En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

07.

Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 5 heures 32 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 7 heures 48 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 9 heures 21 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 11 heures 3 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 13 heures 26 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 13 heures 47 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 14 heures 10 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 14 heures 34 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 14 heures 50 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 15 heures 11 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 6 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 8 heures 47 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 10 heures 33 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 12 heures 6 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 13 heures 36 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 13 heures 51 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 14 heures 14 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 14 heures 35 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 15 heures 8 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 15 heures 32 min
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Pas très Haussmanien

Les bonnes et mauvaises nouvelles de l'urbanisation récente en Ile-de-France

Publié le 13 novembre 2018
Grand Paris, construction de quartiers résidentiels, l'Ile-de-France s'urbanise tous azimuts. Une vague de construction qui amène son lot d'inconvénients avec elle.
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Grand Paris, construction de quartiers résidentiels, l'Ile-de-France s'urbanise tous azimuts. Une vague de construction qui amène son lot d'inconvénients avec elle.

Quels sont les aspects positifs à retenir de l'urbanisation récente en Île de France ? 

Laurent Chalard: Avant d’en déterminer les aspects positifs, il convient de rappeler le contexte de mise en place de l’urbanisation récente de l’Ile de France. A la fin des années 2000, la région capitale se caractérisait par une pénurie importante de logements du fait d’un rythme de construction insuffisant depuis les années 1990 avec peu de terrains disponibles immédiatement à la construction dans un contexte de PLU et de SDRIF malthusiens. Il s’en suivait des tensions importantes sur le marché du logement avec une multiplication des ménages en suroccupation, la prolifération des marchands de sommeil et la difficulté de la décohabitation pour les jeunes. Pour résorber la pénurie en logements, la politique d’urbanisation lancée par l’Etat, impulsée sous Nicolas Sarkozy dans le cadre de sa politique du « Grand Paris » puis prolongée sous François Hollande par le gouvernement Manuel Valls, visait à produire « un choc de l’offre », avec comme objectif chiffré affiché : construire 70 000 logements par an. Qu’en est-il donc en 2018 ?

Le premier point positif de l’urbanisation récente en Ile de France, qui n’en est pas un des moindres, puisque c’était l’objectif premier recherché, concerne le plan quantitatif, avec un rythme de construction qui n’a jamais été aussi élevé depuis la fin des Trente Glorieuses, soit 81 300 logements mis en chantier pour l’année 2017, un doublement par rapport aux années de vaches maigres et 22,8 % de plus qu’en 2016. Les incitations de l’Etat ont donc été couronnées de succès, permettant de surmonter les réticences de nombreux élus locaux à construire plus. Un deuxième point positif concerne la politique d’urbanisation, qui privilégie la densification des zones déjà construites, que ce soit par la récupération de friches industrielles ou la destruction de pavillons pour laisser place à de l’habitat collectif. Contrairement à ce qui a pu se constater auparavant, l’augmentation du volume de construction ne contribue pas à la progression de l'étalement urbain. Enfin, un troisième point positif porte sur la localisation des nouveaux logements, qui privilégie, en règle générale, les axes de transport existants (métros, tramways) ou à venir (Grand Paris Express).

Quels en sont les aspects négatifs ? 

Si au premier abord, il pourrait paraître légitime de considérer que l’action de l’Etat central a pleinement atteint, tout du moins temporairement, ses objectifs, il n’en demeure pas moins que l’urbanisation récente de l’Ile de France souffre de nombreux maux, d’ordre qualitatif, le quantitatif l’ayant emporté sur le reste.

Le premier point négatif concerne l’architecture médiocre de la plupart des nouveaux quartiers de logements, avec des bâtiments géométriques (l’angle droit a fait son retour en force !), très souvent avec des toits plats et de couleur blanche. Ils donnent l’impression d’être des immeubles des années 1960 améliorés. Un deuxième point négatif a trait à la politique de densification de l’habitat, qui ne se fait pas toujours de manière pertinente, dans le sens qu’elle s’applique dans des zones sans centralité préexistante, or, l’expérience nous montre que les centralités créées ex-nihilo fonctionnent mal. Un troisième point négatif, consécutif de la densification, est que le pavillon devient une denrée rare, inabordable, contribuant à cantonner la majorité des franciliens à vivre dans un habitat collectif alors qu’une part non négligeable préfèrerait résider en maison. Ce processus renforce l’exode vers la Province. Enfin, dernier point négatif, certaines opérations massives, d’au moins un millier de logements, rappellent grandement les grands ensembles des Trente Glorieuses, comme « l’écoquartier » des Temps Durables à Limeil-Brévannes.

Quelles sont les priorités à suivre pour améliorer la situation actuelle ? 

Si les améliorations doivent concerner le plan qualitatif, néanmoins, sur le plan quantitatif, il convient de poursuivre l’effort car, étant donné les retards accumulés, il faudra au moins une décennie de construction massive de logements pour espérer amorcer une réduction des tensions sur le marché.

Sur le plan qualitatif, il convient que les acteurs locaux, à commencer par les édiles municipaux, comprennent l’intérêt qu’ils ont à ce que l’urbanisation soit qualitative, s’ils ne veulent pas que se constituent de nouveaux ghettos sur le modèle des grands ensembles des Trente Glorieuses. Il ne s’agit donc pas de construire n’importe où, n’importe quoi, n’importe comment, juste parce que c’étaient les seuls terrains urbanisables, mais d’avoir une réflexion poussée sur les densités à mettre en place (élevée dans les zones centrales, faible dans les zones périphériques même si elles sont desservies par un transport en commun), la qualité architecturale des bâtiments (abandonner la géométrie, refaire des toits à tuile, mettre de la couleur) ou encore sur l’intérêt de multiplier les petites opérations d’urbanisme plutôt que d’en effectuer de grandes, comme les écoquartiers, qui risquent de poser à terme les mêmes problèmes que les grands ensembles. Par ailleurs, la question de la place de l’habitat individuel en Ile de France doit être posée. Quel est son devenir ? 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires