En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

04.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 19 min 35 sec
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 1 heure 17 sec
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 1 heure 27 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 2 heures 7 min
décryptage > People
Miroir des réseaux sociaux

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

il y a 2 heures 36 min
décryptage > Europe
Solidarité européenne ?

Euro-panique ? L’Europe du Sud montre les dents, l’Europe du Nord tente de déminer, Bruxelles menace

il y a 3 heures 21 min
décryptage > Santé
Risques de rechute

Déconfinement graduel : ce que le gouvernement ne devra vraiment pas louper

il y a 3 heures 54 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 31 mars en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Jules Ferry, La Liberté et la Tradition" de Mona Ozouf : un texte à la fois sobre, efficace et très élégant qui se lit avec un réel plaisir

il y a 10 heures 47 min
Bonheur de cuisiner
Le marché de Rungis a officiellement lancé sa plateforme en ligne pour les particuliers en cette période de confinement
il y a 13 heures 49 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 35 min 17 sec
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 1 heure 12 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Politique
Des habits neufs

Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !

il y a 2 heures 26 min
décryptage > Politique
Atout majeur

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

il y a 2 heures 52 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économie chinoise ne redémarre pas aussi vite que ce que ses dirigeants affirment. Ou ils ne le savent pas ou ils mentent. Mais pourquoi ?

il y a 3 heures 43 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

il y a 4 heures 18 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 30 mars en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Simples" de Yannick Grannec : XVIe siècle, un drame chez les Bénédictines. Un roman qu’on ne lâche pas

il y a 11 heures 2 min
pépites > Economie
Brétigny-sur-Orge
Covid-19 : des salariés d’Amazon ont été contaminés en France et un d’entre eux aurait été placé en réanimation
il y a 14 heures 28 min
Bonne question

Powell, Draghi : un Banquier central est-il heureux de monter ses taux ?

Publié le 29 octobre 2018
Un banquier central sera toujours heureux de le faire car c'est la preuve que l'économie va mieux, n'en déplaise à certains.
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un banquier central sera toujours heureux de le faire car c'est la preuve que l'économie va mieux, n'en déplaise à certains.

« Oui » dit Trump, parlant à la place de Jerome Powell, le Président de la Banque centrale américaine, mais il ne devrait pas l’être ! Car Donald Trump n’est pas du tout content de toutes ces hausses, lui ! Ce jugement, dans une interview au Washington Post, s’inscrit dans la montée de ses critiques contre Jerome Powell, « Chaque fois que nous faisons quelque chose de bien (great), il monte ses taux» dit Trump, « il » étant Powell ! Et Donald Trump ajoute alors que J. Powell lui semble « presque heureux quand il monte ses taux ». Au fond, il serait presque un danger pour sa réélection, pourquoi pas un Démocrate ? Et Donald Trump de regretter, à demi-mot, de l’avoir choisi : « trop tôt pour dire, mais peut-être ». Plus étrange encore dans ses critiques, il avoue : « il était supposé être un type de taux bas. Et il apparaît qu’il ne l’est pas ». Et il ajoute « qu’il est très mécontent de la Fed parce qu’Obama a eu des taux à zéro ».

Non, car ce n’est pas vrai ! On peut réagir à cette approche trumpienne et dire que la Fed est indépendante (en droit), donc que critiquer ses choix ne doit pas se faire, surtout pas de cette façon. On doit ajouter que l’époque n’est évidemment plus celle de la crise qu’Obama a eu à gérer, la grande récession, heureusement, avec l’aide des taux à zéro. Mais, le plus grave des remontrances trumpiennes, est la méconnaissance de l’économie qu’elle montre, avec ses dangers.

Oui, un banquier central est toujours heureux de monter ses taux ! Car c’est la preuve que l’économie va mieux. Il faut alors modérer sa reprise, une fois qu’elle est bien enclenchée, pour la prolonger d’abord, puis préparer des munitions, autrement dit pouvoir baisser les taux, quand la situation se détériorera. C’est alors que le banquier central, devenu malheureux, devra baisser ses taux ! Mario Draghi l’a d’ailleurs dit il y a plusieurs mois, répondant à une question où un journaliste lui disait qu’il aura été le banquier central de la BCE à n’avoir jamais monté ses taux. Il a dit que c’était évidemment dû aux circonstances qu’il avait à gérer, et qu’il le regrettait !

Non, il se trouve que Jerome Powell n’est pas heureux de monter les taux ! Au contraire, il est profondément préoccupé ! Pour lui, les choses sont en effet plus compliquées, à cause de Trump ! En fait, il n’est pas heureux de monter les taux de cette manière. Il est certes tenu par son mandat, mais plus encore est forcé de le faire, et d’autant plus vite, parce que la politique budgétaire et douanière de Donald Trump l’y contraint ! Au lieu d’une complémentarité entre politique monétaire et politique budgétaire, l’une et l’autre permissives en récession, pour en sortir, puis graduellement restrictives par beau temps, pour éviter les excès, nous avons deux politiques contradictoires aux États-Unis. D’un côté, Trump pousse l’économie à la surchauffe par le déficit budgétaire et sa réduction de toutes les règles. Il augmente encore la flexibilité de l’emploi, réduit les normes d’environnement, et surtout rend le crédit plus facile et plus risqué (ce qui inquiète Janet Yellen au plus haut point), alors que l’économie est déjà au mieux. D’un autre côté, ou plutôt en face, Powell est forcé d’accélérer la marche. Plus grave, cette tension manifeste entre Trump et Powell met la croissance en risque, en augmentant la volatilité des cours boursiers.

Et le pire est que Trump critique Powell, alors qu’il ne voit pas que sa politique monétaire n’est pas du tout restrictive ! Elle l’aide ! Dans sa dernière conférence de presse, Powell a d’ailleurs dit que sa politique restait accommodante. Et Richard Clarida, nouveau Vice-président de la Fed, vient de le répéter le 25 octobre ! Et surtout, la Fed détient plus de 4 000 milliards de bons du trésor, ce qui « calme » la hausse des taux longs. Elle a indiqué qu’elle les vendrait très lentement, sur dix ans environ. C’est bien ce qui explique que les taux longs américains montent peu, indépendamment du creusement du déficit annuel à 1 000 milliards $ par Donald Trump ! Il ne perçoit pas le risque qu’il prend à creuser ainsi le déficit public, alors que la Russie et la Chine n’achètent plus de bons US.

Trump veut forcer l’économie américaine. Elle augmente de 3,5% en rythme annuel au troisième trimestre, chiffre publié le 26 octobre. Powell devrait être heureux de monter les taux, mais pas comme ça ! Et si les marchés ont le sentiment qu’il faiblit, sous les critiques trumpiennes, en disant que le logement faiblit ou que la bourse flanche, alors que la croissance globale demeure, ce sera pire. Certes, avec l’Italie, Draghi n’est pas forcément « heureux », mais il avance. Souhaitons-lui le même résultat qu’avec l’Espagne : il se dit « confiant » ! Mais Powell, lui, n’est pas « heureux » du tout, avec une économie en expansion. Trump lui « pourrit » la vie !

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

04.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires