En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

02.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

03.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

07.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Dépression sévère"
Julian Assange serait confronté à des tendances suicidaires suite à son emprisonnement
il y a 4 heures 48 min
pépites > France
Prévention du risque
Incendie de Lubrizol à Rouen : un appel à manifester a été lancé pour ce samedi 26 septembre
il y a 7 heures 23 min
décryptage > Culture
Série télévisée

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

il y a 8 heures 35 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 11 heures 12 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 11 heures 29 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 11 heures 38 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 12 heures 19 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 12 heures 37 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 12 heures 58 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 13 heures 20 min
pépite vidéo > Politique
LFI
Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "créolisation" au coeur de la société française
il y a 6 heures 26 min
light > Justice
FFR
Bernard Laporte et Mohed Altrad ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour conflit d'intérêts
il y a 7 heures 47 min
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 10 heures 20 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 11 heures 20 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 11 heures 38 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 12 heures 2 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 12 heures 34 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 12 heures 49 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 13 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 14 heures 27 min
© SERGEI CHUZAVKOV / AFP
© SERGEI CHUZAVKOV / AFP
Front de l'Est

Forum économique Allemagne-Ukraine : la France et l’Allemagne jouent elles les mêmes cartes ?

Publié le 29 novembre 2018
Ce 29 novembre, Angela Merkel prononcera un discours au forum économique Allemagne Ukraine, à Berlin dans un contexte de situation tendue en Ukraine.
Cyrille Bret
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce 29 novembre, Angela Merkel prononcera un discours au forum économique Allemagne Ukraine, à Berlin dans un contexte de situation tendue en Ukraine.

Atlantico: Au regard de la situation actuelle en Ukraine, comment mesurer les positions respectives de la France et de l'Allemagne, leurs divergences et leurs convergences ? 

Cyrille Bret: En matière d’Ukraine, le couple franco-allemand a agit comme un ciment pour l’Union dans son entier, malgré les forces centrifuges.

Depuis le début de la crise en Ukraine, en 2013, les observateurs redoutent (ou espèrent) un désalignement entre Berlin et Paris. Or ce désalignement ne s'est pas produit. La Chancelière Merkel a trouvé dans les présidents Hollande puis Macron, des partenaires fidèles. La France et l’Allemagne sont à l’origine des sanctions prises contre la Russie par l’Union européenne lors de l’annexion de la Crimée en mars 2014 et en raison de l’ingérence russe en Ukraine depuis lors. C’est le couple franco-allemand qui a fédérer les Etats-membres autour de la politique de sanctions au nom du respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des Etats du continent. Pourtant, l’Europe était loin d’être unie sur la question : si la Pologne et les Etats baltes étaient hostiles à tout apaisement avec la Russie, les Etats membres proches culturellement de la Russie comme Chypre, la Grèce, la Bulgarie, etc. étaient sur des positions plus souples. Quant à la Hongrie et à l’Italie actuelle, elles prônent ouvertement une fin des sanctions par les voix de MM. Orban et Salvini. Dans les négociations de Minsk en vue d’un cessez-le-feu, Paris et Berlin ont également été unis pour réclamer un cessez-le-feu, un désarmement, un contrôle de la ligne de front par l’OSCE, une réforme de la constitution ukrainienne pour garantir les droits des citoyens russophones. Fermeté envers la Russie et exigences envers Kiev, telles ont été les priorités partagées de l’Allemagne et de la France depuis 2013.
 

Si les positions entre Paris et Berlin sont unies, peut-on réellement parler d'un alignement des intérêts entre les deux pays ? Si les intérêts français sont moindres dans le pays, comment comprendre un tel alignement ? 

L’alignement franco-allemand sur l’Ukraine vient d’un véritable esprit européen. Les intérêts de l’Allemagne pourrait la conduire à se dissocier de la fermeté française. En effet, sur le plan énergétique, la santé économique de l’Allemagne dépend d’approvisionnements bon marché en hydrocarbures russes notamment via le gazoduc Nordstream. Il n’en va pas ainsi de l’économie française où la place du nucléaire permet de réduire la dépendance à l’égard de la Russie. Sur le plan politique, l’Allemagne a des intérêts plus marqués que la France dans la région. Sa présence diplomatique est plus forte et son lien avec toute la Mitteleuropa plus fort. Mais l’Allemagne a suivi Paris dans la fermeté envers la Russie. C’est par esprit européen et par intérêt bien entendu que cette communauté d’approche s’est réalisée. L’Allemagne sait qu’elle ne peut résister seule à la puissance russe et a besoin de la puissance militaire française.

En quoi la position américaine a-t-elle pu, ou pourrait-elle modifier les bases de cet alignement ?

La position américaine sur le dossier est plus radicale que la position européenne car, quand les Etats-Unis sanctionnent économiquement la Russie, ils s’exposent à des contre-sanctions russes peu sensibles pour eux. Alors que l’Europe entre dans un cycle de sanctions et de contre-sanctions avec son principal fournisseur énergétique, un client important de son industrie agro-alimentaire et avec un débouché essentiel de son complexe pharmaceutique, les Etats-Unis ne considèrent la Russie que comme un adversaire militaire et diplomatique en Syrie, en Iran, en Méditerranée orientale et dans l’Atlantique Nord. Mener une nouvelle guerre froide contre la Russie ne nuit pas directement aux intérêts américains. Pour les Européens, les Russes sont des voisins, des clients et des fournisseurs. Ils sont sur la porte du même palier. Les Etats-Unis peuvent être tentés actuellement de suivre la présidence Porochenko sur une ligne très dure et de renforcer son dispositif militaire sur place.
Le point d’achoppement entre les Etats-Unis et le couple franco-allemand sera pour longtemps la question de l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN. Pour certains responsables américains, c’est souhaitable. Mais pour les Européens, ils l’ont explicitement déclaré, ce n’est pas une perspective.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires