En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 3 heures 43 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 4 heures 29 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 5 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 7 heures 15 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 8 heures 30 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 9 heures 52 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 10 heures 35 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 12 heures 2 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 12 heures 37 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 12 heures 58 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 4 heures 10 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 4 heures 46 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 6 heures 24 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 7 heures 23 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 9 heures 14 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 10 heures 15 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 11 heures 48 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 12 heures 18 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 12 heures 45 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 3 heures
© Brendan Smialowski / AFP
© Brendan Smialowski / AFP
Elections de mi-mandat

Les Midterms manquées des démocrates

Publié le 07 novembre 2018
Les démocrates y ont cru jusqu’à la dernière minute. Le matin du vote, CNN publiait son tout dernier sondage qui plaçait Donald Trump dans une situation impossible, avec une cote de popularité qui s’écroulait brutalement pour repasser en dessous de 39%.
Jean-Eric Branaa est spécialiste des Etats-Unis et maître de conférences à l’université Assas-Paris II. Il est chercheur au centre Thucydide et chercheur associé à l’institut l'IRIS. Il est notamment l'auteur de Hillary, une présidente des Etats-Unis ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Eric Branaa
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Eric Branaa est spécialiste des Etats-Unis et maître de conférences à l’université Assas-Paris II. Il est chercheur au centre Thucydide et chercheur associé à l’institut l'IRIS. Il est notamment l'auteur de Hillary, une présidente des Etats-Unis ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les démocrates y ont cru jusqu’à la dernière minute. Le matin du vote, CNN publiait son tout dernier sondage qui plaçait Donald Trump dans une situation impossible, avec une cote de popularité qui s’écroulait brutalement pour repasser en dessous de 39%.

La vague bleue (démocrate) était en train de finalement se lever, expliquait Don Lemon dans son show très populaire, et ses invités expliquaient comment on en était arrivé là et ce qui allait survenir ensuite, après la prise des deux chambres, même s’il fallait rester encore un peu prudent, rajoutait le présentateur vedette.  

Tous les espoirs démocrates de remporter le Sénat se sont effondrés quelques heures plus tard ; dès les premières projections, les pertes les plus symboliques ont été annoncées dans l'Indiana, le Tennessee, le Dakota du Nord,  le Texas et même la Floride. Plusieurs sénateurs avait, eux, vu venir ce vent beaucoup plus rouge (républicain), comme Joe Donnelly qui, dans l’Indiana, avait durci ses positions au cours des derniers jours, insistant même sur son côté pro-life (anti-avortement), qui le classerait bien plus facilement du côté républicain que dans le parti auquel il appartient.  Cela n’a pas suffi, et les électeurs de son état ont préféré céder aux sirènes de Donald Trump qui s’est souvent déplacé pour eux, est venu à de nombreuses reprises tenter de les séduire depuis qu’il est élu, et qui l’a fait à nouveau durant cette campagne. Cette prise est une grande victoire pour l’hôte de la Maison-Blanche, tout comme les triomphes du Dakota du Nord, du Missouri, de l’Arizona, du Texas ou de la Floride. De tous les sièges qui étaient pressentis comme pouvant basculer, seul celui de Joe Manchin, en Virginie Occidentale, a résisté. Mais est-ce là une perte pour Donald Trump lorsqu’on sait qu’il s’entend personnellement très bien avec l’élu de cette zone charbonnière, rude et rurale, et que ce dernier sait aussi apporter son vote au président dans des moments critiques ? Souvenons-nous que c’est lui le « traitre » démocrate qui a permis la confirmation de Brett Kavanaugh. Les électeurs de la Virginie Occidentale,  qui sont largement républicains, s’en sont souvenus. 
 
Dans le Tennessee, le siège du sortant Bob Corker a été ravi par la protégée du président : Marsha Blackburn va sécuriser cet état pour lui et ramener aussi un peu de paix au Sénat en succédant à un homme qui ne ménageait pas ses critiques face à Donald Trump. A l’image de ce basculement, c’est l’ensemble du Sénat qui est désormais rentré dans le rang, pour enfiler un costume trumpiste plus marqué. Seul, peut-être, Mitt Romney, qui fait son retour sur la scène nationale et dans cette assemblée, sera une voix parfois dissonante. Mais comment pourra-il faire porter sa voix dans une assemblée qui est désormais aussi solide et faite d’un seul bloc ? La victoire de Donald Trump est avant tout celle-là ce matin.
 
Ce qui était censé être un potentiel pour les démocrates, projeté largement par toutes les chaines les plus populaires,–comme ABC, NBC ou CNN– s’écrase donc ce matin sur des résultats que certains commentateurs ont beaucoup de peine à expliquer et à raconter.  Il leur reste la Chambre des représentants : il y a de nombreux succès démocrates et les résultats sont à vent contraire des résultats du Sénat. Cela nous rappelle pourtant que les votes sont d’abord locaux et que les campagnes des candidats, souvent sur des thèmes plus proches des préoccupations des électeurs, ont fait la différence. Les noms des grands battus vont être répétés toute la journée : cela ne fera pas oublier les défaites d’Heidi Heitkamp dans le Dakota du Sud ou de Claire McCaskill dans le Missouri. Les Américains retiendront aussi davantage que Ted Cruz a survécu face à Beto O’rourke, la nouvelle coqueluche des démocrates et que, peu importe si la victoire est courte, elle reste une victoire. En Floride, la campagne de Rick Scott était jugée comme très courageuse face au sénateur sortant Bill Nelson : elle éclipse à elle-seule tous les résultats locaux favorables aux démocrates.
 
Pire encore, les démocrates viennent de revivre le même cauchemar qu’en 2016 : comme lors des présidentielles, ils comptaient sur une forte mobilisation et lors du vote par anticipation on voyait à la télévision les longues files de votants qui s’étaient massés, nous disait-on, pour faire barrage à Donald Trump. En 2018, la forte participation et le record des votes par anticipation, évaluée à plus de 32 millions alors qu’il n’y en avait eu que 20 millions en 2014, n’ont pas permis d’asseoir la revanche des démocrates. 
 
Trump a montré qu’il est un animal politique redoutable. Tout comme il ne parle qu’à sa base dans sa pratique du pouvoir, il a concentré sa campagne électorale sur le vote républicain dans les états où le Sénat était très disputé.  "Je pense que grâce à moi il y aura une grande différence", avait-t-il déclaré pendant son périple de la dernière semaine, lui faisant parcourir dix états en une semaine. Ses meetings de campagne n'incluaient pas le Wisconsin, la Pennsylvanie ou le Michigan - les états où Trump l’a emporté de justesse, mais où les moyens du parti démocrate ont été décuplés. Il a laissé ces terrains en friche pour le prochain combat, celui de 2020. Car c’est bien ce dont il s’agit désormais : dès aujourd’hui, tous les yeux son fixés vers le prochain objectif, et le président des Etats-Unis ne sera plus un outsider trublion : il sera le président sortant.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires