En direct
Best of
Best of du 5 au 11 janvier
En direct
© PATRICK HERTZOG / AFP
Cerise terroriste sur le gâteau criminel
Ce désastre sécuritaire national que révèle l’attentat de Strasbourg
Publié le 12 décembre 2018
L’attentat de Strasbourg confirme que le bilan sécuritaire de la présidence Macron est malheureusement en train de virer au désastre.
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’attentat de Strasbourg confirme que le bilan sécuritaire de la présidence Macron est malheureusement en train de virer au désastre.

Le bilan sécuritaire de la présidence Macron est malheureusement en train de virer au désastre. Nous y sommes.

- Désastre pour la criminalité de droit commun d'abord. Dans tout le pays, les pillages commis par des bandes de voyous et autres racailles en marge des (légitimes, elles) manifestations des Gilets Jaunes, approchent désormais les deux mille. Le ministère de l'Intérieur possède à ce sujet un rapport qu'il garde secret, tant il révèle au grand jour l'incapacité de M. Castaner & co de mainenir la France en ordre et en sécurité.

- Drame terroriste à Strasbourg. Une fois encore, comme pour Charlie-Hebdo et l'Hyper-Cacher, une cible évidente, énorme : les islamistes rêvent depuis vingt ans de frapper le symbole d'une fête de Noël chrétienne, au cœur de l'Europe et dans une de ses deux capitales officielles. 

En effet, en dialecte alsacien, la fête se nomme "Marché de l'Enfant-Christ" (ChristKindelmark).

L'auteur de l'attentat : un parfait hybride bien sûr - comme tous les auteurs d'attentats sanglants en France depuis Mohamed Merah en 2012. Le tueur du marché de Noël - que les radios décrivent comme Strasbourgeois- se nomme Cherif Chekatt, criminel notoire, radicalisé et fiché S., signalé dangereux. Il fréquentait une mosquée de La Meinau qui, disent des sources locales "n'avait pas été fermée pour y permettre des surveillances". Eh bien, grand succès. 

Chekatt échappe aux contrôles d'accès à la zone sécurisée du marché de Noël, quartier truffé de caméras de surveillance. Nos sources sur place disent que récemment, qui voulait accéder au quartier du marché de Noël devait subir une fouille au corps, près de camionnettes où les données d'identité étaient vérifiées en temps réel. 

Comment un islamiste dangeraux, criminel et fiché S, a-t-il pu passer au travers des mailles de ce filet ? 

Ayant semé la mort dans ce quartier-camp retranché, Chekattfuit vers le quartier hors-contrôle de Neudorf, où il a son repaire. Nos sources locales affirment qu'il ya trouvé des complices pour s'y planquer ou l'en exfiltrer - car il semble (au moment où s'écrivent ces lignes) que Chekatt est blessé.

Voici les faits. Alloins maintenant au fond du problème.

Depuis des années, le gouvernement néglige, feint d'ignorer, une criminalité d'origine immigrée, ou étrangère, qui se répand à sa guise sur le territoire. Récemment encore, dans une ferme d'un village de l'Oise, l'arsenal d'une simple bande de trafiquants de drogue maghrébins a été découvert : un lance-roquettes antichar, des kalachnikov et autres fusils d'assaut, des armes de poing ; 1,2 million d'euros en espèces.

Or, constamment ces dernières années et dans toute l'Europe, de Barcelone à Stockholm, de tels individus, traqués, sous pression, ou radicalisés en prison, basculent du crime dans la terreur, à la minute, comme le strasbourgeois Cherif Chekatt.

Quand ils sont arrêtés pour leurs crimes, ces individus n'écopent que de peines ridicules, à la Taubira, qui les réinjectent dans le circuit criminel quelques mois parfois après avoir commis des crimes graves. Chekatt avait purgé ses peines, s'est empressé de dire M. Castaner. C'était un braqueur. Or lisez le Code pénal  : le vol est puni "de vingt ans de réclusion criminelle et de 150 000 euros d'amende lorsqu'il est commis soit avec usage ou menace d'une arme". Si M. Chekatt avait ainsi été dûment sanctionné, aurait-il pu tuer à son gré dans les rues de Strasbourg ?

Reste le plus grave : le renseignement intérieur nieabsolument, refuse de considérer, obnubile, le concept d'hybride (à mi-chemin de la terreur et du crime). Plus le réel impose le concept, plus l'autiste DGSI, les poings sur les yeux, le rejette.

Au début de son règne, le président Macron a institué une Coordination nationale du renseignement et de la lutte antiterroriste, justement pour unifier les cultures et les rispostes de la communauté du renseignement. 

Mais à mesure que M. Macron s'affaiblit, donc ne fait plus peur, les mauvaises habitudes reprennent. Chacun se la joue en solo. Les crispations se multiplient. 

Résultat, Strasbourg, trois morts et 13 blessés. 

Le Strasbourgeois en fuite

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
02.
Taxe à 75% : pourquoi l’échec de la seule bonne idée de François Hollande aurait dû inquiéter
03.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
04.
Ces deux personnalités que testent Renault et Bercy pour succéder à Carlos Ghosn même s’il n’est officiellement question de rien
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Petit mémoire sur le prix que la France a dû payer pour sortir de la phase sans-culottes
07.
Mais pourquoi les Danois ou les Néerlandais parlent-ils mieux anglais que nous ? Indice : la réponse se trouve dans la télévision
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
07.
Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
03.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
04.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
05.
Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?
06.
Le Cac 40 a versé 57,4 milliards d’euros à ses actionnaires, de quoi encore enflammer certains ronds-points encore occupés par les Gilets jaunes
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Marine Le Pen : vent en poupe mais… tigre de papier ?
05.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
06.
Les Républicains ont-ils un autre choix pour survivre que d’aller au bout de la logique de rupture avec le “cercle de la raison” ?
Commentaires (30)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 13/12/2018 - 23:24
Lutter contre ces brutes incultes islamistes
Cela nécessite de changer radicalement de politique et donc de remercier Macron qui en plus vient de signer le pacte de Marrakech, nouveau pied-de-nez aux Français
Olivier62
- 13/12/2018 - 10:28
Complicité de la justice
Tout cela s'explique par le fait que pour la justice aux ordres du système, la délinquance et le terrorisme s'attaquent avant tout aux français"de souche". Or pour les politiciens du système, cette population est promise "au grand remplacement" par submersion migratoire -autrement dit la disparition à terme. L'impunité dans les faits de la la délinquance et le terrorisme est tout à fait dans cette logique; elle signifie qu'au fond les "de souche" peuvent être volés, agressés et assassinés en quelque sorte librement ou avec des sanctions minimes.
jpd
- 12/12/2018 - 23:31
Rapprochement
Personne ne fait le rapprochement entre ce qui c'est passé le 8 décembre en Algérie : la béatification de 19 martyrs algériens dont les moines de Tibhirine, des sœurs et Mgr CLAVERIE évêque d'Oran. Cette cérémonie a eu lieu avec l'accord du gouvernement algérien. J'ai rencontré en octobre l'évêque d'Oran qui craignait non pas un attentat ce jour là mais dans les jours suivants en France, en Italie ou en Algérie, en représailles... Qu'elle est donc l'origine du tueur de Strasbourg, et qu'elle est la cible visée ?