où peut-elle les réduire ? 

Elle est dans l'obligation de le faire. Si elle ne le fait pas, le risque à terme c'est qu'il n'y ait plus de candidats aux JO. Que seulement des villes politiquement assez louches le souhaitent. Le CIO doit imposer un contrôle. Il a été imposé à Paris. Un contrat a été passé et la ville de Paris pour canaliser, centraliser, contrôler, surveiller les coûts d'organisation, de production. Pour le cas français, c'est la première fois que la Cour des comptes va avoir un oeil sur le financement pour veiller à ce qu'il n'y ait pas de dépassement onéreux. C'est une demande du CIO d'imposer un contrôle durant la construction des infrastructures. Ce que va mettre en avant le CIO c'est pour la suite des événements c'est de montrer que les nouvelles villes hôtes ne présenteront pas de dépassement.   

Il est clair qu'on peut multiplier par 2,5 la facture pour la rénovation ou la construction d'infrastructures à chaque JO. Cela élimine beaucoup de candidats d'office. Le coût avéré et toujours sous-évalué des JO a-t-il tendance à favoriser toujours le même type de pays ? 

Si on fait l'historique des JO, ce sont toujours les pays occidentaux qui ont gagné l'organisation. L'Afrique n'a jamais organisé d'Olympiades d'été. C'est vrai. Que faudrait-il faire ? Je serai militant d'arrêter de considérer que ce soit une ville seule qui organise les JO mais que ce soit un pays entier. Cela permettrait de faire partager l'ensemble de la solidarité nationale et d'élargir le champ des possibles. Je serai pour le donner à des pays qui n'ont jamais eu l'organisation. Pour le développement via les compétitions sportives, mais il faudrait qu'il y ait un soutien politique, économique. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 28/12/2018 - 18:27
Toujours plus haut, plus fort, plus loin
Que sont les JO ? Le summum de la corruption, de la récupération politicienne, des déficits publics et du dopage.
Médaille d'or toutes catégories.
Un accélérateur des travaux en Ile-de-France ? Surtout un accélérateur des dépassements budgétaires des travaux.
Un pays organisateur ? Ben voyons: plus l'organisateur a de moyens, plus c'est coûteux. Comme disait qui vous savez: c'est pas cher, c'est l’État qui paye.
Je suis pour la suppression de ces jeux qui n'ont d'olympiques que le nom, et l'absence de candidature est un progrès démocratique.
Au pire, avec un budget global contrôlé par la Cour des comptes et approuvé par référendum, qu'il sera interdit de dépasser.
assougoudrel
- 28/12/2018 - 16:23
Effets Gilets Jaunes
Cela fait un bon mois que le Comité Olympique s'inquiète des Jeux de Paris en 2024 depuis la crise des GLJ. Si cela pouvait foirer, grande serait ma joie et celle de beaucoup de français qui ont plus de bon sens que les Hidalgo et autres du même genre.
Deneziere
- 28/12/2018 - 13:48
Ce contributeur est allé à l’école à Najat
Une olympiade est la durée qui sépare deux jeux olympiques, c’est à dire quatre ans. Organiser une olympiade, en pratique, cela ne veut rien dire.