En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 1 heure 58 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 3 heures 18 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 4 heures 33 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 5 heures 10 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 7 heures 29 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 8 heures 17 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 8 heures 58 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 9 heures 38 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 9 heures 40 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 9 heures 40 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 2 heures 44 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 3 heures 53 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 5 heures 49 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 6 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 8 heures 7 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 8 heures 30 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 9 heures 13 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 9 heures 38 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 9 heures 40 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 9 heures 41 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Piste rouge

Et maintenant ils l'empêchent d’aller au ski… pourquoi les conseillers d’Emmanuel Macron ne comprennent vraiment rien aux problèmes politiques du président

Publié le 27 décembre 2018
Des proches du chef de l'Etat ont conseillé à Emmanuel Macron de ne pas se rendre au ski cette année car, en pleine crise des Gilets jaunes, l'image que renverrait un président descendant les pistes ne serait pas bonne.
Arnaud Benedetti est professeur associé à l'Université Paris-Sorbonne. Il vient de publier Le coup de com' permanent (éd. du Cerf, 2017) dans lequel il détaille les stratégies de communication d'Emmanuel Macron.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Benedetti
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Benedetti est professeur associé à l'Université Paris-Sorbonne. Il vient de publier Le coup de com' permanent (éd. du Cerf, 2017) dans lequel il détaille les stratégies de communication d'Emmanuel Macron.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des proches du chef de l'Etat ont conseillé à Emmanuel Macron de ne pas se rendre au ski cette année car, en pleine crise des Gilets jaunes, l'image que renverrait un président descendant les pistes ne serait pas bonne.

Atlantico : Le gouvernement a-t-il fait le bon choix selon vous ?

Arnaud Benedetti : Il a manifestement fait le choix de la sobriété, de la discrétion, d’une certaine forme d’humilité dans un contexte politique tendu et incertain. Emmanuel Macron s’efforce de reconstruire un lien avec les Français, après avoir perdu beaucoup de son capital symbolique depuis plusieurs mois. Ce qui faisait sa force iconique et politique, sa jeunesse et sa détermination à réformer, se sont retournés contre lui pour laisser la place à une impression d’immaturité et d’impuissance. Le Président a surinfecté sa politique par une com’ qui se voulait libre, décomplexée, cash. Macron est dans une période de repli communicant pour tenter de recréditer sa réputation. Quand un pays exprime de la colère, du mécontentement, de la tension, le Prince doit adapter son comportement à la situation . Des vacances ostentatoires, l’exhibition même du corps privé du souverain  pourraient abîmer encore plus l’image présidentielle.

Qu'en conclure de l'état de la communication du président ?

La com flamboyante, c’est fini. Le récit du succès, de la maîtrise des agendas, la fiction jupitérienne, le jeune premier de la politique à qui tout réussissait, cela est désormais derrière nous. La macronie donne le sentiment d’être encalminée entre un mouvement, celui des gilets jaunes, qui lui renvoie la réalité de la France fracturée, des sondages en berne et aussi une forme d’isolement sur la scène européenne. La com’ présidentielle ne fera pas de miracles si le Président ne revoit pas plus en profondeur son logiciel politique : sur la question européenne, sur la question sociale, sur la question institutionnelle. Concernant la première , l’UE est perçue à tort ou à raison comme un espace contraignant pour les peuples qui ne protège pas , à tous les niveaux ; au regard de la seconde , la scène primitive du macronisme ( fin de l’ISF , augmentation de la CSG , etc...) n’en finit pas de travailler, de troubler un imaginaire national qui perçoit l’action gouvernementale comme foncièrement injuste ; sur la question institutionnelle , on se rapproche dangereusement d’une zone de rupture où des segments entiers de l’opinion ne se reconnaissent plus dans l’espace politique , dans ses formes de représentation , dans leur rapport à une démocratie qu’ils jugent faussées ... C’est aussi cela que dit , parfois maladroitement , le mouvement des gilets jaunes qui , quelque part , prend à revers la vision politique d’Emmanuel Macron . Ce dernier est confronté à son destin. Il incarne malgré lui la fin d’une histoire. La question qui lui est posée est de savoir s’il sera en capacité de s’élever à la hauteur de celle qui commence !

Donald Trump ou d'autres leader populistes sont souvent très fortunés, cela ne les empêche pas de bénéficier d'un électorat populaire pour autant malgré des activités propres à leur niveau de vie. Comment en France en est-on arrivé à penser que le couple présidentiel qui se rend au ski, "n'est peut-être pas le meilleur message à adresser" ?

Tout simplement parce que les élites ont oublié les classes populaires et moyennes. Et ce, hélas, depuis des décennies. Il arrive un moment où la société présente la facture de la fracture à ses dirigeants. Trump a été élu par les classes populaires et moyennes, Macron a une base sociologique beaucoup plus étroite. Et c’est bien son problème. Il a gagné dans un paysage électoral où les parts du marché étaient fortement " fractalisées". Arrivant en tête au premier tour, confronté au second tour à Marine le Pen, il a raflé la mise. Ce fut un joueur terriblement chanceux, mais la réalité c’est que la sociologie profonde du pays n’adhère pas forcément à son offre politique. Sa com’ réussie des premiers mois et des premiers a constitué un exercice funambulesque au-dessus d’une extraordinaire béance ... D’où la nécessité d’en revenir à un usage du pouvoir empreint de gravité et d’ascétisme ...

Comment Emmanuel Macron et sa communication peuvent-ils corriger le tir et montrer qu'ils comprennent et respectent les Français ?

En cessant de caricaturer et de stigmatiser les français qui souffrent, en cessant de donner le sentiment qu’une élite préempte le pouvoir et l’avenir, en acceptant de douter ... Cela relève d’une modification en profondeur de ce que Bourdieu appelait l’habitus. Il existe un habitus collectif au niveau des technostructures dirigeantes, lesquelles mélangent politiques, haut-fonctionnaires, capitaines d’industries, qui expriment facilement une assurance, une absence de doutes quant à la direction donnée aux affaires. Cette attitude irrite  profondément les classes populaires et moyennes, lesquelles restent, culture politique oblige héritée du mythe révolutionnaire, fortement attachée au sentiment égalitaire. L’erreur serait de croire que le problème de la majorité se réduit à un problème de pédagogie. Le problème est d’abord et exclusivement politique. Avec les gilets jaunes, le Président est confronté sans doute à la première crise de « l’irrésistible ascension » du techno-libéralisme. Pour en sortir, il va falloir qu’Emmanuel Macron se fasse violence...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 27/12/2018 - 18:13
Il fait beau; laissez-le et il
pourra faire du ski tout nu en se déhanchant. Il fera du hors piste comme dans la réserve de Brégançon avec Bribique sur leur scooter des mers.
cloette
- 27/12/2018 - 15:22
@j'accuse
"signe précurseur d'une explosion" . eh bien , moi qui pensais que l'explosion venait d'avoir lieu !
Ullman
- 27/12/2018 - 13:42
VIOLENCE POUR LES AUTRES
Lui, se faire violence ? Jamais !
Il convie les Gilets Jaunes à palabrer 3 mois durant sachant « que rien ne sera détricoté » : en somme à parler pour ne rien dire, comme des perroquets.
Macron fait ara-kiri. Mais c’est nous qui sommes plumés.