En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

02.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus

05.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

06.

Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé

07.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 7 heures 26 min
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 8 heures 15 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 9 heures 44 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 11 heures 2 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 13 heures 22 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 15 heures 32 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 16 heures 28 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 17 heures 31 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 17 heures 53 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 18 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 7 heures 50 min
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 9 heures 1 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 10 heures 21 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 12 heures 45 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 14 heures 58 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 16 heures 2 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 17 heures 3 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 17 heures 43 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 18 heures 15 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 19 heures 35 min
info atlantico
© Valery HACHE / AFP
© Valery HACHE / AFP
Misère

Gilets jaunes : ces Français qui vivent dans une économie de rationnement dans l’un des pays les plus riches au monde

Publié le 15 novembre 2018
Le mouvement des gilets jaunes ne concerne pas tous les Français, mais une certaine partie de la population, dans une certaine partie du territoire, qui connaît aujourd'hui un véritable sentiment d'abandon. Et pour qui la hausse du prix de l'essence est la goutte d'eau qui fait déborder le vase.
 Nicolas Goetzmann est journaliste économique senior chez Atlantico.Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage : 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
 Nicolas Goetzmann est journaliste économique senior chez Atlantico.Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage : 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le mouvement des gilets jaunes ne concerne pas tous les Français, mais une certaine partie de la population, dans une certaine partie du territoire, qui connaît aujourd'hui un véritable sentiment d'abandon. Et pour qui la hausse du prix de l'essence est la goutte d'eau qui fait déborder le vase.

Atlantico : Dans un contexte d'exaspération de la population qui s'incarne cette semaine dans le mouvement des gilets jaunes, comment mesurer la proportion de la population qui se trouve concernée par des problématiques de pouvoir d'achat ? Quel est le poids de cette France des villes moyennes, des campagnes ou d'autres territoires qui subissent par exemple le retrait des services publics ? 

Nicolas Goetzmann : En raisonnant par tautologie, on considère généralement la population aisée comme représentant les 20% les plus riches du pays, les classes moyennes comme étant le bloc qui incarne les 50% de la population qui est coincée entre les plus aisés, et les classes populaires qui sont les 30% les plus pauvres. Ce qui ne dit rien du niveau de vie des Français dont le médian est à 1700 euros par mois, c’est-à-dire que 50% de la population vit avec un niveau de vie inférieur. On peut ensuite voir que l'évolution du niveau de vie au cours de ces 10 dernières années est en légère baisse, avec les déciles les plus pauvres de la population qui ont connu les plus fortes baisses (-3.50% en 10 ans pour les 10% les plus pauvres) alors que les déciles intermédiaires supérieurs ont connu le meilleur sort avec un chiffre pourtant très faible d'une hausse de vie de 1% en 10 ans. La tension qui peut exister dans le pays peut largement s'expliquer par cette stagnation des revenus sur toute une décennie, parce qu'elle concerne pratiquement l'ensemble de la population en dehors des quelques % du haut de la distribution. A ce titre, il faut noter que les inégalités de revenus en France sont beaucoup moins prononcées que les inégalités de patrimoine, puisque 10% de la population détient 50% du patrimoine en France. Finalement, la France qui va bien se cantonne principalement à cette France qui détient le patrimoine et ceux qui sont tout en haut de l'échelle des revenus. Ce qui représente donc au total, et au sens large, environ 15%-20% de la population. C'est aussi ce que l'on peut retrouver dans les différentes enquêtes d'opinion. 84% des Français sont favorables au maintien ou à l'augmentation de l'offre des services publics de proximité. De la même façon 84% des Français considèrent que la politique du gouvernement ne leur permettra pas de gagner en pouvoir d'achat, et 72% estiment que ce pouvoir d'achat a diminué au cours de ces dernières années.

D'un point de vue géographique, il est habituel d'opposer les grandes villes et le reste du territoire, mais ces grandes villes, comme Paris, sont très inégalitaires. On voit par exemple, comme l'indique l'INSEE que "le niveau de vie au-dessus duquel se trouvent les 10 % des Parisiens les plus aisés est 6,7 fois plus élevé que celui au-dessous duquel figurent les 10 % les plus modestes. Ce rapport, dit interdécile, s’élève à 4,6 en Île-de-France et seulement à 3,5 en France métropolitaine". Ce qui signifie que les grandes villes ne sont pas les bastions exclusifs de la France des riches, que la mixité sociale y existe malgré tout, mais dans un cadre plus inégalitaire que le pays pris dans son ensemble.

Peut-on réellement observer une fracture entre deux France sur cette thématique ?

Que cela soit sur le thème de la fracture entre gagnants et perdants de la mondialisation, entre France périphérique et élites, les fractures sont en train d'évoluer vers quelque chose d'encore plus massif, de plus global au sein de la population. On a pu voir que les niveaux de vie des déciles supérieurs en termes de revenus, lorsque l'on écarte les plus privilégies, les 1%, ont également stagné ou reculé au cours de la dernière décennie, ce qui montre que le malaise du pouvoir d'achat est une question globale en France, même chez une bonne partie des cadres. L'IFOP publiait ce 13 novembre un sondage montrant que 62% pensent souvent à démissionner, et majoritairement pour rechercher une meilleure rémunération. Ce malaise des cadres est une réalité en France, mais ce phénomène ne s'est pas encore réellement traduit en termes politiques, avec un niveau de soutien qui reste élevé pour Emmanuel Macron, soit 47% au dernier pointage de l'IFOP. La Fracture est donc finalement plus politique pour le moment, sans doute parce que les partis politiques n'ont pas encore sur faire de cette question du pouvoir d'achat une question transversale de la population française. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

02.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus

05.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

06.

Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé

07.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Loupdessteppes
- 16/11/2018 - 01:22
Et ta soeur ?
Elle vit sur des rations du pétainiosme ?
claira
- 15/11/2018 - 19:47
gilets jaunes
Votre étude est misérabiliste : elle est quantitative et ne tient pas compte de la grande diversité de la classe moyenne. Vous continuez , comme c'est devenu une doxa à opposer les gens en fonction de leurs revenus et vous qualifiez d'élite les hauts revenus alors que certains sont de sinistres crétins .habiter une grande ville ne donnent pas des qualités supérieures aux gens des campagnes .
Les gilets jaunes que vous semblez mépriser appartiennent à tous les groupes et ce qui les unit est un vaste ras le bols du racket institutionnalisé permanent sous couvert de reformes ni faites ni à faire , annoncée à grand cris sans avoir été pensées un instant .....J'arrete , car tout cela va faire monter ma tension