En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le secrétaire général du gouvernement, Marc Guillaume, a été démis de ses fonctions à la demande du Premier ministre, Jean Castex

02.

Désirer une Noire, c'est du racisme !

03.

Et Apple mit en lumière l’impasse absolue dans laquelle se trouve l’UE…

04.

Il est de bon ton de coucher - et surtout de se marier - à gauche...

05.

Covid-19 : le monde des supermarchés d’après est arrivé

06.

Pénurie et Punition : et la France se mit en tête de supprimer les forfaits internet illimités

07.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Plutôt l’offre que la demande : Macron enterre le mythe keynésien et parie sur l’entreprise pour redresser la situation économique et sociale

03.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

04.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

05.

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Gestion de la crise
Covid-19 : les premières auditions devraient être menées en septembre dans le cadre de l'enquête contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn
il y a 1 heure 31 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Blanquer écarté de l'Intérieur à cause de son attachement à la laïcité ; Dupond-Moretti séduit autant qu'il affole les hebdos, Bachelot enchante Match mais retarde ses mémoires ; Macron congelé jusqu'en 2022 ; La CGT employeur voyou
il y a 3 heures 47 min
pépites > Santé
Barrière contre le virus
Covid-19 : Jean Castex annonce que le port du masque sera obligatoire dans les lieux publics clos "dès la semaine prochaine"
il y a 5 heures 49 min
décryptage > High-tech
Conseil national du numérique

Pénurie et Punition : et la France se mit en tête de supprimer les forfaits internet illimités

il y a 6 heures 30 min
décryptage > Culture
Culture

"Je me retournerai souvent" de Michel Lambert : le peintre des replis de l’âme à l'écriture cristalline

il y a 7 heures 16 min
décryptage > Société
Sélection naturelle

Il est de bon ton de coucher - et surtout de se marier - à gauche...

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Politique
Nouveau Premier ministre

Le style Castex : interprète ou auteur-compositeur ?

il y a 8 heures 16 min
décryptage > Sport
Révolution

Utilisez l'IA à la gym pour vous maintenir en forme dès cet été

il y a 9 heures 4 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Jean Castex se présente surtout comme la voiture-balai du précédent gouvernement chargée de dégager la route pour les deux ans qui viennent

il y a 9 heures 47 min
pépites > Politique
Majorité plus faible qu'Edouard Philippe
L'Assemblée nationale accorde sa confiance au gouvernement de Jean Castex
il y a 22 heures 7 min
pépite vidéo > Politique
"600 jours pour rebâtir la France"
Retrouvez l'analyse de Jean-Sébastien Ferjou sur le discours de politique générale de Jean Castex
il y a 3 heures 16 min
pépites > Justice
Enquête
Mort de Cédric Chouviat : trois policiers ont été mis en examen pour homicide involontaire
il y a 4 heures 36 min
pépite vidéo > Santé
Limiter les contaminations
Coronavirus : Olivier Véran considère que la situation en Mayenne est "problématique"
il y a 6 heures 6 min
décryptage > France
Restaurer l'autorité de l'Etat

Insécurité : les Premiers ministres changent, Macron et son manque de détermination restent

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Défense
Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

Victoires militaires versus défaites politiques ?

il y a 7 heures 35 min
décryptage > Europe
Cour de justice européenne

Et Apple mit en lumière l’impasse absolue dans laquelle se trouve l’UE…

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Politique
Discours de politique générale

Jean Castex, l'anti-Edouard Philippe...

il y a 8 heures 45 min
décryptage > Economie
Crise économique

Jean Castex remet l’État sur tous les fronts, mais esquive l’efficacité des milliards investis

il y a 9 heures 22 min
décryptage > Politique
Nouveau visage du macronisme

Jean Castex : un bon discours d’intention, mais combien de divisions ?

il y a 10 heures 27 min
light > Media
Parole présidentielle
14 juillet : près de 9 millions de téléspectateurs étaient réunis pour l'interview d'Emmanuel Macron
il y a 22 heures 48 min
© Reuters
© Reuters
Boum patatras

Pétrole : comme une étoile en fin de vie, l’OPEP va entrer dans sa phase supernova

Publié le 15 novembre 2018
Les prix du pétrole est en baisse et l'OPEP n'a plus l'influence de jadis. Les alliances supranationales devraient disparaître au profit d'alliances de circonstance, comme celle opérée entre Riyad et Moscou.
Stephan Silvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stephan Silvestre est ingénieur en optique physique et docteur en sciences économiques. Il est professeur à la Paris School of Business, membre de la chaire des risques énergétiques.Il est le co-auteur de Perspectives énergétiques (2013, Ellipses) et de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les prix du pétrole est en baisse et l'OPEP n'a plus l'influence de jadis. Les alliances supranationales devraient disparaître au profit d'alliances de circonstance, comme celle opérée entre Riyad et Moscou.

Atlantico : Dans un contexte de baisse des prix du pétrole (le WTI est passé sous la barre des 60$ le 9 novembre dernier), il apparaît de plus en plus évident que l'OPEP n'est plus l'organisation qu'elle avait pu être, ne présentant plus qu'un tiers de la production mondiale. Peut-on y voir le signe de la fin programmée de l'organisation ?

Stephan Silvestre : Il s’agit de deux problèmes différents : la baisse des prix est le résultat de l’équilibre entre l’offre -qui remonte- et la demande ; l’OPEP a connu bien d’autres périodes de prix bas sans exploser pour autant ; la dislocation de l’OPEP est plutôt provoquée par les fortes dissentions entre les pays chiites et les sunnites et par la récente alliance russo-saoudienne. L’organisation est de plus en plus paralysée en raison des divergences politiques entre ses membres. Lorsqu’il fallait s’opposer à l’Occident, les anciennes colonies parvenaient à surpasser leurs différends pour faire monter les prix ; mais aujourd’hui, dans un marché très morcelé, les producteurs sont de moins en moins disposés à se serrer les coudes. L’augmentation du nombre des membres n’a fait qu’accentuer cette difficulté (on connaît bien ce problème dans l’Union Européenne !). Par le passé, l’OPEP tenait sa puissance de ses réserves faramineuses, qui servaient d’étalon sur ce marché. Mais aujourd’hui, c’est surtout la production qui compte, comme on a pu le voir avec l’émergence rapide des huiles de schiste. Or, les parts de marché de l’OPEP ne cessent de baisser : en se rapprochant des 30%, l’OPEP tangente le seuil qui lui fera perdre le contrôle sur marché. C’est ce qui a poussé Riyad à se tourner vers Moscou. 

Faut-il s'attendre à une nouvelle alliance qui remplacerait l'OPEP, composée d'un axe Moscou-Riyad ? 

C’est peu probable. L’alliance entre la Russie et l’Arabie Saoudite est circonstancielle. Mais Moscou ne s’engera certainement pas dans une organisation qui la contraindrait politiquement. Il ne faut pas oublier que la Russie reste le principal soutien de Téhéran : elle ne souhaitera pas mettre en péril ses relations avec l’Iran, ni avec d’autres pays, au profit d’un pays qui achète presque toutes ses armes aux États-Unis. 

Quelles en seraient les conséquences, aussi bien du point de vue américain, que pour les Européens ? 

Les États-Unis ont pas mal à gagner de l’implosion de l’OPEP : tout d’abord, cela leur permettra bien sûr de se renforcer sur le marché du pétrole ; ensuite, cela servira la politique de Trump consistant à dissoudre les grandes organisations internationales au profit de relations bilatérales ; enfin, cela isolera certains pays récalcitrants, comme l’Iran ou le Venezuela. En revanche, l’alliance russo-saoudienne est un risque pour Washington, tant sur le plan commercial que sur le plan politique. Mais pour l’instant ce risque est lointain. L’Europe, de son côté, reste en marge de cette recomposition. Elle cherche surtout à conserver de bonnes relations avec Téhéran. Mais pour l’heure, c’est la Russie qui gagne du terrain. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires