En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Yann COATSALIOU / AFP
Sortie de l’ornière
Le retour d’une Marine Le Pen gonflée à bloc ?
Publié le 09 novembre 2018
En 18 mois, Marine Le Pen a su surfer sur la conjecture défavorable au président de la République et a montré sa capacité de résilience.
Diplômé de l’IEP Paris, rédacteur en chef au magazine Famille Chrétienne, Samuel Pruvot a publié "2017, Les candidats à confesse", aux éditions du Rocher. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Samuel Pruvot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé de l’IEP Paris, rédacteur en chef au magazine Famille Chrétienne, Samuel Pruvot a publié "2017, Les candidats à confesse", aux éditions du Rocher. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En 18 mois, Marine Le Pen a su surfer sur la conjecture défavorable au président de la République et a montré sa capacité de résilience.

Atlantico : Après un an de difficultés, Marine Le Pen a su rebondir et son parti dépasse désormais LaREM sur les intentions de vote aux élections européennes. Comment expliquer cette remontée ? Quelle a été la stratégie employée politiquement ?

Samuel Pruvot : La remontée de Marine Le Pen est moins le fruit d’un calcul que d’une conjoncture très favorable. Un proche de Marine résume la situation en disant : « la famille Le Pen a toujours eu la baraka ! » Il y a quelques mois encore le parti était exsangue et son financement promettait d’être réduit à néant. Jean-Luc Mélenchon caracolait dans les médias en tête des opposants au président de la République. Aujourd’hui, la situation est renversée. Non seulement le RN n’a pas perdu son trésor de guerre mais le leader de La France Insoumise a brouillé son image lors de ses démêlées avec la justice. Comme la nature a horreur du vide, elle recompose. La stratégie de Marine Le Pen tire donc sa force de la faiblesse des autres y compris des tergiversations chez LR. Pour autant, Marine Le Pen est un géant aux pieds d’argile. Elle est toujours fragilisée par son échec en 2017 où elle a montré ses limites. Son parti est officiellement en tête des intentions de vote pour les européennes mais il suffirait d’un rien pour que cette conjoncture favorable se retourne. Sur la route du Rhum, comme en politique, la météo est toujours un facteur déterminant.

Au niveau humain qu'est ce qui a changé en 18 mois ? (meilleure connaissance des dossiers, bonne interventions sur les plateaux TV…)

Le temps a joué en faveur de Marine Le Pen. Il a montré sa formidable force de résilience. Quand je l’interrogeais avant la présidentielle (NDLR : Samuel Pruvot est l'auteur de "Les candidats à confesse" publié aux éditions du Rocher) elle expliquait volontiers que son moteur politique était la souffrance. Celle qui est rentrée en politique par l’attentat raté contre son père n’a jamais quitté cette violence originelle. Elle aime à se présenter comme une femme qui a souffert mille maux et qui ressuscite grâce à sa force de caractère : « Le recul en politique permet de se garder des coups mais aussi d’un enthousiasme trop immédiat. Pour les coups, tout dépend en fait de l’épaisseur de votre armure... Moi, je me suis constituée une armure très solide. Quand votre armure est assez épaisse, elle vous protège des agressions (sauf à ce que vos adversaires trouvent le point faible de la carapace). »

Comment les erreurs politiques de la majorité présidentielle et de l'exécutif ont contribué à ce rétablissement ?

Bien entendu, le chute de popularité d’Emmanuel Macron profite quasi mécaniquement à l’ascension de Marine Le Pen. Mais tel n’est pas le moteur principal. Marine Le Pen est surtout l’opposante idéale… selon Emmanuel Macron. Le vainqueur de 2017 rêve en effet de la battre à nouveau 2022. Il sait par instinct que la présidente du RN sera sa meilleure ennemie.

Quand on interroge certains cadres du RN, comme Bruno Gollnisch, on constate que le scénario macronien des européennes est très apprécié. Celui d’un duel titanesque entre progressistes et nationalistes pour s’emparer de l’Europe dans une ambiance années 30… « Le choix stratégique de Macron ne nous nuit pas. Au contraire ! Il se sert de nous comme un repoussoir pour contraindre les Français du ventre mou à se reporter sur lui. Il nous propose comme exécutoire au mécontentement des Français. Il nous met en situation de recueillir à la fois le vote d’adhésion et de contestation ! » RN-LaREM même combat ?!

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
04.
Nous avons déjà obtenu de bons résultats : le vrai/ faux des déclarations d’Emmanuel Macron sur sa politique économique
05.
La France, cette île perdue au milieu des océans ? Tout ce que révèle (aussi) ce dont Emmanuel Macron n’a PAS parlé
06.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
07.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
01.
Les Français et leur voiture... le désamour
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
05.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires