En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

03.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

07.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 32 min 8 sec
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 1 heure 12 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 3 heures 35 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 4 heures 50 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 5 heures 40 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 5 heures 52 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 6 heures 8 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 6 heures 28 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 19 heures 13 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 51 min 44 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 3 heures 24 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 4 heures 3 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 5 heures 13 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 5 heures 32 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 5 heures 51 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l’hydrogène : l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 5 heures 58 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 6 heures 17 min
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 18 heures 17 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 20 heures 33 min
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
Beaucoup de bruit pour rien

Les leçons du remaniement

Publié le 16 octobre 2018
Deux longues semaines à attendre un nouveau gouvernement. Huit entrants (Castaner, Riester...) et quatre sortants (Nyssen, Mézard...). Retour sur un remaniement qui déçoit.
Les Arvernes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, de professeurs, d’essayistes et d’entrepreneurs. Ils ont vocation à intervenir régulièrement, désormais, dans le débat public.Composé de personnalités préférant rester anonymes, ce groupe se veut l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Deux longues semaines à attendre un nouveau gouvernement. Huit entrants (Castaner, Riester...) et quatre sortants (Nyssen, Mézard...). Retour sur un remaniement qui déçoit.

Leçon numéro 1 : « tout ça pour ça ! »

Ce remaniement, minime dans ses modalités, est bien à l’image du macronisme, qu’on peut résumer de la manière suivante « tout ça pour ça ! ». Un an et demi après son arrivée au pouvoir, tout le monde, y compris ses plus fidèles soutiens anglo-saxons, finit par se rendre à l’évidence : Emmanuel Macron, dans le droit fil de son prédécesseur, gère, mais ne réforme pas la France !

Pour ce qui est du remaniement proprement dit, c’est un mouvement purement technique. Aucun changement profond, aucune personnalité nouvelle d’envergure ! L’on touche ici à l’une des limites du macronisme : le fait que derrière Emmanuel Macron, il n’y a personne, ou quasiment personne, ce qui correspond à la congruence de deux éléments : l’un structurel qui est l’assèchement d’un vivier politique ou ne pataugent désormais plus – ou quasiment plus - que des médiocres ; l’autre plus conjoncturel qui est la trajectoire fulgurante d’Emmanuel Macron, qui est, en résumé, l’aventure d’un homme seul.

Leçons numéro 2 : il n’y a toujours pas de Premier ministre en France, pas plus d’ailleurs que de réel gouvernement

Au cours des dernières semaines, la presse dite « spécialisée » dans les affaires politiques, s’est évertuée à expliquer la lenteur des choses par une opposition naissante entre le Premier ministre et le Président de la République. Si besoin en était, la preuve est faite : avec aucune entrée de personnalités de droite autres qu’insignifiantes (à la culture par exemple), le Premier ministre, comme le Roi du conte d’Andersen, est nu ! Monsieur Philippe ne compte absolument pas, et il serait bien avisé de quitter le bateau de la macronie tant qu’il est encore temps de se rattraper aux branches d’une Mairie de Paris ou d’un grand poste européen !

La réalité est que, plus encore que ses prédécesseurs, Emmanuel Macron exerce un pouvoir solitaire. Le Premier ministre n’a aucun espace. Les Ministres, par ailleurs de faible envergure, n’ont aucun pouvoir. Il n’y a à la vérité rien que d’évident : sous François Hollande, Emmanuel Macron a bien vu qu’un Ministère en particulier avait une existence propre, celui de la défense. Il a donc, dès son arrivée, mis ce Ministère au pas.

En l’état, la France est dirigée par deux personnes, qui s’appuient directement sur les chefs de l’administration qu’ils ont nommés et/ou connaissent : Emmanuel Macron et Alexis Kohler. Entre eux et les français, il n’y a rien personne. C’est une situation dangereuse, et vouée à l’échec.

Leçon numéro 3 : le Ministère de l’Intérieur ne sera pas en mesure d’assurer à suffisance la sécurité des français.

Emmanuel Macron avait deux bons choix pour Beauvau, un mauvais. Les deux bons étaient de placer soit une personnalité « technicienne », par exemple un ex-grand flic comme F.Pechenard, soit une personnalité « politique » ayant suffisamment d’autorité. Le mauvais choix était de récompenser l’un des rares fidèles de la première heure, sans aucune réelle expérience du sujet, et sans envergure politique : c’est ce qui a été fait ! 

C’est une erreur grave pour deux raisons. La première, que tout le monde comprend, c’est qu’alors que la sécurité des français est menacée comme rarement, l’on ne prend pas les dispositions pour que le Ministère de l’Intérieur fonctionne au mieux de ses possibilités. La seconde, plus subtile, c’est que l’Histoire de la V em république montre que le régime dysfonctionne quand la liaison Beauvau/ Elysée est mauvaise. Elle l’était avec G. Collomb, Ministre falot qui a terminé comme l’on sait. Elle le sera avec C. Castaner.

A la vérité, cette nouvelle bévue d’Emmanuel Macron s’explique. Par construction intellectuelle propre, l’Inspecteur des finances qu’il est, enfant de la fluidité, bardé de succès économiques, ne s’intéresse pas aux sujets régaliens (migrations, islam, sécurité etc.), sauf quand il s’agit des oripeaux du Pouvoir incarné (d’où son intérêt pour les questions de défense). L’on se souvient de la réponse de Lionel Jospin à des journalistes « que voulez-vous que cela me fasse que l’Islam se développe en France ? ». Ensuite, Emmanuel Macron, depuis l’affaire Benala, veut mettre la police, qu’il estime responsable de cette crise, au pas.

Leçon numéro 4 : les socialistes détiennent les portefeuilles régaliens. 

C’est un élément important que tout le monde semble oublier. Si l’on prend les portefeuilles de la Défense (Mme Parly), de l’Intérieur (M.Castaner), des Affaires étrangères (M.Le Drian), de la Justice (Mme Belloubet), les quatre principaux ministres en charge des affaires régaliennes sont des personnalités clairement marquées par leur parcours (et pour certains par l’élection) au sein ou avec l’étiquette du parti socialiste. Il est particulièrement regrettable qu’alors même que c’est sur ce terrain que le parti socialiste au pouvoir a particulièrement pêché au cours des trois dernières décennies, pour le plus grand malheur des français, il se retrouve aujourd’hui, de fait, de manière indirecte, à la manœuvre.

Leçon numéro 5 : les difficultés à venir

Au final, la leçon essentielle de ce remaniement, c’est qu’Emmanuel Macron se replie sur un mini carré de fidèles. Il aurait pu essayer de redonner du souffle politique à son gouvernement en ouvrant à quelques personnalités ayant un peu d’envergure. Il a fait le contraire. Ceci veut dire qu’il se place en situation périlleuse pour les prochaines élections européennes. L’on dit que si le pouvoir corrompt le pouvoir absolu corrompt absolument. En l’espèce, l’isolement du Président se nourrit lui-même. C’est une mauvaise nouvelle pour Emmanuel Macron. C’est surtout une mauvaise nouvelle de plus pour la France et les français.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires