En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

04.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

05.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

06.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

07.

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

06.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

ça vient d'être publié
décryptage > France
Bonnes feuilles

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

il y a 6 heures 38 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Covid-19 : la société française face au confinement

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Culture
Il faut que tout change pour que tout change

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

il y a 8 heures 14 min
décryptage > International
Lion-dragon deal

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

il y a 9 heures 14 min
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 10 heures 14 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 11 heures 19 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 12 heures 2 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 1 jour 58 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 1 jour 7 heures
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : la démocratie à l’épreuve du coronavirus

il y a 7 heures 25 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Crise du coronavirus aux Etats-Unis : une mise à l’épreuve des valeurs fondamentales de la société américaine

il y a 7 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Bernard Plessy : "Travaux et jours dans la Grèce antique" (éditions Paradigme), grandeur du "petit peuple"

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Economie
Effet boule de neige

Covid, moins d'habits, plus de chômage !

il y a 9 heures 40 min
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 10 heures 34 min
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 11 heures 33 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 1 jour 31 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 1 jour 8 heures
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 1 jour 9 heures
© AFP
© AFP
Inondations

Une nouvelle étude montre que le réchauffement des océans est nettement plus rapide que ce que les scientifiques pensaient jusqu’à présent

Publié le 04 novembre 2018
Les études menées au cours des dernières années montrent que l'on est face à une accélération de la hausse du niveau des mers
François Gemenne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Gemenne est chercheur en sciences politiques, au sein du programme politique de la Terre. Il est enseignant à l'université de Versailles-Saint Quentin, et à Sciences Po Paris.Spécialiste du climat et des migrations.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les études menées au cours des dernières années montrent que l'on est face à une accélération de la hausse du niveau des mers

Atlantico : Une étude publiée dans Nature ce mercredi 31 octobre révèle que le réchauffement des océans serait bien plus rapide que prévu (60% plus rapide que lors des dernières estimations). Comment expliquer cette accélération et cette nouvelle mesure ?

François Gemenne : Globalement la hausse du niveau des mers est un des éléments sur lequel il y a le plus d'incertitudes. Voilà pourquoi le GIEC jusqu'ici a toujours retenu des estimations très prudentes et très conservatrices. Précisément car il y avait encore des incertitudes.

Bien évidemment plus la science progresse et moins ces dernières sont présentes. Les études menées au cours des dernières années montrent que l'on est face à une accélération de la hausse du niveau des mers et cette étude de Nature vient attester ce phénomène. La hausse des températures a un impact direct sur la hausse du niveau des mers.  Ce dernier phénomène est provoqué par deux phénomènes concomitants : d'une part, l'expansion thermique des océans et la fonte des calottes polaires ainsi que des glaciers de montagne. Nous avions là aussi sous-estimé ce phénomène comme vient l'attester cette dernière étude.

L'avant dernier rapport du GIEC avançait le chiffre d'au moins 60 cm, le dernier rapport parlait d'un mètre et dorénavant toutes les études montrent que l'on dépassera le mètre avant la fin du siècle. L'idée que l'on a sous-estimé la hausse du niveau des mers était conditionnée à nos incertitudes et l'accélération devient une évidence.

Face à cette accélération, quelle devrait être notre réponse  et quel impact cette hausse aura concrètement sur la planète ?

Cela a d'abord des implications sur la biodiversité et évidemment sur la hausse du niveau des mers. Au risque de répéter un poncif, cela renforce notre impératif de réduire nos émissions de gaz à effet de serre le plus rapidement et le plus fortement possible mais aussi de nous adapter davantage à la hausse du niveau des mers en renforçant les mesures de protection des zones côtières.

Avec là encore une incertitude car pour le moment on se limite aux modèles globaux de hausse du niveau des mers et nous ne sommes pas encore capables de faire des prédictions au niveau local ou régional.

Une partie de la hausse du niveau des mers dépend de nos émissions passées. Si l'on veut éviter une catastrophe plus grande encore, il est donc primordial de réduire le plus vite possible nos émissions de gaz à effet de serre.

Le tout dans un climat international qui n'y est pas vraiment propice…

Tout à fait. On parle toujours de Donald Trump mais la Russie vraisemblablement ne ratifiera pas l'accord de Paris. Bolsonaro laisse entendre qu'il pourrait se retirer de l'accord de Paris ou en tout cas utilise ce moyen de pression pour faire du chantage si les organisations internationales décident de s'opposer à sa volonté de déboiser la forêt amazonienne …

Mais même en Europe, aucun pays européen ne respecte ses objectifs définis au moment de la ratification de l'accord… Au train actuel sauf s'il y a un changement à 180 degrés d'ici à l'année prochaine nous semblons partis pour une élévation des températures de l'ordre de quatre degrés, ou six degrés si j'en crois mes collègues climatologues les plus pessimistes.

 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires