En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© BERTRAND GUAY / AFP
Ministère de l'Intérieur

Criminalité : les pendules de Christophe Castaner retardent

Publié le 23 octobre 2018
France coupe-gorge : des pendules criminelles qui retardent
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
France coupe-gorge : des pendules criminelles qui retardent

Suite à l'interview de leur ministre dans le Journal du Dimanche écoulé, inquiétude chez des patrons de la police et hauts cadres du ministère de l'Intérieur. Pour eux, le discours ministériel donne une pénible impression d'archaïsme et semble remonter à 2010, époque où la situation criminelle était toute autre. Pour ces familiers de la Place Beauvau, c'est le signe que le ministre méconnaît les affaires de sécurité et s'est fait "enfumer" par son cabinet-police, classique et courtisane dissimulation de la gravité de la situation. Voyons maintenant le contenu de l'entretien lui-même.

 
  • "Reconquérir, mètre carré par mètre carré, la souveraineté républicaine". Quel aveu. Elle est donc perdue, cette souveraineté ? Du fait de qui ? Ca remonte à quand ? Forte envie des experts d'en savoir plus là-dessus.
  • Passage dans l'ordre protocolaire officiel, de la seconde à la dixième place : "cela ne me semble pas très important", dit le ministre. Oh que si ! L'humiliant symbole est clairement perçue dans les territoires à "reconquérir", où les racailles ont des yeux pour voir et des antennes dans la France officielle (leurs avocats).
  •  "Lutte contre la délinquance du quotidien" : Pour M. Castaner comme pour la presse-Macron, le crime n'existe pas. Seule en cause, une aimable "délinquance", édulcorant bien connu de la gauche-caviar et des médias du régime.
  • "Quand vous mettez trente policiers de plus dans un quartier, ça change tout". Oh que non. Ce propos reflète une classique illusion policière, l'afflux policier faisant jouer l'effet de déplacement - et courir les policiers après des voyous plus mobiles et flexibles qu'eux. Voir la place Stalingrad à Paris, et aussi Sevran, depuis deux décennies.
  • "Partout où l'on voit que la République recule, il faut agir". Triste logique réactionnaire-statique : réprimer le crime n'est pas attendre que le pire advienne, ni courir derrière les réseaux sociaux et les médias ; c'est anticiper, prévenir.
Sinon, nulle allusion aux bandes, d'usage ethnique, formant 80% du problème de sécurité publique en France. Ainsi, la police-Castaner semble vouée à combattre des fantômes.
  • Inquiétant : à la question "avez-vous reçu une feuille de route ?" pas de réponse, hors les platitudes d'usage. M. Castaner est-il en roue libre ? 

 

Au total, nulle stratégie de sécurité claire mais de la maintenance, des propos convenus, de la continuité banale. Or les quartiers à "reconquérir" ne sont pas une simple affaire de maintien de l'ordre, ni de commissariats à repeindre. Et le lancinant leitmotiv "sans faiblesse... aucune faiblesse..." ne se déclame pas, il se prouve. Exemple, les homicides et tentatives à l'arme blanche, qui augmentent sérieusement.

-------------

LA FRANCE COUPE-GORGE (stricto sensu) - Homicides et tentatives à l'arme blanche, septembre et jusqu'au 21/10/2018. 

Criminels... déséquilibrés... radicalisés... Petit échantillon de leurs crimes
 
5 septembre - Un pompier de Paris en intervention est poignardé à mort par un déséquilibré (son coéquipier, sérieusement blessé).
10 septembre - Montpellier, Un père rabroue de jeunes Albanais ayant racketté son fils, il est gravement poignardé au thorax.
11 septembre - Paris, Un migrant afghan déséquilibré blesse sérieusement quatre personnes à l'arme blanche.
11 septembre - Paris, un SDF blesse un postier à la gorge à coup de ciseaux et aussi une passante.
15 septembre - Lomme (Nord) 1 jeune homme reçoit 23 coups de couteau et meurt.
18 septembre - Sevran, un jeune homme de 19 ans est poignardé à mort lors d'une agression.
22 septembre - Tours, un jeune homme est poignardé à mort dans la file d'attente d'un McDO, par un autre client.
24 septembre - Paris, un garçon de 17 ans est poignardé à mort pour une affaire de trottinette.
24 septembre - Juvisy (Essonne) un jeune homme de 20 ans est tué d'un coup de couteau au ventre, près du commissariat.
24 septembre - Ajaccio, un homme gravement blessé à l'arme blanche.
25 septembre - Rosporden (Finisterre) Un jeune homme de 21 ans est poignardé à mort au centre-ville.
26 septembre - Clermont-Ferrand, un jeune homme de 21 ans est mortellement poignardé au centre-ville
26 septembre - Brunoy (Essonne) un adolescent de 15 ans attendant le RER est lynché (marteaux, armes blanches) par 6 voyous ; coma prolongé et vol de sa sacoche (40€).
27 septembre - Lille, le chauffeur d'un camion poubelle klaxonne une camionnette qui lui bloque la voie : blessé gravement à l'arme blanche.
27 septembre - Le chef de la police municipale de Rodez (45 ans, 3 enfants) est poignardé à mort par un marginal.
27 septembre - Montpellier, 2 élèves du lycée Léonard De Vinci sortant des cours sont poignardés par des voyous en bande.
28 septembre - Dans le Gard, le patron d'un bar est gravement blessé au thorax (couteau) par une femme de 21 ans, pour "nuisances sonores".
29 septembre - Metz, un jeune homme de 20 ans est poignardé à mort en pleine rue.
1e octobre - Langolen (Finisterre) un septuagénaire poignardé à mort.
1e octobre - Oyonnax (Ain) un homme poignarde à mort son épouse.
3 octobre - Nancy, un jeune homme est poignardé à mort sur un Parking.
7 octobre - Concarneau, Finisterre, un homme est gravement blessé de 3 coups de couteau au flanc gauche.
7 octobre - Marseille, un homme de 28 ans est poignardé au thorax et à la cuisse.
8 octobre - dans le métro parisien, un policier est blessé à l'arme blanche.
9 octobre - Nice, un homme de 47 ans sérieusement blessé à l'arme blanche.
17 octobre - Libourne, un homme est grièvement blessé de plusieurs coups de couteau.
18 octobre - Rosny-sous-Bois, 1 trentenaire est lardé de multiples coups de couteau par un adolescent tunisien.
19 octobre - dans le tramway de Brest, un agent de sécurité est poignardé à l'épaule.
21 octobre - Nogent, un Afghan déséquilibré poignarde 4 de ses invités, dans son foyer pour migrants.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

02.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Fini les trésors à déterrer : comment les missions archéologiques françaises à l'étranger sont devenues plus anthropologiques

07.

Nadine Morano raciste en raison de ses propos sur Sibeth NDiaye ? Et si on réfléchissait un peu

01.

Les Français et leur voiture... le désamour

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires