En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

06.

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

07.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 8 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 8 heures 40 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 12 heures 6 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 13 heures 1 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 13 heures 47 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 14 heures 45 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 17 heures 45 sec
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 17 heures 47 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 18 heures 29 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 19 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 8 heures 28 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 9 heures 4 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 12 heures 28 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 13 heures 22 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 14 heures 1 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 15 heures 7 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 17 heures 22 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 18 heures 14 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 20 heures 7 min
Relooking

François Hollande aurait-il été élu sans avoir fait un régime au préalable ?

Publié le 13 mai 2012
Depuis l'automne 2011, Christine Pouget et Corinne Delpuech suivent jour par jour la campagne électorale de François Hollande et de Nicolas Sarkozy. Leur reportage se poursuit jusqu'au soir du dimanche 6 mai 2012, deuxième tour de l'élection présidentielle. Extraits de "François hollande, de la Corrèze à l'Elysée" (2/2).
Christine Pouget et Corinne Delpuech
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christine Pouget et Corinne Delpuech sont journalistes au service politique de l’Agence France-Presse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis l'automne 2011, Christine Pouget et Corinne Delpuech suivent jour par jour la campagne électorale de François Hollande et de Nicolas Sarkozy. Leur reportage se poursuit jusqu'au soir du dimanche 6 mai 2012, deuxième tour de l'élection présidentielle. Extraits de "François hollande, de la Corrèze à l'Elysée" (2/2).

Le gentil François, ses bonnes joues rouges, ses petites blagues, ses pantalons tirebouchonnés, le grand désordre de son bureau et parfois de sa mise, tout cela sera combattu pied à pied. D’ailleurs, confie-t-il à des journalistes, toute réussite ne passe-t-elle pas par une réinvention de soi ? Ségolène Royal, de plus en plus belle au cours de sa campagne de 2007, a elle aussi connu l’ivresse de la métamorphose.

Il commence par changer de lunettes, donc de regard. Foin des carreaux cerclés qui lui donnaient l’air studieux et un chouia poussiéreux. Les verres sont clairs et sans monture, percés, les branches noires, larges et profilées.

Sa silhouette se transforme et n’a bientôt plus rien à voir avec les courbes du « culbuto ». Sa recette minceur ? Il n’aime guère la détailler. Juste les interdits les plus classiques : plus de pain, ni fromage ni chocolat, lui qui dévorait gâteaux et mousses… Combien a-t-il perdu ? Une dizaine de kilos, lâche t- il. Mais l’impression est plus frappante. C’est vraiment un autre homme que La Rochelle découvre à l’été 2010, un an avant les primaires. « Cela montre que l’on a fait l’effort pour se mettre au mieux, ça fait partie de l’acte de candidature », confie-t-il un jour du printemps 2011 sur un marché d’Argentat, où chacun le complimente sur sa sveltesse.

Pourtant, note un observateur affûté de la vie politique de ce département, l’allure replète du Hollande d’hier, ses joues rubicondes, n’ont pas été pour rien dans sa conquête de la Corrèze.

Il collait au terrain, n’avait pas l’allure classique de l’énarque urbain.

« Une phrase de Mitterrand est imprégnée dans mon cerveau, confie l’autre François : “Pour être aimé, il faut être aimable.” »

Variante actualisée : pour se présenter, il faut être présentable.

Aimable, il l’était pourtant. Par son sourire perpétuel, son humour, ses reparties parfois faciles, toujours rapides. Mais sous ses rondeurs, il est allé chercher un homme intense et affûté. Ne martèle-t-on pas qu’il faut être un guerrier pour entrer dans l’arène présidentielle ? Bayrou lance : « Ce n’est pas une élection pour poids plume, c’est une élection pour poids lourds. » Mais ces poids lourds doivent être fuselés et musclés.

En pleine forme, pas en formes pleines. « J’avais toujours été frappé que les gens qui me voient dans la vie réelle ne me trouvaient pas gros dans le contact, mais plutôt enveloppé dans l’image télévisée », dit-il. Et comme elle compte, cette image !

Il a raccordé les deux facettes. Désormais, Hollande est affiné, son visage est plus grave, plus dur, creusé. Il a perdu la bonhomie qui était son blason. Au point que de méchants bruits vont courir à Paris. Hollande serait malade, voire très malade. C’est ce qui lui aurait fait perdre tant de lard. Depuis le secret bien gardé du cancer de Mitterrand, la politique est ponctuée de séquences médicales. Tous les candidats y sont plus ou moins passés. Pour contrer les rumeurs, il fera observer en février 2012 que pour pouvoir financer sa campagne, il a dû emprunter… et pour emprunter, passer une visite médicale des plus strictes.

Cette guerre du poids, Hollande l’a-t-il menée avec le régime de Pierre Dukan, ce magicien de la diète protéinée, qui fait florès dans les librairies et les cuisines ? « Il m’a dit un jour : je vais vous demander des droits d’auteur[1] », s’amuse ce médecin qui a beaucoup réfléchi sur l’alimentation, la société de surabondance, l’individu gavé.

De fait, François Hollande est devenu, aux yeux du diététicien, une « icône » du combat pour la reconquête de soi qu’est un régime amaigrissant. Dans un pays qui compte plus de vingt millions de personnes en surpoids – et presque autant d’électeurs potentiels –, ce n’est pas rien. Le socialiste n’est d’ailleurs pas le seul à être passé du XL au M. Marine Le Pen, championne du Front national, a elle aussi redessiné sa silhouette.

" En maigrissant pour affronter cette présidentielle, Hollande a abandonné l’épicurisme pour passer en mode stoïcien", commente le docteur Dukan. Une garantie de contrôle : “Je suis maître de moi comme de l’univers” , comme le proclame Auguste dans Cinna.

« Dans cet affrontement difficile, il partait avec un très net désavantage, avoir un air de doudou convenant mal à la fonction. Il s’est buriné dans le précombat. Il s’est donné un profil bonapartiste qu’il n’avait pas », poursuit le diététicien, qui a d’ailleurs publié une adresse à tous les candidats à l’Élysée sur le problème de l’obésité. L’expérience montre qu’un régime réussi « est un générateur d’épanouissement. Il y a un effet de contagion qui retentit sur tous les équilibres : professionnels, familiaux… » François Hollande, conclut Pierre Dukan, « avance vers la terre promise, vers des moments de très haute intensité. Il a mieux à prendre, à saisir que la nourriture. » Une étude Viavoice de mai 2011 témoigne que les Français voient le Hollande « en rupture » avec le premier secrétaire du PS qu’il fut.


[1] Entretien avec les auteurs.

_____________________________

Extrait de François hollande, de la Corrèze à l'Elysée, Archipel (9 mai 2012)

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
roudoudou
- 14/05/2012 - 22:31
On a évité le pire
Au PS, ils avaient en stock
- une grosse fille à papa aimable comme un bouledogue
- un vieux libidineux obèse et incontrôlable
- une ménagère illuminée pas remise de sa défaite d'il y a 5 ans
- un poussah déplumé, épaissi, aigri et pas remis (lui non plus!) d'avoir été le plus jeune premier ministre de France.......il y a longtemps, puis plus rien
- le François, incolore, inodore mais au moins amaigri de 30 kg (au bas mot). Et quand on sait comme c'est difficile de maigrir....
Alors finalement on a échappé au pire....
Touffe-Tong
- 14/05/2012 - 10:13
Proverbes et "pensée"
@De F et de + loin : si le niveau de ta pensée se résume à des proverbes tels que "Les gagnants ont toujours raison", qui est d'une imbécillité profonde...
evy
- 14/05/2012 - 08:36
c'est la presse française..
qui est à la base de toutes ces insultes envers le président de la France. Aujourd'hui ils vont être muselé car les prétendants au poste de premier Ministre sont tous du style de Mitterrand (mettre sur écoute)
Le pire c'est Edwy Plenel, la haine de la haine. Heureusement qu'il y a la presse étrangère.