En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

02.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

03.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

04.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

05.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

06.

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

07.

Terrorisme : la coupable inertie d’Emmanuel Macron

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Insolite
Spectateurs virtuels
Denver Broncos : les personnages de South Park s'invitent au stade pour les matches de NFL
il y a 7 heures 48 min
pépites > Défense
Chemin de la paix...
L'Arménie saisit d'urgence la Cour européenne des droits de l'homme après les tensions militaires avec l'Azerbaïdjan
il y a 9 heures 29 min
pépites > Economie
Outils de lutte contre la crise et face à la pandémie
Le gouvernement présente son projet de budget 2021
il y a 10 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contes et légendes" de Joël Pommerat : Pommerat au firmament

il y a 12 heures 59 min
Alimentation
Plus de la moitié des produits végétariens étudiés par une association contiennent de l’eau comme ingrédient principal
il y a 13 heures 37 min
pépites > Religion
Séparatisme
Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes
il y a 15 heures 2 min
décryptage > Economie
Nécessité d'un compromis

Sécurité sanitaire et emploi : les difficultés du "en même temps"

il y a 15 heures 30 min
pépite vidéo > Défense
Tensions
L'Arménie et l'Azerbaïdjan instaurent la loi martiale
il y a 15 heures 50 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

COVID-19 : France, Royaume-Uni, Espagne, comment faire baisser la contamination ? Des "Gilets jaunes des bars" maintenant ?

il y a 16 heures 22 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions
il y a 17 heures 4 min
light > Media
"En toute franchise"
Ségolène Royal va intervenir régulièrement sur le plateau de LCI dans le cadre d'un débat
il y a 8 heures 16 min
pépites > Politique
Candidature
Rachida Dati se confie dans la presse britannique sur son souhait de vouloir "gagner l'élection présidentielle de 2022"
il y a 9 heures 57 min
décryptage > France
Les entrepreneurs parlent aux Français

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

il y a 12 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vagabondages" de Lajos Kassak : sur les routes de Budapest à Paris avant 14, le savoir survivre d’un artiste prolétaire… une pépite de la littérature hongroise

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Economie
Coronavirus

Impact du Covid-19 : vers un budget 2021 en apesanteur

il y a 14 heures 26 min
décryptage > Société
Licence to kill

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

il y a 15 heures 10 min
Crise
La paralysie de l'économie due au coronavirus menace New York déjà très endettée
il y a 15 heures 39 min
décryptage > International
Disraeli Scanner

Donald Trump : comment le populiste s’est mué en conservateur

il y a 16 heures 7 min
décryptage > Santé
Confusion généralisée

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

il y a 16 heures 37 min
décryptage > Sport
Une deux, une deux

Fermetures des salles de sport : à quelles activités physiques se mettre pour garder la forme face à un automne semi-confiné ?

il y a 17 heures 8 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Solide

Revalorisation des prestations sociales : la majorité LREM refuse sans prendre de gant

Publié le 28 novembre 2018
Les prestations sociales ne seront pas revalorisées en suivant l’inflation. Olivier Véran, médecin à l’hôpital de Grenoble et ancien député socialiste, devenu député LREM et rapporteur unique du PLFSS 2019 (faute d’être devenu ministre de la Santé), a sèchement déconstruit, par 60 amendements méthodiques, l’ensemble des apports du Sénat au PLFSS 2019. La méthode, par sa dureté, intrigue à un moment où la « verticalité » du gouvernement est sévèrement sécouée par les Gilets Jaunes.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les prestations sociales ne seront pas revalorisées en suivant l’inflation. Olivier Véran, médecin à l’hôpital de Grenoble et ancien député socialiste, devenu député LREM et rapporteur unique du PLFSS 2019 (faute d’être devenu ministre de la Santé), a sèchement déconstruit, par 60 amendements méthodiques, l’ensemble des apports du Sénat au PLFSS 2019. La méthode, par sa dureté, intrigue à un moment où la « verticalité » du gouvernement est sévèrement sécouée par les Gilets Jaunes.

Le député Véran a rappelé que la Commission Mixte Paritaire a buté sur trois points majeurs: le rétablissement des cotisations salariales pour le chômage, le report de l’âge de la retraité à 63 ans, et l’augmentation de la taxe de solidarité additionnelle pour les complémentaires santé. Ces trois sujets méritaient un bras de fer politique, et la majorité a pris ses responsabilités en revenant sur ces innovations contraires à la politique gouvernementale.

Pourquoi Olivier Véran a-t-il méthodiquement déconstruit l’apport du Sénat?

Ce qui pose problème, c’est l’extension du domaine de la contradiction portée par Olivier Véran. La réunion de la commission des Affaires Sociales le 21 novembre a ainsi donné le triste spectacle d’une ligne dure, inflexible, portée par le rapporteur général qui a semblé refuser par principe tout amendement non porté par le gouvernement.  

Au fond, Olivier Véran a donné le spectacle de la politique à l’ancienne. On peut penser beaucoup de mal des amendements sénatoriaux (et nous ne nous sommes pas privés d’en dire). De là à balayer systématiquement tous les apports de celui-ci procède d’une vision dépassée de la politique qui participe aussi à la déception inspirée par Emmanuel Macron.  

Un regret pour les femmes entrepreneuses

On regrettera tout particulièrement que le gouvernement n’ait pas retenu l’amendement de la sénatrice Deroche qui permettait aux entrepreneuses de percevoir leurs allocations maternité sans s’arrêter complètement de travailler. On le sait, pour les jeunes entrepreneuses, la cessation de travail durant le congé maternité est souvent compliquée. L’inflexibilité d’Olivier Véran sur une idée qui enrichissait la mesure portée initialement par l’Assemblée Nationale est tout à fait regrettable.  

Prise de risque sur la revalorisation des prestations sociales

En conclusion de sa longue litanie, la majorité a validé comme un seul homme la désindexation de fait des prestations sociales. La mesure s’explique budgétairement. Dans le contexte où nous sommes, elle constitue une dangereuse prise de risque politique… 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Carl Van Eduine
- 29/11/2018 - 08:18
LREM ego-centré
LREM a l'arrogance du nouveau riche : forcément supérieur. Alors pourquoi écouter l'autre ? Jusqu'au prochain résultat électoral : la victoire populiste car même LREM aura échoué ! Rendez-vous donc dans des jacqueries sporadiques et des élections tsunami. Pourquoi ? Parce que dans une nation en faillite, il n'y a pas deux solutions : il faut redéfinir les structures et les méthodes pour se libérer de l'emprise frayeuse du passé et "en même temps" identifier les grands projets porteurs nationaux d'innovation. Or je ne vois pas venir une ré-essentialisation de notre mille-feuille administratif ni un choix d'axes de modernité, s'appuyant sur une analyse lucide de nos forces et de nos faiblesses, en lien avec les tendances lourdes en cours et à venir. Je vois le pouvoir d'achat en berne, les abeilles qui meurent, le glyphosate perpétué, notre identité vilipendée mais le mur des cons et le viol absous si "codes culturels" non maîtrisés et ... aucune industrie du futur . Mais l'essentiel est là : taxe sur le gazole, carte grise pour les vélos, retraités au rebut. Tout cela parce que LREM qui a un problème de Sur-Moi ne peut comprendre nos problèmes de fin de mois. On en rit jaune !
lexxis
- 28/11/2018 - 21:18
HAUTE TRAHISON
Macron et ses affidés répètent partout à qui veut les entendre qu'ils appliquent méticuleusement le programme sur lequel ils ont été élus. Et c'est ainsi qu'ils renvoient régulièrement dans les cordes tous les retraités qui se plaignent d'être les seuls ou presque à supporter la dernière augmentation de CSG de 1,85% (incidence nette sur les pensions). Par contre, jusqu'ici personne et surtout pas la classe médiatique n'a fait observer au pouvoir que le quasi-gel des pensions pendant les années 2019 et 2020 va couter plus cher encore aux retraités que la CSG précitée, puisqu'on peut chiffrer probablement compte tenu de la remontée de l'inflation à près de 4% la perte à prévoir sur les pensions, soit l'équivalent de plus de deux augmentations de csg. Or ce coup de Jarnac contre les retraités ne figurait nullement dans le programme de Macron, qui avait solennellement promis au contraire de préserver le pouvoir d'achat des retraités. Le Président ment donc autant par action que par omission et c'est ainsi qu'on trouve parmi les gilets jaunes de nombreux retraités bien décidés à faire payer au Président sa haute trahison envers une population qui avait cru pouvoir lui faire confiance
mymi
- 28/11/2018 - 16:30
Baisser le budget de fonctionnement
Je suis agacée d'entendre LREM dire toujours que diminuer la dépense publique, c'est diminuer les aides sociales et aucun journaliste ne rappelle qu'il faudrait peut-être partir d'abord de la diminution depensevde fonctionnement de l'exécutif et des parlementaires (augmentation à l'avenant du nombre de fonctionnaires rattaché au cabinet ministériel et hausse permanente de leur salaire), d'ailleurs peu de gens semble être choqué de la création d'un haut conseil à la transition écologique, c'est-à-dire encore un comité Théodule payé à grand frais par nos impôts à faire semblant de réfléchir ...pour rien ...alors qu'il existe déjà un ministère de l'écologie...,certains diront que cela représente une goutte d'eau mais c'est important psychologiquement et financièrement donc tout à fait d'accord avec poussard Gérard