En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 3 heures 45 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 4 heures 32 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 5 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 7 heures 17 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 8 heures 33 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 9 heures 55 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 10 heures 38 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 12 heures 5 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 12 heures 40 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 13 heures 59 sec
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 4 heures 13 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 4 heures 48 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 6 heures 27 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 7 heures 25 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 9 heures 17 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 10 heures 18 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 12 heures 20 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 12 heures 48 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 3 heures
© PATRICK KOVARIK / POOL / AFP
© PATRICK KOVARIK / POOL / AFP
Et du coup nous aussi

Cybermenace : les entreprises françaises en grand danger

Publié le 23 novembre 2018
L'Institut Montaigne vient de publier un rapport intitulé : Cybermenace, avis de tempête. Les experts auditionnés tirent la sonnette d'alarme.
Gérôme Billois, expert cyber sécurité au sein du cabinet Wavestone et du Cercle européen de la sécurité et des systèmes d’information, en charge des attaques sur objets connectés pour le panorama de la cybercriminalité du CLUSIF, a notamment travaillé...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérôme Billois
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérôme Billois, expert cyber sécurité au sein du cabinet Wavestone et du Cercle européen de la sécurité et des systèmes d’information, en charge des attaques sur objets connectés pour le panorama de la cybercriminalité du CLUSIF, a notamment travaillé...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Institut Montaigne vient de publier un rapport intitulé : Cybermenace, avis de tempête. Les experts auditionnés tirent la sonnette d'alarme.

Atlantico : Quels sont les risques que fait peser la « cybermenace » sur les entreprises ? Est-ce qu'un type d'entreprise est plus ciblé qu'un autre ? Le développement des interconnexions et celui des outils connectés accentuent-ils la menace qui plane sur les entreprises ?

Gérôme Billois : Aujourd’hui, toutes les entreprises sont ciblées. Qu'elles soient petites ou grandes. Il y a deux grands risques par rapport au risque cyber. Un risque d'interruption des opérations (arrêt de tous les systèmes numériques), vous imaginez les difficultés dans le cas d'installations sensibles comme les hôpitaux par exemple et, le deuxième grand risque, moins visible, celui d'une fuite des données personnelles. Cela peut concerner les fichiers client, mais cela peut aussi être des données plus sensibles comme des secrets industriels, des brevets, etc.

L’État a mis en place des réglementations spécifiques autour des entreprises que l'on qualifie « d'importance vitale », qui font que le pays fonctionne et que l'on est en sécurité au quotidien. Ces opérateurs ont des obligations légales de répondre à des exigences de sécurité, ce qui permet de prévenir des situations qui auraient des impacts économiques extrêmement importants ou porteraient atteinte à la sécurité des personnes.

Oui, le développement des interconnexions et la multiplication des outils connectés ont accentué le risque cyber. Plus il y a de numérique autour de nous, plus l'exposition au risque est importante. C'est bien pour cela que lorsque l'on met en place de nouveaux systèmes numériques, il faut s'assurer qu'ils soient sécurisés. C'est une contrainte supplémentaire et le problème aujourd’hui sur le marché c'est que les solutions qui sont conçues le sont souvent sans que la prise en compte de la sécurité ait été faite.

Le problème se situant dans l'immense majorité des cas entre la chaise et l'écran, que penser de la formation des personnels et la sensibilisation de ces derniers sur cette menace ?

Oui, entre la chaise et l'écran il y a un maillon faible qui est l'humain. Et on a vu des attaques qui reposaient sur l'exploitation de cette faille car les personnels n'ont pas été assez attentifs et formés mais il n'y a pas que ce type d'attaques.

Il faut séparer les compétences en cybersécurité dans les équipes en charge du numérique et les compétences du grand public. Dans le cas du grand public, il y a quand même des campagnes de sensibilisation dans tous le pays qui font progresser les choses ; néanmoins, cela reste quand même embryonnaire.  

Dans les entreprises, il y a tout de même beaucoup plus de moyens mis à disposition aujourd'hui mais la problématique est d'avoir des gens formés dans ce domaine. Beaucoup de formations en cybersécurité ont vu le jour mais cela va encore prendre du temps pour que les personnes soient effectivement formées.

Enfin, que penser de la réponse publique en la matière ? Est-ce que de simples déclarations sur la cyberpaix sont bien réalistes ?

Il y a deux choses dans la réponse de l’État. La première chose, c'est la politique concernant les opérateurs d'importance vitale. L'ANSSI vient de passer un deuxième cap en portant le nombre d'entreprises ciblées par des règles similaires à 1000, au lieu de 200 auparavant. Évidemment, c'est une goutte d'eau par rapport à la complexité du tissu économique national mais la préservation de nos actifs les plus importants est une préoccupation qui progresse et qui progresse bien.

Il n'empêche que nous sommes en retard par rapport à l'évolution de la menace. Quand un cybercriminel mettra en moyenne une semaine à s'introduire dans un système d'information, il faudra en moyenne 106 jours à l'entreprise pour s'en rendre compte. Il y a donc une marge de progression très forte. Par rapport à d'autres pays dans le cas précis de la protection des entreprises, nous ne sommes pas vraiment en retard si l'on en juge les attaques qui ont pu avoir lieu au Royaume-Uni, en Allemagne ou aux Etats-Unis.

Un des points clé du rapport de l'Institut Montaigne est le manque de compétences et le manque de bras en matière de cybersécurité. Nous pouvons être visés par une attaque qui serait majeure et qui toucherait tout un pan de l'économie simultanément. Un « cyberouragan » en somme. Le jour où cela arrive, nous n'aurons pas assez de monde pour gérer cette crise. Il faut aujourd'hui être capable de faire preuve de solidarité en la matière. A la fois entre les entreprises mais aussi entre l’État et le secteur privé afin d'être en mesure de juguler cette potentielle crise.
Et même avant que la crise intervienne ! Aujourd'hui nous recommandons aux grandes entreprises qui ont fait cet investissement stratégique d'aider leurs sous-traitants à monter en compétence pour que les entreprises puissent anticiper ce qui peut leur arriver.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires