En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

03.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 10 heures 20 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 11 heures 34 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 12 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 14 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 14 heures 38 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 17 heures 24 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 17 heures 38 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 17 heures 50 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 18 heures 33 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 19 heures 7 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 10 heures 56 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 12 heures 14 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 13 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 14 heures 30 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 3 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 17 heures 32 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 17 heures 49 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 18 heures 21 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 18 heures 42 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 19 heures 10 min
© JASON REDMOND / AFP
© JASON REDMOND / AFP
Elections américaines

Ces femmes ou ces minorités qui votent républicain aux Etats-Unis : pourquoi elles ne sont ni aliénées, ni victimes de fake news, n’en déplaise à ceux qui ne les comprennent pas

Publié le 30 octobre 2018
Aux Etats-Unis, les minorités ont un arbitrage difficile à faire pour le vote. Les femmes républicaines qui ne veulent pas d'un féminisme à la démocrate doivent voter pour un parti ou des candidats qui ont une vision de la femme qu'ils réprouvent. La sénatrice Collins défend par exemple Kavanaugh et le confirme à la Cour suprême tout en reconnaissant sa sensibilité de femme aux enjeux de l'affaire, ou encore soutient Trump malgré ses saillies misogynes. Plus largement, les femmes ou les minorités ethniques ont particulièrement survoté pour Donald Trump lors de la présidentielle par rapport aux estimations.
Marie-Cécile Naves, docteure en sciences politiques,​ est​ chargée de cours à Audencia Nantes​. Son ​dernier ouvrage paru ​est Le nouveau visage des droites américaines. Les obsessions morales, raciales et fiscales des États-Unis (FYP Editions, 2015).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie-Cécile Naves
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie-Cécile Naves, docteure en sciences politiques,​ est​ chargée de cours à Audencia Nantes​. Son ​dernier ouvrage paru ​est Le nouveau visage des droites américaines. Les obsessions morales, raciales et fiscales des États-Unis (FYP Editions, 2015).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aux Etats-Unis, les minorités ont un arbitrage difficile à faire pour le vote. Les femmes républicaines qui ne veulent pas d'un féminisme à la démocrate doivent voter pour un parti ou des candidats qui ont une vision de la femme qu'ils réprouvent. La sénatrice Collins défend par exemple Kavanaugh et le confirme à la Cour suprême tout en reconnaissant sa sensibilité de femme aux enjeux de l'affaire, ou encore soutient Trump malgré ses saillies misogynes. Plus largement, les femmes ou les minorités ethniques ont particulièrement survoté pour Donald Trump lors de la présidentielle par rapport aux estimations.

Atlantico : Pourquoi a-t-on aujourd'hui du mal à considérer qu'une femme républicaine vote républicain ?

 
Marie-Cécile Naves : Les républicains n'ont pas un programme que l'on pourrait qualifier d'émancipateur pour les femmes. Leur "plateforme" (profession de foi) de 2016 prône l'interdiction de l'avortement ; ils sont opposés à l'éducation sexuelle à l'école ; les élus républicains se sont toujours montrés défavorables aux lois luttant contre les discriminations salariales ; et les valeurs traditionnelles, chrétiennes, patriarcales sont encore largement prônées par le GOP. L'intériorisation des stéréotypes de genre, le modèle de la famille traditionnelle (époux "breadwinner", épouse s'occupant des enfants et d'activités caritatives, poids de la religion au quotidien) perdure mais a du plomb dans l'aile. De plus, il faut croiser le sexe, l'origine ethnique, le niveau de diplôme et la situation de famille pour faire une sociologie électorale : les femmes blanches non diplômées et mariées, pour aller vite, sont proportionnellement plus nombreuses à voter républicain que les femmes blanches (et, plus encore, noires) diplômées du supérieur et vivant dans les suburbs ou les métropoles. J'ajoute que l'adhésion à Trump a baissé parmi les femmes blanches (qui ont voté majoritairement pour lui en 2016) du fait des scandales sexuels dont il fait l'objet. Le vote féminin républicain sera un marqueur fort des Midterms du 6.11.
 

La stratégie de vote "minoritaire" n'est-elle pas systématiquement mise en balance avec d'autres stratégies de vote, d'autres exigences, qui fait qu'une "minorité" ne votera plus pour le parti qui défend les minorités, tel le parti démocrate aux Etats-Unis ? 

 
Encore une fois, il faut croiser l'appartenance ethnique avec le niveau de diplôme, mais aussi le niveau de revenu, le sexe et le territoire de vie, ainsi que l'orientation sexuelle (pour parler des minorités sexuelles). Et cela dépend des sujets de l'agenda. Les Latinos, par exemple, majoritairement catholiques, ont attachés aux valeurs familiales et les responsables républicains réfléchissent à la manière de s'adresser à eux, étant donner que leur poids électoral va aller croissant. Mais le parti démocrate répond davantage aux droits des minorités que le parti républicain.
 
 

Ces choix de vote ne modifient-ils pas l'approche que ces "minorités" ont de leur statut "minoritaire" ?

 
A partir du moment où vous avez un président qui attise les divisions raciales et les clivages sociaux et de genre, qui porte atteinte aux droits des LGBT par exemple, comme c'est le cas aujourd'hui, les groupes minoritaires se sentent stigmatisés et, pour le coup, renvoyés à leur statut minoritaire. Au contraire, un projet politique inclusif et indifférenciant diminue le sentiment d'appartenir à une minorité.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

03.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires