En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

05.

Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée

06.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

07.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > France
Galère
Grève : les perturbations prévues ce lundi
il y a 12 heures 54 min
pépite vidéo > International
Noir de monde
Hong Kong : 800.000 manifestants lors du défilé marquant les six mois de la contestation
il y a 15 heures 38 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Neuf exoterres sur dix autour d'étoiles doubles seraient propices à la vie ; Exobiologie : ce microorganisme préfère les météorites à la Terre
il y a 17 heures 3 min
pépites > France
Jusqu'au boutisme
Philippe Martinez : "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme des retraites
il y a 18 heures 4 min
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 18 heures 51 min
décryptage > Santé
Pouvoir du marketing

C’est établi, l’idéologie biaise nos perceptions de ce qui est sain ou pas en matière d’alimentation

il y a 20 heures 10 min
décryptage > Terrorisme
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

il y a 20 heures 20 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sport et la marche : ces outils précieux pour aider et guérir certains jeunes en souffrance à l'adolescence

il y a 21 heures 44 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le plan de Joe Biden face à Donald Trump dans le cadre d'une élection qui ne ressemblera à aucune autre dans l'histoire des Etats-Unis

il y a 21 heures 46 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ces 5 tendances planétaires qui définissent notre futur climatique
il y a 21 heures 48 min
pépites > France
Divisés
Retraites : un Français sur deux a une image positive du mouvement de contestation
il y a 14 heures 39 min
pépite vidéo > Media
Le beauf final
Marquinhos papa : le PSG dénonce les propos "immatures et blessants" de Guy Roux
il y a 15 heures 59 min
light > Insolite
Erreur de la banque
Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée
il y a 17 heures 34 min
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 18 heures 28 min
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 20 heures 3 min
décryptage > Société
« Il nous faut une nouvelle nuit du 4 août ! »

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

il y a 20 heures 16 min
décryptage > Insolite
Bonnes feuilles

Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée

il y a 21 heures 44 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Comment la violence a envahi l'espace public face à la faiblesse de ceux qui conservent le monopole de la force

il y a 21 heures 46 min
décryptage > Economie
Liberté chérie

Joseph Macé-Scaron : "Face à la montée des totalitarismes, se passer du libéralisme est plus qu’un crime, c’est une faute"

il y a 21 heures 47 min
décryptage > Media
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

il y a 21 heures 49 min
© ALAIN JOCARD / AFP
© ALAIN JOCARD / AFP
Atlantico Business

Zone euro,Taxe Gafa, Defense europeenne, Migrants, la France et l Allemagne veulent répondre à la pression populiste

Publié le 19 novembre 2018
Tout arrive : à Berlin, Emmanuel Macron obtient un renforcement de la zone Euro.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tout arrive : à Berlin, Emmanuel Macron obtient un renforcement de la zone Euro.

La réaction est plutôt paradoxale et inattendue : tout se passe comme si les courants populistes qui traversent les démocraties européennes et les institutions menacent l’Union Européenne et la monnaie unique, l’euro. Mais pendant que cet orage gronde partout, le noyau dur de la zone Euro réussit à renforcer sa cohésion.

L‘objectif non officiel mais évident est de faire évoluer l’Union européenne pour la protéger contre tous ceux qui lui prédisent l‘explosion en pensant que les choses iraient mieux si chacun restait chez soi.

Emmanuel Macron a eu beaucoup de mal à fédérer les 27 pays membres autour de cette ambition qui était au cœur de son programme électoral, mais il est évident aujourd’hui que la nécessité d’une réforme s’est imposée à tous, y compris aux Allemands.

La visite du président français à Berlin, ce dimanche, a sans doute permis là encore de mesurer l’évolution de la position de Angela Merkel. Alors, beaucoup diront que la chancelière est fragile, prête à quitter le pouvoir, il n’empêche que le sentiment de ceux qui la fréquentent est de considérer qu‘elle n’a sans doute pas encore abandonné la partie.

Du moins, pas avant d’avoir remis l‘Allemagne en position de co-leader de l’Union européenne réformée, «seul moyen, rapporte son entourage, d’échapper à la pression nationaliste qui peut resurgir en Allemagne à la première difficulté».

C’est aussi le sentiment de beaucoup de membres de la délégation qui accompagnaient Emmanuel Macron à Berlin.

Les signes du renforcement de l’Union européenne sont désormais beaucoup plus nombreux et visibles que ceux qui marquent les désaccords.

Le plus spectaculaire de ces signes de cohésion, c’est l’unanimité sans faille des 27 pays membres de l’Union dans la négociation avec la Grande Bretagne pour fixer les modalités du Brexit.

D’abord, le négociateur Michel Barnier a toujours veillé, pendant plus de deux ans, à obtenir l’avis et le soutien des pouvoirs politiques : Conseil des ministres plusieurs fois par semaine, et Conseil de chefs d’Etat et de gouvernement. Il y a eu certes des débats, mais ces débats ont toujours accouché d’une position de compromis unanime et par conséquent politiquement légitime. Si les dirigeants de la Grande-Bretagne ont toujours expliqué qu‘ils appliquaient les décisions du peuple britannique, on n’a jamais pu faire le procès à Bruxelles, que Michel Barnier négociait sans mandat politique.

Ensuite, les 27 ont défini une doctrine et une position claire. Pour les Européens, le départ de la Grande Bretagne a été immédiatement considéré comme une erreur historique dont il faudra payer le prix des deux cotés du Channel, mais si les Anglais l’avaient décidé, personne ne pouvait s’y opposer. Dont acte pour le Brexit.

Sauf qu’à partir du moment où le divorce était prononcé, la Grande Bretagne ne pouvait plus prétendre aux avantages de l’Union européenne. «Le beurre ou l’argent du beurre».

Les pays-mêmes de l’Union n’ont jamais cédé sur le respect des valeurs européennes, c’est-à-dire, essentiellement les 4 libertés de circulation : liberté pour les hommes, les produits, les services et les capitaux.

L’Union européenne, à qui on reproche à juste titre le déficit d’harmonisation sociale et fiscale, ne pouvait pas accepter que la Grande Bretagne se transforme en paradis fiscal et financier avec des portes grandes ouvertes sur l’Europe. Pas question d’accepter l’installation d’un grand Singapour et de lui donner l’autorisation de venir piller le continent.

C’est face à cette intransigeance que la Grande Bretagne s’est aperçue que ces revendications étaient très utopiques et que Theresa May a essayé de proposer un Brexit soft.

L’autre exemple de renforcement des positions pro-européennes au seuil de l’Union concerne l’Italie. Il ne s’agissait pas, pour Bruxelles, pour la Commission et le Conseil des ministres, de refuser d’adouber la politique économique du gouvernement italien pour des raisons éthiques et morales, il s’agit de refuser les projets italiens pour ne pas avoir à en payer les factures.

L‘Italie ne peut pas proposer à son peuple des mesures qui dépassent ses capacités budgétaires. Pas question pour Bruxelles de faire prendre aux 27 membres de l’Union, les mêmes risques que l’Italie. Cette mutualisation-là ne peut que fragiliser l’Europe.

Refuser le budget italien, c’est protéger l'Union européenne, tout comme refuser de tomber dans les petits arrangements du Brexit n’était pas viable.

Maintenant, le noyau dur de la zone Euro, qui est le cœur et le poumon du système européen, fait pression pour renforcer les mécanismes de cohésion politique et les mécanismes de fonctionnement des systèmes de garantie de la zone Euro. Deux avancées.

La principale avancée va être d’élargir le domaine de compétence du MES. Sans être trop technique, le Mécanisme européen de stabilité avait été créé au moment de la crise, fin 2008, avec pour objectif de distribuer de l'argent aux pays qui se retrouveraient en difficulté. Le MES a joué un rôle déterminant dans le sauvetage de la Grèce. La réforme porterait sur deux points. D’une part, le MES devrait partager son pouvoir de décision et de surveillance des pays en difficultés avec la Commission et le Conseil des ministres, ce qui changerait sans doute son approche beaucoup trop technocratique jusqu'à maintenant. Et d’autre part, on devrait autoriser le MES à tirer des lignes de crédit au bénéfice des pays qui sont économiquement sains, mais dont l’accès au marché des liquidités serait limité à cause d’une crise dans un pays plus pauvre mais une crise systémique qui le toucherait.

La France et l‘Allemagne, par exemple, n’excluent pas un risque de défaut d’une banque italienne si le gouvernement s’obstine dans des positions ingérables. Dans ce cas, le défaut d’une grande banque aurait en Europe les mêmes effets que la chute de Lehmann en septembre 2008. Les marchés interbancaires se fermeraient de facto, et le système serait asséché de liquidités.

Une autre avancée à l’étude porterait sur la création d’un budget de la zone euro, ce qui permettrait à la zone euro de devenir emprunteur sur le marché et démarrer un mécanisme de mutualisation des dettes. La question est de savoir à quel montant et selon quels critères seront fixées les contributions de chacun des Etats membres, mais l’idée serait aussi de prendre cette contribution à l'intérieur de celles qui sont versées au budget de l'Union européenne. Actuellement, la contribution de chaque pays est plafonnée à 1% des richesses crées.

Cette réforme-là ne serait pas neutre politiquement parce qu’elle reviendrait à appauvrir l’Union des 27 pays membres au profit des seuls pays membres de la zone euro. L’objectif est toujours de renforcer le cœur du réacteur.

Enfin, France et Allemagne seraient désormais sur la même longueur d’onde concernant la création de la taxe sur les Gafa - qui n’entrerait en vigueur qu en 2020 - et sur la création d’une Europe de la Défense.

Il est évident que les attitudes très pro-américaines de Donald Trump, dont l’objectif est évidemment d'affaiblir l’Union européenne, et le départ de la Grande Bretagne, ont été des accélérateurs de rapprochement au sein de l’Union européenne. De la légitime défense

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

05.

Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée

06.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

07.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires