En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© THIBAULD MALTERRE / AFP
Habile
Et si les nouveaux crédits accordés à l’armée étaient utilisés pour payer le mouvement Gilets Jaunes ?
Publié le 13 décembre 2018
Alors que l’armée saluait la décision du gouvernement de lui accorder de nouveaux crédits, cet argent ne pourrait ne jamais lui profiter.
Adrien Pittore est journaliste, photographe et pigiste. Il a notamment participé au recueil « Les Photos qu’on peut voir qu’au niveau district – Tome 2 » publié le 17 novembre 2017 aux éditions Petit à Petit.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adrien Pittore
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adrien Pittore est journaliste, photographe et pigiste. Il a notamment participé au recueil « Les Photos qu’on peut voir qu’au niveau district – Tome 2 » publié le 17 novembre 2017 aux éditions Petit à Petit.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que l’armée saluait la décision du gouvernement de lui accorder de nouveaux crédits, cet argent ne pourrait ne jamais lui profiter.

Un budget qui devra représenter 2% du PIC en 2025

Augmentation du SMIC (ou plutôt de la prime d’activité), baisse des taxes, suppression de la taxe carburant,… les mesures annoncées par le Président de la République pour doper le pouvoir d’achat des français risquent de coûter cher. Alors, pour les finances, le gouvernement aurait recours à un jeu de vases communiquant, en mode "je prends ici pour remettre là.

La loi de programmation militaire 2019-2025 établie par les sénateurs Cédric Perrin et Hélène Conway-Mouret prévoit une augmentation du budget des Armées de 1,7 milliard d’euros par an jusqu’en 2022, puis de 3 milliards à partir de 2023, l’objectif étant de porter les dépenses militaires à 2% du PIB d’ici 2025.

Seulement, alors qu’elle a tout juste été votée, elle pourrait déjà souffrir d’un sérieux coup de rabot alors que les deniers ne sont toujours pas arrivés dans les poches de l’armée. 

Pour rappel, l’armée est déficitaire sur ses derniers exercices malgré une activité intense. L’armée devra, par exemple, recourir à plus de réservistes et de contractuels pour son service santé. De même, le coût des opération extérieures a explosé ces dernières années. 

Le projet de loi de finances 2019 prévoit un budget de 35,9 milliards d’euros pour la Défense, en hausse de 1,7 milliard par rapport à 2018, avec notamment une provision de 850 millions d’euros pour les opérations extérieures. Une progression saluée par l’armée, lasse de jouer les variables d’ajustement budgétaire.

 

Cet article est paru sur le site Entreprise.news.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
L'étonnante proposition de Brigitte Macron à Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy
02.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
03.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
04.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
05.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
06.
Ce biais statistique qui explique pourquoi la redistribution en France est loin d’être aussi efficace qu’on le croyait pour corriger les inégalités
07.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
03.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
04.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
05.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
07.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
04.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
05.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
06.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Carl Van Eduine
- 14/12/2018 - 07:53
Histoire d'un vol annoncé
Avant les gilets jaunes, l'armée savait que les promesses de "Je suis votre chef" ne seraient pas tenues et que l'argent promis ne viendrait que peu ou pas. Mensonges à l'armée, mensonge aux des maires : deux exemples de fracture sociale par cynisme. Rajoutez l'alignement sur une politique monétaire qui nous étouffe, le refus d'affronter autrement que par la lutte anti-terroriste la nécessaire lutte globale contre l'hydre islamiste _ dont le terrorisme n'est un sous-produit, l'entrisme communautariste en étant un autre _, la faiblesse de la lutte anti-corruption, l'absence d'un projet crédible et fédérateur, l'alignement sur une Allemagne exportatrice de marchandises et "importatrice d'immigrés" _ wir schaffen das _ , l'aveuglement envers une Europe dont le pouvoir non élu brise l'indépendance élue des nations : le gilet jaune cache le budget exsangue qui cache l'inanité de notre politique. Macron n'est pas responsable de tout, mais responsable d'avoir choisi le stupide "toujours plus de la même chose" pour nous sauver. Et en même temps l'armée assure la guerre européenne en Afrique contre le djihad et la police en France. En même temps et en récompense, on lui coupe les vivres
AZKA
- 13/12/2018 - 18:29
Effort de guerre donc piquer dans la Défense
Attention à la cohérence de l'article et au sens premier du mot "Effort de guerre "