En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© OZAN KOSE / AFP
Impopularité grandissante
Macron fatigué... des sondages ? Pourquoi les présidents ne parviennent plus à ajuster leur com’ (et pourquoi c’est grave)
Publié le 31 octobre 2018
Les sondages négatifs se multiplient pour le chef de l'Etat et son impopularité s'installe durablement auprès de l'opinion. Le Président de la République a avancé cette semaine son Conseil des ministres d'un jour afin de pouvoir se reposer.
Paul-François Paoli est l'auteur de nombreux essais, dont Malaise de l'Occident : vers une révolution conservatrice ? (Pierre-Guillaume de Roux, 2014), Pour en finir avec l'idéologie antiraciste (2012) et Quand la gauche agonise (2016). En 2018, il...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul-François Paoli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul-François Paoli est l'auteur de nombreux essais, dont Malaise de l'Occident : vers une révolution conservatrice ? (Pierre-Guillaume de Roux, 2014), Pour en finir avec l'idéologie antiraciste (2012) et Quand la gauche agonise (2016). En 2018, il...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les sondages négatifs se multiplient pour le chef de l'Etat et son impopularité s'installe durablement auprès de l'opinion. Le Président de la République a avancé cette semaine son Conseil des ministres d'un jour afin de pouvoir se reposer.

Atlantico : Ne peut-on pas voir en cela l'épuisement plus symbolique d'une certaine forme de pratique de la politique, celle qui demande à l'homme politique d'être constamment en mouvement, en représentation de son action politique, sans que celle-ci s'identifie à un vrai horizon politique défini ?

 
Paul-François Paoli : Je ne peux préjuger des raisons invoquées. Le président Macron quoi qu’on pense de ses choix, a été particulièrement actif et il est normal qu’un homme politique, aussi énergique soit-il, puisse être exténué. Souvenons-nous de l’activisme de Bonaparte après le 18 Brumaire ou celui du Général de Gaulle après 1958. Le public est injuste de ne pas prendre en compte l’extraordinaire performance que représente parfois l’exercice du pouvoir.
 
Pour autant, bien entendu, l’activisme n’est pas une valeur en soi, et on l’a reproché au président Sarkozy. La question qui se pose est celle du rapport entre l’énergie dépensée avec le sens de l’action engagée. Je suis en désaccord total avec la vision sociétale de la macronie, mais certaines de ses entreprises, notamment la réforme de la SNCF, me semblent justifiées, car elles relèvent du sens commun.
 
Par ailleurs, la grande politique demande il est vrai de la distance, et parfois aussi de la discrétion, notamment en politique étrangère. Ce qui est incompatible avec le bavardage communicationnel.
 

Nos politiques ne s'agitent pas d'autant plus qu'ils doivent compenser une forme de "perte de sens" telle qu'elle est perçue ?

 
Nous assistons peut-être à une dégénérescence de la politique, comme on le voit avec les démêlés de Jean-Luc Mélenchon. La toute puissance des réseaux sociaux est en partie responsable sans doute de cet état des choses. La politique suppose des choix à long terme, or nous sommes soumis à l’impulsivité du règne médiatique. La politique suppose aussi des choix qui peuvent être ingrats et elle suppose surtout la possibilité d’un conflit violent. La politique est en somme complétement distincte de la morale et des bons sentiments.
 
Or, la toute puissance médiatique fonctionne à l’émotion. On l’a bien vu lors de l’affaire Benalla. Celui-ci n’a pas passé à tabac les individus interpellés. Il les a juste bousculé. Mais dans notre société du spectacle, tout prend des proportions extrêmes.

 

Pourquoi les hommes politiques n'arrivent-ils pas à proposer une certaine idée de la stabilité ?  La stabilité n'est-elle pas le gage paradoxal d'une politique qui ne stagnerait pas ?

 
La stabilité suppose un consensus difficile à obtenir. Pour obtenir celui-ci, la voie référendaire me semble être la meilleure. Quand une large majorité de l’opinion se dégage sur un sujet, les minorités activistes sont moins en mesure d’entraver l’action de l’Etat ou des pouvoirs publics. Sur un sujet aussi grave que l’immigration par exemple, il me semble qu’un référendum s’impose. On sait qu’aujourd’hui qu’une large majorité de Français est inquiète, notamment au regard des flux migratoires venant d’Afrique. Mais les hommes politiques dans leur ensemble n’ont pas le courage de proposer des débats qui les mettraient en porte-à-faux avec une doxa médiatique qui est majoritairement immigrationniste et bien pensante. 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
07.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
01.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
02.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires