En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

02.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

03.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

06.

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

07.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

01.

Tu seras riche, mon fils!

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

LR : le tigre de papier

06.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

ça vient d'être publié
light > Culture
Bonne nouvelle
Un tableau de Klimt, volé en 1997, a été retrouvé par hasard
il y a 10 heures 41 min
pépites > France
Bout du tunnel
Paris : le syndicat Unsa-RATP suspend la grève, le trafic du métro devrait fortement s'améliorer lundi
il y a 12 heures 12 min
light > Insolite
Disparition
L'homme le plus petit du monde, qui mesurait 67 cm, est décédé
il y a 14 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amertume Apache, Une aventure du Lieutenant Blueberry" : Le renouvellement d’un mythe

il y a 15 heures 13 min
pépite vidéo > Politique
Soirée perturbée
Emmanuel Macron évacué d'un théâtre où tentaient d'entrer des manifestants
il y a 16 heures 31 min
décryptage > International
Régime autoritaire

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

il y a 17 heures 34 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La laïcité et le féminisme : les deux atouts de la société française pour lutter contre l'obscurantisme religieux

il y a 17 heures 55 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Gilets jaunes : les perspectives concrètes pour le mouvement après la phase insurrectionnelle

il y a 17 heures 56 min
décryptage > France
La réalité dépasse la caricature

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

il y a 18 heures 8 min
décryptage > International
Retournement

Les trois locomotives de l’économie américaine qui avaient combattu Donald Trump s’allient désormais à lui pour sa réélection

il y a 18 heures 32 min
pépites > Politique
Comeback
Ségolène Royal annonce la création d'une association politique en vue de 2022
il y a 11 heures 33 min
pépites > International
Défi planétaire
Changement climatique : 18 % des Américains n'y croient pas, contre 9 % des Européens et 1 % des Chinois
il y a 13 heures 22 min
pépites > Politique
Maintien
Cote de confiance : lègere hausse pour Emmanuel Macron en janvier
il y a 14 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amazon, main basse sur le futur" : Amazon nous promet la lune mais à quel prix ? Enquête instructive sur un mastodonte.

il y a 15 heures 17 min
décryptage > France
Baisse

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

il y a 17 heures 24 min
décryptage > Politique
Ils ont le plus grand respect l’un pour l’autre

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

il y a 17 heures 45 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Quand la religion sert de justification à la violence contre les femmes : pour en finir avec la gynépathie

il y a 17 heures 55 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : la cruelle absence de vision et le manque de réel projet au sein du ministère de la Santé

il y a 17 heures 56 min
décryptage > Europe
Basculement

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

il y a 18 heures 19 min
décryptage > Politique
Alternative

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

il y a 18 heures 37 min
© DAMIEN MEYER / AFP
© DAMIEN MEYER / AFP
OPEP, compagnies pétrolières, Etats

Hausse des prix du pétrole : et à part “bibi”, qui y gagne quoi ?

Publié le 07 novembre 2018
Le président a été interpellé alors qu'il était en visite à Verdun par un retraité lui reprochant la hausse des prix à la pompe.
Francis Perrin a travaillé pendant plusieurs années comme journaliste et consultant indépendant sur l’énergie et les matières premières. Il est chercheur associé au Policy Center for the New South (Rabat) et directeur de recherche à l'IRIS (Paris).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Perrin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Perrin a travaillé pendant plusieurs années comme journaliste et consultant indépendant sur l’énergie et les matières premières. Il est chercheur associé au Policy Center for the New South (Rabat) et directeur de recherche à l'IRIS (Paris).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président a été interpellé alors qu'il était en visite à Verdun par un retraité lui reprochant la hausse des prix à la pompe.

Atlantico : Sur cette hausse, le président Emmanuel Macron explique qu'"il y a une partie qui dépend de moi, et il y a une partie qui dépend des cours mondiaux. 80% de  l'augmentation que vous avez aujourd'hui, c'est les cours mondiaux, c'est pas moi".

 
 
Francis Perrin : Lorsque l'on cite des chiffres, tout dépend évidemment de ce sur quoi exactement portent ces données et de la période de référence.
 
Si l'on prend la moyenne du prix du gazole en France, qui reste le carburant routier le plus consommé, entre le début octobre 2017 et le début novembre 2018, la hausse des prix du pétrole brut et des produits pétroliers sur les marchés mondiaux explique près de 70% de l'augmentation des prix à la pompe sur cette période. Pour le supercarburant sans plomb 95, le même calcul donne un peu moins de 80%.
 
Par contre, si l'on regarde la période depuis le début 2018, la responsabilité de la hausse des taxes dans l'augmentation des prix à la pompe est de l'ordre de 60% pour le gazole et pour le sans plomb 95.
 
Il faut noter que ces calculs sous-estiment un peu la responsabilité de l'Etat. On ne prend en compte ici que les taxes, ce qui est l'essentiel, mais il y a aussi un alourdissement de la réglementation dans certains domaines, par exemple les certificats d'économie d'énergie (on impose aux fournisseurs d'énergie de faire réaliser des économies d'énergie, ce qui est positif mais qui a un coût) que les distributeurs de carburants vont répercuter sur les prix.
 
Enfin, il ne faut pas oublier que, dans les dernières semaines, depuis le début octobre 2018, les prix du pétrole ont baissé de façon significative et que nous aurons au 1er janvier 2019 une nouvelle augmentation des taxes avec plus 6,5 centimes par litre pour le gazole et plus 2,9 centimes pour l'essence.
 
 

Quid des 20 % restants ? Comment se décompose cette hausse des prix entre les différents postes, du prix de la matière première aux taxes, en passant par les marges ?

 
Comme indiqué ci-dessus, les 20% ne sont pas forcément 20% selon que l'on regarde le gazole ou l'essence et selon la période de référence retenue.
 
Dans tous les cas cependant, ce qui ne relève pas de la hausse des prix du pétrole relève des taxes et vice-versa. Ce sont en effet les deux principaux postes, et de loin, dans la décomposition des prix des carburants à la pompe. Aujourd'hui, le poids des taxes (TVA incluse) dans le prix du gazole et du super sans plomb 95 est d'environ 60% et celui des prix du pétrole et des produits pétroliers cotés sur les marchés internationaux de 30% ou un peu moins. Cela signifie que la part des marges et des coûts de l'industrie (raffinage du pétrole brut pour produire des carburants et distribution des carburants) ne pèse que de l'ordre de 10% dans les prix à la pompe. Ce n'est pas ce qui explique la hausse des carburants depuis un an.
 
Si l'on reprend les chiffres (officiels) que je citais ci-dessus sur l'évolution des prix des carburants depuis le début octobre 2017, soit sur une période de 11 mois, la hausse des taxes explique environ 30% et 20% respectivement de cette augmentation pour le gazole et pour le sans plomb 95. Par contre, comme indiqué en réponse à votre première question, sur les dix premiers mois de l'année 2018, la responsabilité des taxes est prépondérante.
 
 

Qui sont ceux qui profitent de cette hausse ? Avez-vous de nouveaux chiffres?

 
Le principal gagnant de la hausse des prix des carburants depuis octobre 2017 est l'Etat français. Pour celui-ci, c'est par le jeu des taxes avec des hausses au 1er janvier 2018 (+7,6 centimes par litre pour le gazole et + 3,9 centimes pour l'essence) et au 1er janvier 2019, comme indiqué ci-dessus. Les pays exportateurs de pétrole ont bien sûr profité de la hausse des prix du pétrole, qui explique pour une large part celle des prix des carburants. La hausse des prix du brut est également très positive pour les bénéfices des compagnies pétrolières. La différence entre ces trois catégories d'acteurs est que l'Etat français profite directement de l'augmentation des prix des carburants, puisque ce sont des produits très lourdement taxés, alors que les pays exportateurs de pétrole et les compagnies pétrolières profitent de la hausse des prix du brut. En effet, on ne constate pas de hausse particulière des marges de l'industrie pour la distribution des carburants en France.
 
Si la hausse des prix des carburants devait entraîner à terme une baisse de la consommation, cela deviendrait cependant moins intéressant pour l'Etat puisque les taxes sont perçues sur les volumes consommés. Moins de volumes, moins de recettes fiscales. C'est d'ailleurs l'un des objectifs affichés de ce gouvernement et des précédents dans les dernières années que de faire baisser la consommation d'énergies fossiles en France. Entre le 1er octobre 2017 et le 30 septembre 2018, la consommation de carburants routiers en France a baissé de 1,7% par rapport à la période octobre 2016/septembre 2017. Pour l'instant, c'est une très faible baisse parce que beaucoup de personnes n'ont pas vraiment d'autres choix qu'elles jugent acceptables.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

02.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

03.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

06.

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

07.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

01.

Tu seras riche, mon fils!

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

LR : le tigre de papier

06.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires