En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Pixabay
Edito

Pourquoi la reprise de l’inflation en Europe va peser sur la croissance

Publié le 02 novembre 2018
L’inflation est de retour. Pendant plusieurs années, on avait déploré sa quasi disparition sous l’effet de l’effondrement des prix du pétrole tombés jusqu’à 30 dollars le baril. On lui imputait la mollesse de la croissance dans de nombreux pays, la plupart des économistes estimant qu’un rythme de hausse des prix annuellement proche de deux pour cent constituait le meilleur lubrifiant pour assurer une expansion plus dynamique.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’inflation est de retour. Pendant plusieurs années, on avait déploré sa quasi disparition sous l’effet de l’effondrement des prix du pétrole tombés jusqu’à 30 dollars le baril. On lui imputait la mollesse de la croissance dans de nombreux pays, la plupart des économistes estimant qu’un rythme de hausse des prix annuellement proche de deux pour cent constituait le meilleur lubrifiant pour assurer une expansion plus dynamique.

Aujourd’hui leurs vœux sont exaucés, et même au-delà puisqu’on note au fil des mois une valse accélérée des étiquettes deux fois plus rapidement qu’un an auparavant. En octobre l’inflation s’est élevée à 2,2% en France, mais elle atteint 2,3% en Espagne et même 2,4% en Allemagne, un pays pourtant réputé pour sa sagesse. L’évolution du baril est responsable pour moitié de ce phénomène, les taxes pour un tiers, alors que le reste des indices demeure dans des limites raisonnables. Compte tenu des risques de la situation géopolitique avec la chute des exportations iraniennes attendues d’ici la fin de l’année, en raison de l’embargo décidé par les Etats-Unis, il n’est pas impossible que l’or noir poursuive son envolée jusqu’au niveau de cent dollars annoncé par certains spécialistes. Selon l’Insee une variation de dix dollars du prix du baril aurait une conséquence de 0,3% du produit intérieur brut, ce qui est loin d’être négligeable. 

Il reste que pour éviter un phénomène d’accélération de l’inflation, le président de la banque centrale européenne, Mario Draghi, a décidé de mettre un terme à la politique ultra accommodante mise en place depuis trois ans de rachat d’obligations qui avait généré une baisse anormalement élevée du loyer de l’argent. Les premières interventions devraient intervenir au début de l’an prochain. Il sera pourtant conduit à faire preuve d ‘une grande prudence, car les premiers signes de décélération de l’expansion commencent à se faire sentir en Europe, où la croissance a faibli au troisième trimestre. Les signaux négatifs sont surtout sensibles en Allemagne, mais en France, on note de plus en plus d’interrogations au niveau des entreprises qui pourraient conduire à différer certains investissements. Déjà le secteur de l’immobilier qui joue généralement un rôle de précurseur, annonce des prévisions en baisse, car la demande fléchit (à l’exception de Paris et des grandes métropoles) et les mises en chantier se rétractent. Aux Etats-Unis, on évoque aussi les derniers feux du cycle de croissance le plus long que le pays ait connu et qui pourrait expliquer la baisse surprise et inattendue de dix dollars le baril des cours du pétrole au mois d’octobre, pour revenir à 76 dollars.
 
Dans ce contexte, le gouvernement d’Edouard Philippe compte sur les réductions d’impôt qui commencent à entrer en vigueur pour stimuler l’activité. Tout dépend du comportement des Français : choisiront-ils la consommation, qui intervient pour soixante pour cent dans le produit intérieur brut, ou préféreront-ils épargner parce qu’une majorité d’entre eux sont persuadés qu’ils sont victimes d’une baisse de leur pouvoir d’achat. On serait tenté de penser qu’ils privilégieront la deuxième hypothèse, ce qui pourrait conduire à donner plus de poids au ralentissement de la conjoncture qui se dessine sur le vieux continent.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

03.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

04.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

05.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

06.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

07.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires