En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 2 heures 46 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 3 heures 57 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 4 heures 19 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 4 heures 45 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 5 heures 15 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 21 heures 17 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 22 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 4 heures 10 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 4 heures 37 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 4 heures 44 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 5 heures 28 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 22 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 1 jour 3 heures
© IROZ GAIZKA / AFP
© IROZ GAIZKA / AFP
Atlantico Business

L‘Insee et la Banque de France sous-entendent que les 10 milliards des Gilets jaunes pourraient sauver l’économie française de la déprime. Vraiment ?

Publié le 20 décembre 2018
C’est évidemment politiquement incorrect à dire, mais les prévisions économiques pour 2019 nous indiquent que le plan de relance spécial Gilets jaunes pourrait booster l’économie française.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C’est évidemment politiquement incorrect à dire, mais les prévisions économiques pour 2019 nous indiquent que le plan de relance spécial Gilets jaunes pourrait booster l’économie française.

C’est évidemment politiquement incorrect que de prétendre que le plan « Gilets jaunes » va faire du bien à l’économie française, alors que beaucoup ont crié à la catastrophe. Et pourtant ! Les prévisions de conjoncture qui sortent de l’Insee et de la Banque de France laissent penser que l’année 2019, qui s’annonçait très déprimée, pourrait résister grâce à la hausse de pouvoir d’achat, lequel sera boosté par le plan de relance de plus de 10 milliards d’euros. Explications.

1er point : la situation actuelle est mauvaise, l’année 2018 se terminera sur une croissance ramenée à 1,5%,  ce qui est très faible, avec une perspective 2019 encore plus dégradée. Les instituts de prévisions considèrent que les évènements sociaux de cette fin d’année nous couteront 0,2 point de PIB en moins. Ce qui impacte le déficit budgétaire, puisque les dépenses publiques continuent de courir alors que les recettes fiscales tombent avec l’activité.

2e point : la perspective 2019 est potentiellement mauvaise, compte tenu de la conjoncture mondiale, la hausse des taux d’intérêt aux Etats-Unis et sans doute en Europe, les incertitudes sur le prix du pétrole, la persistance des pressions protectionnistes, le risque de guerre commerciale alimenté par les antagonismes entre la Chine et les Etats-Unis et enfin, les effets d’un Brexit de plus en plus incertain, tout cela ne crée pas un climat favorable à une croissance forte. La France est évidemment impactée. Sauf qu’il existe en France des forces de rappel.

3e point : selon les instituts de conjoncture, il existe en effet en France, des forces de rappel qui pourraient compenser les effets du ralentissement mondial. Les hausses de pouvoir d’achat pourraient dépasser les 3% sur 2019. Ces hausses sont le résultat des mesures Macron, celles prises dans le calme il y a plus d’un an sur la taxe d’habitation, la baisse des charges qui vont enfin produire leurs effets, auxquelles il faut ajouter la baisse du prix du pétrole et l’ensemble des mesures Gilets jaunes, prises dans l’urgence et le désordre cette semaine, mais qui pèsent néanmoins plus de 10 milliards d’euros. Alors à partir de là, trois solutions:

Ou bien ce pouvoir d’achat sera consommé et dans ce cas, le moteur de la consommation va booster la croissance.  

Ou bien il est épargné et investi dans l’économie et dans ce cas là, c’est tout bénéfice pour le moteur de l’investissement.  

Ou bien il est placé dans une épargne de précaution et s’en ira financer le déficit budgétaire, qui sera creusé à 3,2% du PIB selon le nouvel objectif fixé par le gouvernement.

 

Dans aucun cas de figure, l’effet Gilets jaunes ne serait négatif. Les 10 milliards ne seront pas financés autrement que par de la dette, mais ils seront rapidement recyclés.

 

Reste un problème de timing. Cette équation fonctionne sur le court terme (un an maximum) et sauve l’exercice 2019, mais elle n’assure pas à terme le redressement du système français.

Avec deux moteurs allumés, la consommation et l’investissement, la fusée restera poussive dans la compétition mondiale, faute de compétitivité.  D’où l’accroissement du déficit commercial, d’où la permanence d’un chômage de masse aux environs de 9%, ce qui reste une catastrophe pour le tissu social.  

La France n’a donc toujours pas de visibilité à moyen terme. Elle a soigné une fracture mais elle ne peut toujours pas courir.

4e point : la France est dans l’obligation de maintenir son effort de réformes structurelles pour retrouver de la productivité et de la compétitivité.

Compétitivité coût avec la baisse des charges qui pèsent sur le salaire.

Compétitivité hors coût avec des investissements massifs pour monter en gamme et innover.

Cette obligation explique que, pendant toute la séquence Gilets Jaunes, jamais le gouvernement n’a cédé sur les réformes structurelles.

Ce gouvernement paie très cher un plan de relance de la demande pour ramener le calme et préserver la sécurité publique, mais il maint Kent aussi tous les autres projets qui contribuent à plus de flexibilité dans le droit du travail, moins de normes sociales et fiscales, plus de formation (école et formation professionnelle), et une fiscalité compétitive sur le capital et les revenus du capital pour maintenir l’attractivité de la France.

Les Gilets jaunes pouvaient très bien achever le quinquennat d’Emmanuel Macron, dès la fin de cette année et dans des conditions de violence inouïe, parce qu’il n y avait pas, dans le cadre de la démocratie représentative qui est la nôtre, une alternative crédible.

Mais la réaction du pouvoir, très critiquée par beaucoup parce que trop lente, aura été finalement assez efficace.  

D’abord, avec le recul, on peut dire qu’Emmanuel Macron a laissé le mouvement s’épuiser face au mur de ses contradictions, en laissant penser qu’il était à la merci des manifestants.   

Dans un deuxième temps, il a payé la rançon pour libérer la rue et les ronds-point sur la base des demandes factuelles. Il y a donc eu une sorte d’arrangement financier.

On peut considérer maintenant que cette facture de 10 milliards d’euros sera autofinancée par l’activité qu‘elle va engendrer.  

Mais enfin, il faut considérer que rien n’est réglé au fond. Il reste ce sacro saint déficit de compétitivité qui explique tous les autres. D’où le maintien des réformes pour retrouver de la croissance et des emplois.

Sans croissance et sans emploi, d’autres Gilets jaunes pourraient sortir dans la rue, des chômeurs par exemple dont on a peu parlé, et secouer l’arbre qui n’a pourtant pas beaucoup de fruits à donner.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jerome69
- 21/12/2018 - 12:09
@ vangog
Le problème des Gilet Jaune, c est que la demande est discordante, à part " donner moi des sous" et qu'il difficile de trouver une direction cohérente. Certains demandent moins d'impôts( pas tous) mais plus d aide et plus d'état. Les pays qui on fait moins d 'impot et qui sont retombés à plus ou moins 45/46 % du PIB on aussi fait moins d'état. Et certainement moins de gabegie de dépense , le nombre de fonctionnaires à encore augmenté en 2018 ( 0.4 % je crois) …
Et il y a tres certainement beaucoup a faire là . voir quelqu'un qui n a jamais rien fait pour ce pays , qui arrive ,et sont soignés gratuitement avec la CMU et CMUC , et ainsi mieux soignés qu'un petit retraité qui n a droit a rien car il touche sa retraite et ne peut pas se payer les soins necessaires m'est insupportable et je préfererai que les sous de la Sécu aillent vers lui en priorité par exemple

Je ne suis pas un pro Macron, et l' assommoir fiscale le plus important a été fait par le couple Eyraud- Hollande, bien sur les prédécesseurs n 'avaient pas améliorer la situation mais le méga coup de bambou de ces dernières années vient de lui.
COUDY-MENARDEAU
- 21/12/2018 - 04:11
Et c'est un Macron en
Et c'est un Macron en morceaux, qui courre comme un poulet sans tête qui va présider à un beau rétablissement?

Le quinquennat est fini et on va traîner à la Chirac-Hollande jusqu'à la fin.
vangog
- 21/12/2018 - 00:49
@J.M Sylvestre Si vous aviez été sur les rond-points...
vous auriez su qu’il y avait des chômeurs aussi... Mais ces Francais-là ayant peu l’habitude de s’en vanter, il faut les côtoyer quelque temps pour l’apprendre.