En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce que l’étrange communiqué de presse récent de Daech qui vise uniquement et seulement le Qatar dit des guerres "proxi" à venir

02.

Le Point pense que Macron endort les Français à coup de milliards qu’il n’a pas; L’Express s’inquiète pour nos salaires; VA tire à vue sur les ennemis de Raoult; Onfray décline l’invitation de Buisson

03.

La méthode de calcul basée sur le boulier chinois qui pourrait révolutionner la façon dont nous concevons les mathématiques

04.

Le déconfinement de l’économie se passe mieux et plus vite que prévu... mais les Français craignent une 2e vague de chômage massif à la rentrée

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Le soleil est-il en train de sortir d’années d’hibernation ?

07.

"Il n’y a de grand parmi les hommes que le poète, le prêtre et le soldat" (Baudelaire). Pourquoi avons-nous permis qu’ils disparaissent ?

01.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

02.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

05.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

06.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

02.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

05.

Mort de George Floyd : l’anti-racisme, combat nécessaire mais explication radicalement insuffisante de la situation américaine

06.

Mais qui sont ceux qui jettent discrètement de l’huile sur le feu des rapports entre police et minorités ?

ça vient d'être publié
light > Media
Déconfinement
Jean-Pierre Pernaut sera de retour sur le plateau du journal de 13H de TF1 dès le lundi 8 juin
il y a 4 heures 27 min
pépite vidéo > Santé
Longue interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien de Didier Raoult sur BFMTV
il y a 5 heures 46 min
pépites > International
Menace du Covid-19 ?
Tiananmen : des milliers de manifestants défilent à Hong Kong malgré la répression policière
il y a 6 heures 58 min
pépites > Europe
Prédictions
La BCE prévoit une chute de 8,7% du PIB de la zone euro en 2020
il y a 8 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Cœurs. Du romantisme dans l’art contemporain" : le cœur romantique

il y a 9 heures 19 min
light > France
Place de la Concorde
14 juillet : le traditionnel défilé militaire sera remplacé par une cérémonie et un hommage aux soignants
il y a 12 heures 3 min
pépite vidéo > Politique
Elections municipales
Rachida Dati défend son projet pour Paris et critique la décision d’Agnès Buzyn de se maintenir au second tour
il y a 13 heures 1 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Le Point pense que Macron endort les Français à coup de milliards qu’il n’a pas; L’Express s’inquiète pour nos salaires; VA tire à vue sur les ennemis de Raoult; Onfray décline l’invitation de Buisson
il y a 14 heures 11 min
décryptage > Science
Calcul mental

La méthode de calcul basée sur le boulier chinois qui pourrait révolutionner la façon dont nous concevons les mathématiques

il y a 14 heures 56 min
décryptage > Politique
Second tour

Elections municipales : quand le Conseil d'Etat joue la montre...

il y a 15 heures 37 min
pépites > France
Liberté de circulation
La France a l’intention de proposer la réouverture des frontières de l'espace Schengen pour le 1er juillet
il y a 5 heures 10 min
pépite vidéo > People
Eglise Saint-Germain-des-Prés
Célébrités et anonymes rendent un dernier hommage à Guy Bedos pour ses obsèques
il y a 6 heures 25 min
pépites > Justice
Chemin vers la vérité ?
Affaire Maddie McCann : un nouveau suspect a été identifié par la police allemande
il y a 7 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'officier de fortune" de Xavier Houssin : un bon et court récit écrit à la pointe sèche, un père peut en croiser un autre

il y a 9 heures 7 min
pépites > France
Derniers jours
Impôts : une dizaine de millions de contribuables n'ont pas encore déclaré leurs revenus
il y a 11 heures 32 min
pépites > Santé
Vague de colère
Des syndicats et collectifs hospitaliers appellent à une "journée d'action nationale et de grève" le 16 juin
il y a 12 heures 28 min
décryptage > Economie
Monde d'après

Les plateformes d’indépendants nous permettent collectivement d’être plus résilients face à la crise

il y a 13 heures 50 min
décryptage > Terrorisme
Nouvelles cibles

Ce que l’étrange communiqué de presse récent de Daech qui vise uniquement et seulement le Qatar dit des guerres "proxi" à venir

il y a 14 heures 25 min
décryptage > Economie
Méthode face à la crise

Miser sur l'intelligence collective : le secret du leadership intelligent

il y a 15 heures 14 min
décryptage > France
La condition humaine

"Il n’y a de grand parmi les hommes que le poète, le prêtre et le soldat" (Baudelaire). Pourquoi avons-nous permis qu’ils disparaissent ?

il y a 15 heures 58 min
© BORIS HORVAT / AFP
© BORIS HORVAT / AFP
Bilan désastreux

Rébellion Mélenchon : mauvaise affaire politique pour la France Insoumise et voilà qui devrait en bénéficier

Publié le 24 octobre 2018
Selon le baromètre LCI Opinionway, réalisé après la violente réaction du leader de la France Insoumise lors de la perquisition à son parti, le leader des Insoumis perd 7 points en un mois et même 15 points auprès de ses électeurs du 1er tour. Désormais, seulement 22% de Français sont satisfaits de son action, score le plus bas depuis la création du baromètre en 2010.
Christophe Boutin est un politologue français et professeur de droit public à l’université de Caen-Normandie, il a notamment publié Les grand discours du XXe siècle (Flammarion 2009) et co-dirigé Le dictionnaire du conservatisme (Cerf 2017), et le Le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Boutin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Boutin est un politologue français et professeur de droit public à l’université de Caen-Normandie, il a notamment publié Les grand discours du XXe siècle (Flammarion 2009) et co-dirigé Le dictionnaire du conservatisme (Cerf 2017), et le Le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le baromètre LCI Opinionway, réalisé après la violente réaction du leader de la France Insoumise lors de la perquisition à son parti, le leader des Insoumis perd 7 points en un mois et même 15 points auprès de ses électeurs du 1er tour. Désormais, seulement 22% de Français sont satisfaits de son action, score le plus bas depuis la création du baromètre en 2010.

Atlantico :  Comment expliquer ce décrochage ?

 
Christophe Boutin : Si l’on en croit les commentateurs, et les sondages, ce décrochage s’explique par la violence des emportements de Jean-Luc Mélenchon face aux perquisitions policières. 76% des Français, et 51% de ses électeurs du premier tour, désapprouveraient en effet l’attitude qu’il a eue alors et qui a été longuement relayée sur les réseaux sociaux. Il ne s’agit pas tant ici de son attitude lors de la perquisition faite à son domicile que de celle au siège de son parti, qui a d’ailleurs conduit le parquet de Paris à ouvrir une enquête préliminaire pour « menaces ou actes d'intimidation contre l'autorité judiciaire » et « violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique ». Le voilà donc au plus bas dans les sondages, avec seulement 22% des Français satisfaits de son action, une baisse de 7 points en un mois, et une baisse sensible, là encore, chez ses propres troupes, puisqu’il perd 15 points dans la même période chez ceux qui avaient voté pour lui en 2017.
 
Ce n’est pourtant pas la première fois que Jean-Luc Mélenchon se laisse aller à des sautes d’humeur, qu’elles aient concerné d’autres politiques, des contradicteurs anonymes ou, surtout, les journalistes et les médias. Faconde méridionale ? Pas seulement, car Mélenchon, comme Donald Trump, a très bien compris la lassitude du public devant le discours moralisateur et totalement déconnecté des réalités de nombre de journalistes, et sait que les attaquer de manière frontale, les dénoncer comme agents d’un pouvoir ou d’un lobby, peut se révéler politiquement payant. Pourtant, ici, la violence des propos n’a pas réussi à présenter la perquisition en cours comme une manoeuvre politique diligentée par l’Élysée, ni les clameurs de vierges poussées par les juges et les médias « insultés » comme la vengeance d’une caste, et, dans l’esprit des Français, si l’on en croit les sondages, Jean-Luc Mélenchon se serait décrédibilisé en n’acceptant pas de faire « confiance à la justice de son pays ».
 
C’est peut-être aller un peu vite en besogne, car certains travers du personnage, apparaissant trop crûment, ont pu aussi le desservir, y compris auprès de son électorat. « Ma personne est sacrée »… « Je suis la République »… Certains ont peut-être eu l’impression que l’ego mélenchonien était par trop envahissant « qu’il s’y croyait un peu trop », et que, finalement, leur défenseur attitré n’acceptait pas de prendre des coups. D’autres ont pu avoir l’impression, au vu des informations savamment distillées, que certaines facilités avaient été accordées à des proches, une accusation qui n’est pas nouvelle d’ailleurs, d’anciens membres de LFI s’étant plaints du « népotisme » du leader maximo préparant sa liste aux européennes. Autant d’éléments à prendre en compte.
 
Il est facile ensuite de dauber sur les mésaventures d’un homme qui, pour avoir serré sur le Vieux-Port la main de Jupiter, se croyait sans doute guéri de ses écrouelles judiciaires. Sur un vieux politique (sénateur en 1986…) qui, malgré son écharpe d’élu de la Nation, se rend compte soudainement que, comme tout un chacun, il peut voir ses disques durs espionnés et leur contenu faire rapidement la une des médias… en même temps que des indiscrétions sur sa vie privée. Sur celui qui, quand de telles pratiques s’adressaient à d’autres, s’étonnait publiquement de leurs plaintes.
 
 
 
Pour autant, on notera qu’il était bien aisé, si l’on en avait envie, de faire monter en pression le bouillant Mélenchon en enchaînant les perquisitions et, surtout, en commençant à son domicile, touchant sa vie privée ; que le contrôle des dépenses de campagne pose un vrai problème dans la manière dont le juge se croit maintenant le droit d’apprécier leur légitimité ; que, dans le même temps, d’autres comptes semblent moins durement contrôlés. Bref, certains points de cette affaire peuvent laisser des doutes à des esprits chagrins, comme aussi le retentissement donné à « l’effondrement » de Mélenchon dans la caisse de résonnance des médias.
 
Car si Mélenchon est à 22% de satisfaits, perdant certes 7 points en un mois, étant certes au plus bas dans ce sondage depuis 2010, sa vraie baisse date de l’élection d’Emmanuel Macron. Avant, Mélenchon tournait autour des 33 points de moyenne, oscillant entre 30 et 37. À partir de 2017, il tombe à 25 points de moyenne, oscillant entre 22 et 29, et il y a six mois il était par exemple à 23… La baisse constatée n’est donc que très relative et n’est en rien un « effondrement ». Il est permis dans ce cadre de se demander si les choix tactiques mélenchoniens – les attaques directes contre l’oligarchie et les médias - sont vraiment devenus aussi contre-productifs que certains tentent de le faire croire, ou si, comme nous l’avons évoqué, ce ne serait pas plutôt le ton par trop oligarchique du vieil élu qui aurait troublé son électorat… Bref, de savoir si le « populisme » de Mélenchon l’a politiquement desservi, et s’il devrait s’en tenir à l’avenir, comme on semble le lui conseiller, à des discours moins clivants. La suite le dira, mais sachons garder ici une certaine distance.
 

Quelles peuvent être les conséquences de ce décrochage ? Risque-t-on d'assister à un jeu de vases communiquants entre les partis "populistes" de l'Hexagone ?

À supposer donc qu’il y ait bien « décrochage » et « effondrement » du leader maximo de LFI, qu’il déçoive mais qu’il reste en place et en finisse par servir de repoussoir, une hypothèse à mon sens peu crédible, on peut effectivement penser qu’une partie de son électorat se reporterait sur d’autres partis. Et Mélenchon jouant la carte du « populisme de gauche », deux possibilités existent : soit leur passage chez des populistes de droite, soit leur passage dans les rangs de partis de gauche – le PS ou Génération.s. de Hamon.
 
Le critère du choix entre les deux options, pour ces déçus de LFI, se ferait alors sur la priorité donnée à l’identitaire ou au sociétal. Si ces électeurs sont plus inquiets de la disparition de l’identité nationale française que du fascisme des cisgenres, et prêts à sortir de l’impasse mélenchonienne sur la question migratoire, s’ils ne se sentent, eux, pas trop mal, dans « un pays où il n’y a que des blonds aux yeux bleus », contrairement à Melenchon, ils peuvent rejoindre les rangs des populistes de droite. Et ils peuvent le faire plus que jamais à l’occasion des européennes de 2019, quand le choix macronien de l’opposition violente entre « progressistes » et « populistes , qui va se traduire pour nombre d’électeurs en un choix entre « oligarchie mondialisée » et « peuples entrés en résistance », va structurer le débat.
 

Ce jeu de vases communicants pourrait-il également se réaliser entre partis de gauche ? Est-ce que le dévissage de JLM pourrait être bénéfique au PS ? A quelle(s) condition(s) ?

Oui, pour l’autre frange des électeurs de LFI cette fois, les électeurs qui seront plus sensibles aux revendications sociétales qu’identitaires, et qui se reconnaîtront, soit dans le multiculturalisme du discours du PS, soit dans le communautarisme affiché de celui de Benoît Hamon. Le blocage qui les empêcherait de rejoindre ces formations viendrait pour eux de la proximité ou non de ces partis avec LaREM, une formation avec laquelle ils n’envisagent aucune alliance, et notamment pas aux prochaines échéances électorales au vu du discours fédéraliste tenu par le Président.
 
Mais n’oublions pas enfin que tout n’est pas « vases communicants », et que certains électeurs déçus de LFI pourraient aussi se réfugier dans l’abstention, une abstention qui n’est jamais plus forte en France que lors des élections européennes…
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce que l’étrange communiqué de presse récent de Daech qui vise uniquement et seulement le Qatar dit des guerres "proxi" à venir

02.

Le Point pense que Macron endort les Français à coup de milliards qu’il n’a pas; L’Express s’inquiète pour nos salaires; VA tire à vue sur les ennemis de Raoult; Onfray décline l’invitation de Buisson

03.

La méthode de calcul basée sur le boulier chinois qui pourrait révolutionner la façon dont nous concevons les mathématiques

04.

Le déconfinement de l’économie se passe mieux et plus vite que prévu... mais les Français craignent une 2e vague de chômage massif à la rentrée

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Le soleil est-il en train de sortir d’années d’hibernation ?

07.

"Il n’y a de grand parmi les hommes que le poète, le prêtre et le soldat" (Baudelaire). Pourquoi avons-nous permis qu’ils disparaissent ?

01.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

02.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

05.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

06.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

02.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

05.

Mort de George Floyd : l’anti-racisme, combat nécessaire mais explication radicalement insuffisante de la situation américaine

06.

Mais qui sont ceux qui jettent discrètement de l’huile sur le feu des rapports entre police et minorités ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires