En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

07.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 15 heures 42 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 17 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 19 heures 56 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 21 heures 55 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 23 heures 18 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 23 heures 41 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 23 heures 41 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 23 heures 56 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 1 jour 10 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 9 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 16 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 19 heures 43 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 21 heures 29 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 22 heures 47 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 23 heures 33 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 23 heures 41 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 23 heures 42 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 1 jour 7 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 1 jour 15 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 9 heures
© ludovic MARIN / POOL / AFP
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Première guerre mondiale

Semaine d'itinérance mémorielle : bien maigre retour sur investissement pour Emmanuel Macron

Publié le 09 novembre 2018
Entre selfies et invectives, Emmanuel Macron sillonne le Nord et l'Est de la France depuis le début de la semaine pour se recueillir sur les lieux symboliques de la Première Guerre mondiale.
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Entre selfies et invectives, Emmanuel Macron sillonne le Nord et l'Est de la France depuis le début de la semaine pour se recueillir sur les lieux symboliques de la Première Guerre mondiale.

Heureux qui comme Emmanuel Macron, s'en est allé en itinérance mémorielle dans l'Est et le Nord de la France. Depuis dimanche dernier le Président de la République se livre à un double exercice: commémorer le  centenaire de la fin de la Grande Guerre  de 14/18, célébrer le courage des Poilus, et tenter de reconquérir  les Français en plein désamour voire défiance à son égard. De Strasbourg, pour symboliser la réconciliation franco-allemande en musique en compagnie du président Allemand, à Morhange (Moselle),- théâtre d'une des batailles les plus meurtrières du conflit avec 27.000 victimes en une seule journée,  Notre Dame de Lorette (Pas-de-Calais), où se trouve la plus grande nécropole militaire française, Emmanuel Macron a sillonné ces contrées toujours marquées par les stigmates de la Grande Guerre. A ces blessures enfouies dans la terre et les esprits, sont venues s'ajouter celles provoquées par la désindustrialisation et la grogne générale qui gagne le pays. Au cours de cette séquence des images de commémoration et d'interpellations se seront entremêlées en permanence. La semaine a été rythmée par une  alternance de selfies, de recueillement, d'engueulades, de saluts à la" France qui gagne", d' hommages, et...de cafouillages virant à la polémique avec l'hommage aux Maréchaux de France dont Pétain faisait partie. Du coup ce ne sont plus seulement les souvenirs glorieux et douloureux de la Première Guerre mondiale qui ont été ravivés, mais les aspects les plus sombres de la Seconde qui ont resurgi. Alors, quel bilan va-t-on tirer de cette  séquence inédite faite d'échanges virils succédant à des moments de gravité ?

Sur le plan mémoriel, cette " itinérance" a permis de raviver, au delà du traditionnel 11 novembre, le souvenir de la Grande Guerre, ses millions de morts, le sacrifice des Poilus,  auprès des Français.

Sur le plan de l'actualité, Emmanuel Macron qui voulait renouer le contact avec les Français, a vraiment pu "prendre la température" du pays, et cela vaut tous les sondages. Sous couvert de pragmatisme, face à la grogne  des "gilets jaunes",  il se voit contraint d'adoucir la potion amère de l'augmentation des taxes sur les carburants à coup de chèques-énergie. En attendant l'élaboration d'un " plan", le gouvernement se livre à des gesticulations autour des prix à la pompe. Le Ministre de l'Ecologie, François de Rugy convoque les pétroliers en compagnie de Bruno Le Maire et leur demande sur un ton martial de baisser les prix!   Et, ô surprise, il fait mine de découvrir que les prix à la pompe ne baissent pas aussi vite que ceux du prix du baril : il faut plus de temps pour amener le pétrole du puits à la pompe que de temps pour subir les effets de l'annonce d'une hausse des taxes : tout le contraire de la cote de popularité d'Emmanuel Macron... Le Président aura également pu constater que l'impérieuse nécessité de taxer le diesel au nom de la transition énergétique ne convainc guère ses concitoyens. D'autant qu'il a quasiment vendu la mèche : en tentant de se justifier, il a lâché qu'il préfère taxer l'essence plutôt que le travail... Et Monsieur de la Palice aura compris que les taxes ne serviront pas rendre l'air plus pur mais à compenser des baisses de charges salariales, par ailleurs nécessaires...Au final, cette confrontation populaire aura permis au Chef de l'Etat de prendre la mesure de l'ampleur de la grogne engendrée par la hausse des taxes. Redoutant un effet boule de neige le 17 novembre, le gouvernement est donc chargé de préparer un train de mesures pour les adoucir...pour les plus modestes. Les usines à gaz tournent à plein régime. Va-t-on également renforcer l'atténuation de la hausse de la CSG pour les retraités? Rien n'est impossible. Dans ce contexte, Emmanuel Macron peut-il encore dire  qu'il ne changera pas de politique? En attendant il se dit " heureux" d'avoir rencontré les Français. Sans doute espérait-il plus . Non  pas des flots d'éloges pour saluer son courage et sa témérité, mais qu'au hasard d'un échange avec un ou une concitoyenne, il se produise une étincelle qui aurait ravivé la flamme pas si ancienne de la relation entre le Chef de l'Etat et les Français. Il n'en a rien été. Emmanuel Macron  fait des efforts :   de patience dans ses échanges, tentant de gommer l'image d'arrogance qu'on lui reproche. C'est un premier pas .Pas assez en tous cas, pour espérer un rebond de sa cote de popularité .

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

07.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires