En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

02.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 1 heure 4 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 2 heures 35 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 3 heures 27 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 5 heures 14 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 5 heures 54 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 6 heures 21 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 7 heures 2 min
décryptage > People
Miroir des réseaux sociaux

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

il y a 7 heures 30 min
décryptage > Europe
Solidarité européenne ?

Euro-panique ? L’Europe du Sud montre les dents, l’Europe du Nord tente de déminer, Bruxelles menace

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Santé
Risques de rechute

Déconfinement graduel : ce que le gouvernement ne devra vraiment pas louper

il y a 8 heures 49 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 1 heure 30 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 2 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 4 heures 2 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 5 heures 29 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 6 heures 7 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Politique
Des habits neufs

Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Politique
Atout majeur

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

il y a 7 heures 46 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économie chinoise ne redémarre pas aussi vite que ce que ses dirigeants affirment. Ou ils ne le savent pas ou ils mentent. Mais pourquoi ?

il y a 8 heures 37 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

il y a 9 heures 13 min
© Reuters
© Reuters
Disraeli Scanner

Pourquoi Jeremy Corbyn sera le prochain Premier Ministre britannique

Publié le 20 novembre 2018
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraëli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Disraeli Scanner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraëli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.

Londres, 
Le 19 novembre 2018 

Mon cher ami, 

Je vous faisais part il y a quelques jours de mon faible espoir que le Parti Conservateur maintienne son unité, soutienne Theresa May en acceptant l’accord de Brexit puis soit maître de son remplacement pour, avec quelqu’un comme Dominic Raab, aller à une négociation rapide avec Bruxelles d’un accord de libre-échange qui fixe définitivement les relations. Je suis d’accord avec tous ceux qui qui disent que l’accord qui nous est proposé est un mauvais accord. Mais que n’ont-ils renversé Theresa quand il était temps pour le Parti de se choisir un nouveau Premier ministre? A présent, ce qui pointe, c’est un désastre, non pour la Grande-Bretagne - au contraire, l’heure de la liberté a sonné -  mais pour les Tories. 

J’ai eu bien des débats, depuis jeudi, avec mes amis. Il faut se rendre à l’évidence, Theresa ne tient plus rien. A côté de la joyeuse effervescence qui règne chez nous, les disputes dont est coutumier le village des irréductibles dans Asterix ne sont rien. Cela part dans tous les sens. X défend Theresa mais votera non à l’accord; Y veut renverser Theresa en même temps qu’il vote non à l’accord; tandis que Z espère que l’Union Européenne enverra tout promener et, du coup, le Brexit sera impossible. Au milieu de cette agitation, notre Premier ministre continue, stoïque, convaincue qu’elle agit pour l’intérêt du pays, de plus en plus raide et obstinée au fur et à mesure qu’elle perd des soutiens. 

Pour autant, Theresa sera-t-elle renversée? Le « comité 1922 » du Parti Conservateur n’a pas encore reçu les 48 lettres nécessaires au déclenchement d’un vote de défiance envers le Premier ministre. Les recevra-t-il? J’en doute, pour une raison simple: beaucoup pensent qu’on ne change pas le capitaine en pleine tempête. Ils veulent faire pression sur le capitaine, non se lancer dans une dispute interne pour savoir qui remplacera Theresa. Surtout, beaucoup ont le sentiment - justifié - qu’une avalanche serait déclenchée par le renversement de l’actuel Premier ministre. Ce n’est donc que partie remise. Un court répit pour Theresa. En effet, si le calendrier est respecté, le Conseil européen devrait accepter le projet d’accord la fin de semaine prochaine. Il reviendra alors au parlement britannique de le voter. Or je suis certain que Theresa n’obtiendra pas de majorité sur le texte. 

Que voulez-vous, mon cher ami, le Premier ministre paie pour la manière dont elle a court-circuité un grand nombre de députés et de ministres en confiant au seul Oliver Robbins l’essentiel de la discussion ! Certains découvrent ou font semblant de découvrir que le gros de l’accord a été négocié entre Oliver Robbins et Sabine Weyand, l’adjointe de Michel Barnier. Ils auraient dû s’en indigner plus tôt. Les deux ont concocté un mauvais compromis : fermeture de la Grande-Bretagne à l’immigration mais maintien, autant que possible, dans le Marché Unique. Et très peu de membres de notre parti sont prêts à entendre que tout ceci n’est que provisoire, ne concerne que la période de transition - à condition que le Parti ait la volonté de prendre en main la négociation qui va suivre. Non, les passions se déchaînent. Madame Weyand s’est réjouie un peu trop vite et trop fort d’avoir « coincé » le gouvernement britannique. Donald Tusk, cet ectoplasme, n’aurait jamais dû expliquer, comme il l’a fait, que le plus probable c’était qu’il n’y aurait pas de Brexit. Mon ami Ambrose Evans-Pritchard compare à juste titre le comportement de l’Union Européenne à celui de l’Autriche-Hongrie vis-à-vis de la Serbie en juillet 1914: tout a été fait pour nous humilier. Eh bien! disent beaucoup de mes amis, nous ne nous laisserons pas faire. Ils vont voter contre le texte d’accord. 

Je ne vois pas comment Theresa pourra survivre à un vote négatif. Surtout que le DUP va voter contre le texte. Donc elle n’aura plus de majorité. Nous allons donc inévitablement vers de nouvelles élections. Jeremy Corbyn a attendu patiemment son heure. Et il saura la saisir. Au fond, même les Remainers seront soulagés qu’il n’y ait pas de second référendum. Quiconque réfléchit sait bien qu’un second référendum donnerait une majorité encore plus importante au Brexit. Les Remainers, ou du moins un certain nombre d’entre eux, vont au départ se réjouir de la perspective de voir le Labour revenir aux affaires. En fait, ils déchanteront le soir des résultats au plus tard, lorsqu’il sera évident que les députés Remainers ont été balayés, aussi bien à gauche qu’à droite. 

D’un côté, on ne peut que se réjouir à l’avance d’imaginer ce vieux fripon de Corbyn face à la Commission Européenne. Ils regretteront de n’avoir pas su faire affaire avec Theresa May. Tout ceci se passera à quelques semaines des élections européennes et le système bruxellois entrera en turbulence.  D’un autre côté, le Parti Conservateur se mordra les doigts, trop tard, d’avoir laissé échapper le pouvoir alors qu’il aurait dû être le parti du Brexit. 

Bien fidèlement à vous 

Benjamin Disraëli

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

02.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 20/11/2018 - 14:16
Oui, personne ne semble le dire
Mais à mon avis, les brexiters pourraient être nettement plus nombreux en cas de second référendum. Je connais trois chefs d'entreprises (petites) Angtlais qui sont passé de reaminers à brexiteurs à cause de Barnier entre autres et pour l'un parce qu'il réalise que cela lui ouvre des opportunités en laissant tomber les normes européeénnes.
Ceolwyn
- 20/11/2018 - 11:36
Corbyn = Désastre. (Avec moins de fautes dans mon texte !!!)
Je vis à Londres, ici, c'est la fourmilière, tout le monde travaille beaucoup pour gagner le maximum, les commerces sont ouverts 7 jours sur 7, on trouve un job dans la semaine, on peut être viré chaque matin, chaque Britannique peur dire merci à Margaret Thatcher.
Mais les lobbys de gauche comme en France, dominent les médias, on n'entend que leur voix, tout comme le lobby islamique.
Mais est-ce le pays ? On peut toujours traiter de nazi, le peuple qui soutient Tommy Robinson, qui est aussi systématiquement traite de fasciste extrême droite etc...
Un homme a très bien compris tout cela, Boris Johnson ...
Corbyn PM ce sera la ruine de l'UK, Boris Johnson un vent d'air frais et une vraie voix du pays.
Tour sauf ce marxiste rêveur au pouvoir, mais cela ne me semble pas réaliste.... Imaginez-vous Mélenchon devenir président de la République?
Ceolwyn
- 20/11/2018 - 11:36
Corbyn = Désastre. (Avec moins de fautes dans mon texte !!!)
Je vis à Londres, ici, c'est la fourmilière, tout le monde travaille beaucoup pour gagner le maximum, les commerces sont ouverts 7 jours sur 7, on trouve un job dans la semaine, on peut être viré chaque matin, chaque Britannique peur dire merci à Margaret Thatcher.
Mais les lobbys de gauche comme en France, dominent les médias, on n'entend que leur voix, tout comme le lobby islamique.
Mais est-ce le pays ? On peut toujours traiter de nazi, le peuple qui soutient Tommy Robinson, qui est aussi systématiquement traite de fasciste extrême droite etc...
Un homme a très bien compris tout cela, Boris Johnson ...
Corbyn PM ce sera la ruine de l'UK, Boris Johnson un vent d'air frais et une vraie voix du pays.
Tour sauf ce marxiste rêveur au pouvoir, mais cela ne me semble pas réaliste.... Imaginez-vous Mélenchon devenir président de la République?