En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

03.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

06.

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

ça vient d'être publié
light > People
Les Rois maudits
Le prince William est "inquiet" pour son frère
il y a 1 heure 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le dernier des Yakuzas" de Jake Adelstein - Plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 4 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Looking for Beethoven" de Pascal Amoyel : Une immersion totale vibrante, époustouflante dans le monde de Beethoven

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Société
Imbroglio politique

Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Social
Marronnier

La SNCF sur la voie de garage

il y a 8 heures 53 min
décryptage > Société
Cachez-moi ça

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Santé
La vie est injuste

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

il y a 10 heures
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Comment l’individualisme risque de détruire la démocratie

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Société
Ultra moderne voilitude

Cette double crise de la modernité qui paralyse les réflexes démocratiques français

il y a 10 heures 29 min
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 21 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Jour de courage" de Brigitte Giraud - Le jour du coming out d’un adolescent

il y a 4 heures 46 min
pépites > Société
Imbroglio politique
Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel
il y a 7 heures 10 min
décryptage > Politique
Tribune

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

il y a 8 heures 42 min
décryptage > Social
Disparité

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Economie
Ecologisme

PLF 2020 : la fiscalité environnementale ne sauvera pas la planète

il y a 9 heures 34 min
décryptage > Science
Quand le ciel nous tombe sur la tête

L'Europe lance un programme de résilience aux tempêtes solaires

il y a 10 heures 4 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite, service public : Macron tenté de reprendre son programme de réformes à zéro

il y a 10 heures 25 min
décryptage > Social
Attention, danger politique du troisième type

Gouvernement, minorités activistes et reste de la société : le trio infernal que plus rien ne relie ?

il y a 10 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 1 jour 4 heures
© Benjamin CREMEL / AFP
© Benjamin CREMEL / AFP
Economies

Réforme de l’assurance chômage : Emmanuel Macron prend le risque de tirer une balle dans le pied de ses électeurs

Publié le 12 novembre 2018
Le président de la République s'était engagé durant sa campagne à réformer l'assurance chômage avec pour objectif de rendre la couverture universelle et faire quelques économies au passage.
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République s'était engagé durant sa campagne à réformer l'assurance chômage avec pour objectif de rendre la couverture universelle et faire quelques économies au passage.

Atlantico : Les négociations relatives à la volonté de l’exécutif de faire des économies concernant l'assurance chômage (entre 3 et 3.9 milliards d'économie sur 3 ans) débutaient ce vendredi 9 novembre, entre syndicats et patronat. Que peut-on attendre de l'issue de ces négociations ? 

Philippe Crevel : Le Président de la république s’est engagé durant la campagne électorale à réformer l’assurance chômage avec comme objectif de rendre cette couverture universelle. Les indépendants et les démissionnaires sont censés entrer dans le champ de la future assurance chômage. Le Gouvernement a par ailleurs décidé le financement de l’assurance chômage par l’impôt en lieu et place des cotisations sociales. Dans ce contexte et pour financer sa réforme, les pouvoirs publics ont demandé aux partenaires sociaux de trouver près de 4 milliards d’économie sur 3 ans. Pour la première journée de la négociation qui doit se terminer en janvier, les syndicats ont fixé les limites à ne pas dépasser. Ils refusent ainsi d’ouvrir la question de la dégressivité des allocations et le dossier sensible des intermittents. Pour indiquer son hostilité, la CGT, de manière symbolique a déchiré la lettre de cadrage gouvernementale. La CFDT vent avancer sur la législation des contrats courts. Il est à souligner que Force Ouvrière est handicapée par la vacance du poste de secrétaire général.

Le MEDEF souhaite un accord pour diminuer le coût de l’assurance chômage quand la CPME demande à ce que ne soit pas institué de bonus/malus pour les entreprises qui licencient ou qui recourent à des contrats courts.

En début de discussion, il est assez logique que les positions ne soient pas conciliables. Les partenaires sociaux sont gênés par l’épée de Damoclès qui pèse sur eux avec la possibilité pour l’Etat de reprendre la main en cas d’échec de la négociation. Le système d’assurance chômage qui était jusqu’à maintenant paritaire est en train d’être étatisé. La capacité des partenaires sociaux a résisté à cette évolution est un des enjeux de cette négociation.

L'approche "budgétaire" dénoncée par les syndicats (plaçant le besoin de réaliser des économies comme objectif prioritaire) est-il adapté aux enjeux ?Quelle serait l'approche la plus satisfaisante en la matière, notamment pour obtenir de bons résultats en termes de coûts ?

D’un côté, le gouvernement veut rendre universel l’assurance chômage, de l’autre il veut en diminuer le coût. La conséquence est la transformation de notre système assurantiel en système d’assistance. Les allocations risquent d’être à terme réduites et déconnectées des revenus des bénéficiaires. L’idée que pour les cadres, les allocations soient dégressives ou qu’elles soient plafonnées à un niveau inférieur à celui actuellement en vigueur est avancée. Avec la fiscalisation, l’assurance chômage est devenue beveridgienne et a perdu son caractère bismarckien. Ainsi, de manière implicite, le concept de revenu minimal de subsistance prend la forme. Pour obtenir un niveau de couverture, il faudra passer par des assurances complémentaires chômage gérées soit au niveau des entreprises, soit à titre individuel.

Une décrue des dépenses chômage soit s’accompagner d’un effort en matière de formation, d’encadrement des demandeurs d’emploi. Il faudrait sans nul doute être plus exigeant sur les règles d’attribution des allocations.

Dans le cas ou syndicats et patronat ne parvenaient à s'entendre sur le sujet, quels seraient les arbitrages à attendre de la part du gouvernement ? Quelles sont ses intentions ? 

La tentation de prise en main de l’ensemble de la protection sociale par l’Etat est forte. Les budgets sociaux bien plus élevés que celui de l’Etat sont dans la ligne de mire de ce dernier. Or, ces quarante dernières années, les comptes de l’Etat ont été bien plus dégradés que ceux de la sécurité sociale au sens large du terme. La création d’un régime national du chômage, l’instauration de Retraite de France en lieu et place de nos actuels régimes de retraite, la nationalisation du système de santé témoignent d’une véritable volonté de l’administration de restructurer la protection sociale avec à la clef, plus d’assistance et moins d’assurance. Toute la population sera couverte mais le filet de protection sera plus faible. Les classes moyennes, les cadres, les cadres supérieurs seront les perdants. Or, ce sont les électeurs d’Emmanuel Macron. Ce dernier prend le risque de se couper de sa base en remettant un des éléments clefs du pacte social. Les classes moyennes (supérieures) finançaient plus qu’elles recevaient mais profitaient d’un bon niveau de couverture en matière de santé, de retraite et de chômage. Or, la généralisation des contrats responsables, la baisse du taux de remplacement pour les retraites (en particulier pour les cadres) et la transformation possible de l’assurance chômage changent la donne. Cette partie des classes moyennes paie toujours un montant élevé d’impôt mais constate la baisse du retour sur investissement. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

03.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

06.

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires