En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© DR
SOS démocratie représentative en danger
Gilets jaunes : la révolution par les moyens de communication
Publié le 01 décembre 2018
La nouvelle application Freedom considère déjà les Gilets jaunes comme une entité politique à part entière, au même titre que les partis politiques traditionnels.
Essayiste, diplômé de Sciences Po, il a débuté sa carrière au cœur du pouvoir législatif et administratif avant de se tourner vers l'univers des start-up. Il a coécrit avec Dimitri Casali L’histoire se répète toujours deux fois (Larousse, 2017).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Gracia
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Essayiste, diplômé de Sciences Po, il a débuté sa carrière au cœur du pouvoir législatif et administratif avant de se tourner vers l'univers des start-up. Il a coécrit avec Dimitri Casali L’histoire se répète toujours deux fois (Larousse, 2017).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La nouvelle application Freedom considère déjà les Gilets jaunes comme une entité politique à part entière, au même titre que les partis politiques traditionnels.

Les réseaux sociaux, véritables vecteurs de mobilisation sont devenus des outils indispensables à la conduite de mouvements révolutionnaires. Alec Ross, jeune conseiller pour l’innovation d’Hilary Clinton, s’exclamait alors «  Le Che Guevara du XXIème siècle, c’est le Net. » Le printemps arabe en est une parfaite illustration où les manifestants de la place Tahrir nous expliquaient que Facebook servait à « planifier les manifestations", Twitter pour « les coordonner » et Youtube « pour le dire au monde. » Ces mêmes réseaux, parfois décriées par leurs principaux utilisateurs, restent aujourd’hui des moyens de communication d’influence, notamment pour les gilets jaunes, qui peuvent, se concerter, échanger, se regrouper, parfois planifier leurs actions. Si Facebook apparaissait hier à la face du monde comme un réseau social de confiance où il était possible de disserter sans craindre la surveillance des pouvoirs publics ou le ciblage publicitaire d’entreprises privées, le paradigme a complètement changé.

Les gilets jaunes, eux-mêmes, doivent leur existence réelle à une pré-existence virtuelle avec un mouvement quasi-spontané qui prend racine au sein d’une communauté Facebook. L’algorithme Facebook particulièrement friand de vidéos virales a indirectement permis à la cause d’être entendue par des millions d’utilisateurs. Si Facebook est le berceau du mouvement, les gilets jaunes sont aujourd’hui à l’affût de nouveaux moyens de communication, plus libres, moins contrôlés et surtout imperméables à la « censure. »

Quels seraient donc les nouveaux réseaux d’influence qui permettaient aujourd’hui aux gilets jaunes de planifier leurs actions ?

L’hostilité à l’encontre des réseaux sociaux de l’ancien monde est grandissante, d’où l’apparition de nouvelles technologies et de nouvelles plateformes qui garantissent une meilleure sécurité à leurs utilisateurs à l’instar de Telegram qui a su profiter de la crise de confiance des grands acteurs du marché pour prospérer et gagner de nouveaux utilisateurs.

Telegram serait très certainement en tête de liste en garantissant à ses utilisateurs des conversations entièrement cryptées, des messages qui s’effacent au bout de quelques secondes ou la possibilité d’avoir des échanges entièrement secrets.

Les gilets jaunes semblent aussi s’intéresser à une nouvelle application, en phase d’expansion aux Etats-Unis, au nom évocateur de Freedom. L’application les considère déjà comme une entité politique à part entière au même titre que les partis politiques traditionnels.

Fort d’un premier succès aux Etats-Unis auprès des électeurs, militants et élus démocrates et républicains, l’application permettrait à chaque membre d’une organisation politique (Gilets Jaunes compris), de créer un profil, d’inviter d’autres membres pour rejoindre la communauté, de lancer des pétitions numériques, de centraliser ses contenus web tout en les diffusant sur les autres plateformes mais aussi d’envoyer des messages sécurisés et cryptés aux autres membres.

En d’autres termes, cette application serait un parfait mélange entre Facebook avec l’aspect communautaire mais aussi Telegram pour l’aspect  sécurisé et crypté.

La technologie se met parfois au service des actions révolutionnaires pour que la démocratie réelle s’agite contre la démocratie légale.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
05.
Arabie saoudite : mais pourquoi la France ferme-t-elle les yeux sur la condamnation à mort d’un jeune militant arrêté à 13 ans pour une manifestation à vélo ?
06.
Angela Merkel prise de tremblements en pleine cérémonie officielle à Berlin
07.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AZKA
- 01/12/2018 - 22:08
@j'accuse
Ça plane pour vous, bien sûr que si il faut des réseaux pour planifier coordonner puis communiquer. Les Gafa c'est l'affranchissement de la presse écrite et audiovisuelle aux mains des diplodocus gauchistes attardés.
J'accuse
- 01/12/2018 - 12:12
Les GAFA ne sont pas avec le peuple
Je m'insurge contre ce genre d'applications. Les Gilets jaunes ne doivent pas communiquer entre eux en permanence ! Ils n'en n'ont pas besoin ! Ils savent tous ce qu'ils veulent, et le téléphone entre amis (les vrais !) et voisins suffit.
La référence aux printemps arabes... vous avez vu comment ils ont fini, les printemps arabes ? Les bombes, le chaos ou le retour de la dictature.
La révolte est anarchique (pas anarchiste !) et doit le rester.
Facebook, Apple, Google, Twitter et consorts au service de révoltes populaires ? Ahurissant ! Révoltant !
Le peuple n'a pas besoin de communiquer pour communiquer sa révolte: la peuple se suffit à lui-même, et crache même sur la presse. Avec raison.