En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

03.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

04.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

07.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 1 heure 21 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 3 heures 12 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 4 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 6 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 6 heures 29 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 6 heures 56 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 8 heures 20 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 9 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 9 heures 57 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 10 heures 32 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 2 heures 26 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 3 heures 43 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 5 heures 46 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 6 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 6 heures 38 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 7 heures 16 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 8 heures 47 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 9 heures 32 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 10 heures 27 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 11 heures 2 min
© Theo Rouby / AFP
© Theo Rouby / AFP
Référendum historique

La Nouvelle-Calédonie choisit la France mais les indépendantistes ne devraient pas baisser les bras

Publié le 05 novembre 2018
"Les habitants de Nouvelle-Calédonie ont dit "non à l'indépendance à 56.4% contre 43.6% pour le Oui.
Jean-Michel Sourisseau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Michel Sourisseau est chercheur au CIRAD. Il est notamment l'auteur de "Politiques publiques et développement durable dans le monde rural calédonien" et "Stratégies des ménages kanak : hybridations entre logiques marchandes et non marchandes". 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Les habitants de Nouvelle-Calédonie ont dit "non à l'indépendance à 56.4% contre 43.6% pour le Oui.

Atlantico :  Que va-t-il se passer maintenant ?

 
Jean-Michel Sourisseau : La première crainte c'est la façon dont le résultat va être reçu. Tout le monde suggère beaucoup de sobriété dans la victoire du "Non" non seulement dans les mois mais dans les années à venir. Il est important de rester discret sinon cela pourrait exacerber les clivages. La gestion politique doit être intelligente. La présence du Premier ministre est un signe de cette volonté de gérer politiquement cette victoire.
 
L'enjeu c'est que les indépendantistes ne pensent pas que ce soit une défaite totale. Il faudrait que l'on n'en reste pas sur la stricte application de la poursuite de l'accord de Nouméa et qu'il n'y ait plus d'avancées du tout sur la question de l'autonomie. Il y a des marges de manœuvre pour renforcer l'autonomie de la Nouvelle-Calédonie et il me semble important que des gestes soient faits. Cela pourrait aller vers une représentation aux Nations-Unies par exemple ou s'assurer que l'ensemble des transferts qui ne sont pas encore effectifs le soient…
 
A mon avis, le "Non" l'ayant emporté les indépendantistes souhaiteront aller jusqu'au bout de l'accord de Nouméa et du coup de convoquer un deuxième vote, voire un troisième. Un des enjeux maintenant sera de gérer au mieux et de respecter cette volonté des indépendantistes de convoquer de nouveaux votes. Il faut faire attention à ne pas vouloir "purger" cette question maintenant que le non l'a emporté car c'est un risque de crise sociale à terme.
 

Peut-on de toute façon vraiment se permettre de ne pas écouter les 43.6% des votants qui ont dit "oui" à l'indépendance ?

 
C'est essentiel de les écouter. C'est l'esprit de la poursuite des accords de Nouméa. Il faut rester dans une logique collégiale. La Nouvelle-Calédonie est organisée de façon à donner le maximum de compétences et de place dans le pouvoir à toutes les communautés y compris les communautés minoritaires. Tout cela doit rester en place. Le contraire exposerait à des troubles politiques graves. L'idée d'aller encore plus loin dans l'accord de Nouméa est importante, sans renier les principes de collégialité afin d'éviter qu'il y ait un camp qui se sente vraiment perdu.
 

Quels sont les enjeux maintenant pour la Nouvelle-Calédonie ?

 
Le gros dossier c'est la question des inégalités sociales qui reste le gros échec de cette période des accords. Globalement la situation sociale de tout le monde a progressé sauf que certaines couches de la population ont vu leur situation s'améliorer bien plus que d'autres. Même si objectivement tout le monde a profité de ces accords avec 4% de croissance en moyenne jusqu'aux 5 dernières années, il est vrai que les couches déjà aisées en ont plus profité que les autres.
 
D'un point de vue purement économique, l'activité économique de la Nouvelle-Calédonie s'est reportée sur l'exploitation du nickel. La stratégie nickel s'est vraiment diversifiée mais on est resté dans cette spécialisation. Il faut entretenir cette diversité-là mais surtout de l'organiser au niveau de la collectivité. C'est un des enjeux forts pour ces prochaines années. Définir une stratégie commune sur le nickel ouvrira des possibilités pour réinjecter de l'argent dans l'économie locale pour, in fine, diversifier l'économie.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires