En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

07.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 9 heures 23 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 10 heures 31 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 11 heures 30 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 14 heures 2 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 14 heures 42 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 15 heures 51 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 16 heures 11 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 16 heures 29 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 16 heures 36 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 16 heures 56 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 10 heures 11 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 11 heures 10 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 11 heures 50 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 14 heures 14 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 15 heures 29 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 16 heures 2 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 16 heures 19 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 16 heures 31 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 16 heures 46 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 17 heures 7 min
© JUNI KRISWANTO / AFP
© JUNI KRISWANTO / AFP
Olympiades

Et la ville candidate aux JO d’hiver 2026 est... personne. Comme pour la plupart des Jeux à venir

Publié le 28 décembre 2018
Le dynamisme économique qui devrait accompagner l'organisation des Olympiades n'est qu'un mythe.
Pierre Rondeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Rondeau est chroniqueur à RMC et Professeur d'économie et de management à la Sports Management School. Passionné par les problématiques de l'économie et de la sociologie sportive, et plus particulièrement celles qui touchent le football moderne,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le dynamisme économique qui devrait accompagner l'organisation des Olympiades n'est qu'un mythe.

A six mois de l'annonce de l'attribution des JO d'hiver, le candidat pressenti, Calgary, vient d'annoncer qu'il retirait sa candidature car la population a voté contre à plus de 50%. Comment expliquez-vous ce retrait ? Pourquoi n'y a-t-il plus de concurrence ? 

Pierre Rondeau : Les gens ont compris qu'organiser les Olympiades ne rapporte pas d'argent, en tout cas sur le court-terme. Ce n'est pas un accélérateur de croissance, d'emploi. Pendant trop longtemps-le corps politique a voulu mettre en avant les conséquences économiques: tourisme, emploi, croissance. On a voulu faire entrer dans l'inconscient collectif que les JO ou une coupe du monde de foot devaient générer profits et dynamisme économique. Or c'est une légende urbaine que de croire qu'une grande compétition sportif pourra accélérer la croissance. C'est faux de le croire. Le coût engendré par l'organisation est mis en avant. Les citoyens par la démocratisation de l'information et l'expérience ont compris qu'organiser ne rapportait pas d'argent. Cela n'incite plus à vouloir organiser les compétitions internationales. Depuis 1968 le taux dépassement entre ce qui a été pronostiqué en amont et le coût réel est de 168%. Sauf les JO de 1984 à Los Angeles, organisés par le privé. Il n'y a pas eu la malédiction du vainqueur. Une vente aux enchères dans un monde concurrentiel est toujours en défaveur du vainqueur. Toutes les villes veulent obtenir la candidature pour des raisons historiques, politiques, économiques. Elles candidatent. Et un seul offreur, le CIO, fait un appel d'offres. Les villes candidatent font une course à l'armement, un surenchérissement permanent. Cette course fait dépasser le budget et la ville qui obtient l'enchère car elle devra réaliser tout ce qu'elle a promis avant d'officiellement organiser les JO. Deuxième raison pour que les JO de Los Angeles en 194 n'aient pas dépassé leur budget : il n'y avait qu'une seule candidature. Il n'y a pas eu d'enchère.Comme c'était la seule ville elle n'a pas eu à promettre monts et merveilles au CIO.      

L'impact des JO sur l'économie d'un pays reste sujet à controverse. En réalité, qu'est-ce qu'un pays a à gagner à les organiser ? Est-ce que ça peut devenir une aubaine pour renouveler les infrastructures ?  

Tout dépend du discours qui est mis en avant. Je ne suis pas opposé aux JO. Ce qu'il faut mettre en avant, c'est l'héritage. LE renouvellement des infrastructures et non sportives. Paris 2024 va permettre d'accélérer les grands travaux, les lignes de métro, de tramway, le renouvellement des infrastructures hôtelières, de transport...J'ai envie de souligner l'accélérateur d'investissement. L'aubaine mise en avant par les Etats les villes c'est pas le soutien de la croissance. Il faut arrêter avec ce discours. On entendait encore Bruno Le maire parler d'effet coupe du monde cet été. C'est un non sens économique. Aucune étude économique ne le montre. Il faut défendre ces événements car ils sont porteurs de bien être, du bonheur, de la fierté nationale. C'est du positif mais il faut aussi considérer que cela coûte cher. Ce qu'il faut mettre en avant, c'est la pérennisation des infrastructures.  

N'y a-t-il pas un cercle vicieux qui consiste à ce que les candidats surenchérissent dans leur offre pour avoir les JO et s'endettent plus que de raison ? Est-ce que le Comité olympique fait un effort pour réduire ses exigences et jusqu'où peut-elle les réduire ? 

Elle est dans l'obligation de le faire. Si elle ne le fait pas, le risque à terme c'est qu'il n'y ait plus de candidats aux JO. Que seulement des villes politiquement assez louches le souhaitent. Le CIO doit imposer un contrôle. Il a été imposé à Paris. Un contrat a été passé et la ville de Paris pour canaliser, centraliser, contrôler, surveiller les coûts d'organisation, de production. Pour le cas français, c'est la première fois que la Cour des comptes va avoir un oeil sur le financement pour veiller à ce qu'il n'y ait pas de dépassement onéreux. C'est une demande du CIO d'imposer un contrôle durant la construction des infrastructures. Ce que va mettre en avant le CIO c'est pour la suite des événements c'est de montrer que les nouvelles villes hôtes ne présenteront pas de dépassement.   

Il est clair qu'on peut multiplier par 2,5 la facture pour la rénovation ou la construction d'infrastructures à chaque JO. Cela élimine beaucoup de candidats d'office. Le coût avéré et toujours sous-évalué des JO a-t-il tendance à favoriser toujours le même type de pays ? 

Si on fait l'historique des JO, ce sont toujours les pays occidentaux qui ont gagné l'organisation. L'Afrique n'a jamais organisé d'Olympiades d'été. C'est vrai. Que faudrait-il faire ? Je serai militant d'arrêter de considérer que ce soit une ville seule qui organise les JO mais que ce soit un pays entier. Cela permettrait de faire partager l'ensemble de la solidarité nationale et d'élargir le champ des possibles. Je serai pour le donner à des pays qui n'ont jamais eu l'organisation. Pour le développement via les compétitions sportives, mais il faudrait qu'il y ait un soutien politique, économique. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 28/12/2018 - 18:27
Toujours plus haut, plus fort, plus loin
Que sont les JO ? Le summum de la corruption, de la récupération politicienne, des déficits publics et du dopage.
Médaille d'or toutes catégories.
Un accélérateur des travaux en Ile-de-France ? Surtout un accélérateur des dépassements budgétaires des travaux.
Un pays organisateur ? Ben voyons: plus l'organisateur a de moyens, plus c'est coûteux. Comme disait qui vous savez: c'est pas cher, c'est l’État qui paye.
Je suis pour la suppression de ces jeux qui n'ont d'olympiques que le nom, et l'absence de candidature est un progrès démocratique.
Au pire, avec un budget global contrôlé par la Cour des comptes et approuvé par référendum, qu'il sera interdit de dépasser.
assougoudrel
- 28/12/2018 - 16:23
Effets Gilets Jaunes
Cela fait un bon mois que le Comité Olympique s'inquiète des Jeux de Paris en 2024 depuis la crise des GLJ. Si cela pouvait foirer, grande serait ma joie et celle de beaucoup de français qui ont plus de bon sens que les Hidalgo et autres du même genre.
Deneziere
- 28/12/2018 - 13:48
Ce contributeur est allé à l’école à Najat
Une olympiade est la durée qui sépare deux jeux olympiques, c’est à dire quatre ans. Organiser une olympiade, en pratique, cela ne veut rien dire.