En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

03.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

04.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

05.

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

06.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

07.

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
light > Société
Vocation
Traverser la rue pour trouver un emploi : la nouvelle vie de Jonathan
il y a 27 min 37 sec
pépite vidéo > International
Campagne
"Blackface" : Justin Trudeau présente ses excuses après la diffusion d'une photo polémique
il y a 2 heures 19 min
pépites > Santé
Mesures
Un rapport parlementaire dévoile la prise en charge "catastrophique" des patients en psychiatrie
il y a 2 heures 54 min
décryptage > High-tech
Le monde d’après Snowden

Mémoires de Snowden : mais où en est-on de la surveillance mondiale à l’heure actuelle ?

il y a 5 heures 50 min
décryptage > Santé
Santé

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

il y a 6 heures 30 min
décryptage > Economie
Epargne

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

il y a 7 heures 14 min
décryptage > Politique
Évaporation du domaine de la lutte

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

il y a 7 heures 46 min
décryptage > Défense
La guerre à l’heure des ennemis non identifiés

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

il y a 8 heures 17 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales
il y a 8 heures 52 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 22 heures 52 min
light > Justice
Butin important
Les propriétaires du château de Vaux-le-Vicomte ont été séquestrés
il y a 1 heure 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "L'amour est aveugle" de William Boyd

il y a 2 heures 43 min
pépites > Politique
Victoire ?
Procès de Jean-Luc Mélenchon : le renvoi du parquet a été refusé
il y a 3 heures 33 min
décryptage > Sport
LDC

PSG - REAL : 3 - 0 Sans ses stars mais avec un Idrissa Gueye impérial, Paris surclasse le Real de Zidane

il y a 6 heures 21 min
décryptage > Economie
Vie professionnelle

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

il y a 6 heures 54 min
décryptage > France
Riposte

Recrudescence des mites mangeuses de vêtements à cause des fibres naturelles et du lavage à basse température

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Politique
Langue de bois s'abstenir

Une étude des universités de Harvard et de Berkeley démontre qu’en politique les propos clivants et politiquement incorrects paient

il y a 8 heures 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

il y a 8 heures 40 min
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 22 heures 35 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 23 heures 10 min
info atlantico
© SEBASTIEN BOZON / AFP
© SEBASTIEN BOZON / AFP
Info Atlantico

Résilience made in France : le sondage exclusif qui montre que les terroristes ne sont pas parvenus à déstabiliser le pays

Publié le 15 décembre 2018
Un sondage exclusif Ifop pour Atlantico montre que la proportion de Français considérant la menace terroriste comme "très élevée" est en chute libre (30%, contre 68% en novembre 2015), malgré l'attaque menée à Strasbourg.
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Ifop est un institut de sondages d'opinion et d'études marketing.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ifop
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Ifop est un institut de sondages d'opinion et d'études marketing.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un sondage exclusif Ifop pour Atlantico montre que la proportion de Français considérant la menace terroriste comme "très élevée" est en chute libre (30%, contre 68% en novembre 2015), malgré l'attaque menée à Strasbourg.

Atlantico : Quels sont les grands enseignements de ce sondage ?

Jérôme Fourquet : Cette enquête a été réalisée après l'annonce de l'attaque survenue sur le centre-ville de Strasbourg. Elle avait vocation à essayer de faire un point sur le sentiment de menace ressentie sur la population française et son évolution. Nous voulions aussi mesurer le degré de confiance accordé à la fois aux personnels "de terrain" et à l'exécutif pour protéger la population.

Nous avons maintenant une série statistique très fournie depuis 2001 qui nous permet de faire des comparaisons sur le "long terme". Dans le contexte dans lequel nous réalisons l'enquête, 90% des Français considèrent que la menace terroriste est élevée. On est très en phase avec ce qu'on observe depuis le début de la vague terroriste en France en 2015.

Ce qui est très intéressant c'est de remarquer que la proportion de Français considérant la menace comme "très élevée" est clairement en chute libre (30%) alors que les mesures ont été faites pendant la traque de Chérif Chekatt.

Ce qui veut dire que tout le monde a intégré le discours ambiant que "le risque zéro n'existe pas" et, qu'à échéance régulière, la dernière fois Trèbes, des attaques surviennent pour rappeler la réalité de la menace.

90% des Français pensent que la menace est élevée mais si l'on regarde le graphique d'après on se rend compte que l'intensité de la menace a tendance à décroitre. De 68% de Français qui considéraient la menace comme étant "très élevée" en novembre 2015, puis 60% à l'été 2016 (attentat de Nice), nous sommes resté aux alentours de 50% pendant longtemps. Depuis un an alors que la France a continué d'être frappée, l'intensité perçues de la menace tend à perdre du terrain alors même que l'on a vu que le traitement médiatique n'avait rien à envier avec ce que l'on a connu au firmament de la perception de la menace. Même si les "éditions spéciales" et les émissions thématiques s'enchaînent, la perception de l'intensité de la menace a tendance à décroitre.

Les attaques sont peut-être plus espacées et sans doute progressivement la société Française s'habitue à vivre avec cette menace et la considère comme élevée mais c'est là plus le signe que la résilience se développe.

Il n'y a plus cette psychose et cet état d'esprit "à vif" que l'on a pu connaître par le passé.

Autre élément, on avait développé l'idée d'un effet de stéréo entre ce qu'il se passait en France et ce qu'il se passait en Syrie et en Irak. Ce qu'il se passait là-bas faisait écho avec ce qu'il se passait chez nous et ces mêmes événements étaient revendiqués par la structure implantée dans ces pays. Ce qui faisait redoubler la peur ressentie dans l'Hexagone. À partir du moment où les attaques se sont espacées et que le foyer a été sur le déclin, la perception de la menace l'a été tout autant.

La société française a développé des anticorps et une certaine résilience aidée en cela part le fait que les forces de sécurités sont très actives et déjouent beaucoup d'attaques. La société apprend à vivre avec la menace et à la gérer comme elle le peut.

De plus, si auparavant les attaques en province faisaient grimper le sentiment d'une menace très présente car "cela ne se passe pas qu'à Paris", le phénomène ne semble plus être de mise après cet attentat à Strasbourg.

Enfin, on remarque que la perception de la menace est très uniforme dans la société.

Il y a des différences bien sûr sur le plan politique. L'électorat frontiste et de droite semble plus ressentir cette menace terroriste. On comprend donc la sortie de Laurent Wauquiez sur les fichés S.

Il y a tout de même ce côté très homogène dans les réponses qui appelle à traiter le phénomène de manière globale. On voit que tout le monde a à peu près le même regard sur cette menace. C'est un phénomène avec lequel nous avons appris collectivement à vivre. Quand vous faites des enquêtes sur la délinquance ou la criminalité dite "conventionnelle" vous allez observer de vrais écarts entre les jeunes et les moins jeunes, les femmes et les hommes… Ce n'est pas le cas ici.

Le grand enseignement de ce sondage, si l'on revient à l'étymologie du terrorisme (qui a pour but de terroriser les populations), est que ce dernier a produit des effets et il y a eu des chocs d'effroi énormes en 2015 et 2016. Toutefois on remarque que la baisse du ressenti "très élevé" de la menace signe un réel échec aujourd'hui pour les organisations terroristes et les terroristes dans leur entreprise de terreur.

Même si la menace reste élevée pour 90% des Français, c'est plus le résultat d'une société française a appris à vivre avec cette menace. On peut le regretter mais on peut aussi interpréter cela comme un signe de maturité et de développement de la résilience dans notre pays.

 

On remarque également une confiance toujours très élevée envers les forces de l'ordre au contraire de l'exécutif.

Il y a un différentiel abyssal entre la confiance accordée aux "professionnels de terrain" et les autorités politiques. Quand 82% des Français déclarent accorder leur confiance aux forces "de terrain", ils ne sont plus que 45% à faire confiance à Emmanuel Macron et en l'exécutif.

Si vous regardez ce qu'il en est des réponses "tout à fait confiance", on remarque que l'on est à 34%, proche du record des 38% de juin 2017 et de janvier 2015. Il y avait eu un "coup de mou" après Nice et Saint-Etienne-du-Rouvray mais l'on est remonté.

Une bonne nouvelle car un haut degré de confiance envers les services de police, de gendarmerie ou de renseignement est une nécessité au développement de cette résilience dont nous parlions. Cette grande confiance que donnent les Français aux forces de terrain devrait inciter certains politiques à balayer devant leur porte avant de formuler des critiques.

Du côté de l'exécutif maintenant

Macron et le gouvernement ont commencé son quinquennat avec 58% de gens qui lui faisaient confiance. Depuis, la confiance ne s'est pas tant effrité que cela. La lutte contre le terrorisme demeure un des secteurs où la confiance reste la plus haute même si elle est minoritaire le concernant aujourd'hui (45%)

Dans le détail politique, on peut constater que seulement 41% des Républicains accordent leur confiance en l'exécutif ce qui révèle un vrai axe de bataille pour la droite. Au contraire 60% des gens qui se déclarent proche du Parti Socialiste font confiance en l'exécutif.  Les électeurs des partis de gouvernement accordent un satisfecit aux autorités en place pour nous prémunir, contrairement aux extrêmes (22% LFI et 15% RN).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

03.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

04.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

05.

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

06.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

07.

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires