En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 10 heures 50 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 11 heures 58 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 12 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 15 heures 32 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 16 heures 29 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 17 heures 51 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 2 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 21 heures 53 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 21 heures 53 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 21 heures 54 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 11 heures 19 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 12 heures 28 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 14 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 15 heures 38 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 17 heures 14 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 18 heures 56 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 19 heures 36 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 21 heures 53 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 21 heures 54 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 21 heures 55 min
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
Reconstruction ?

Elections des fédérations LR : Laurent Wauquiez maintient ses positions

Publié le 15 octobre 2018
Les résultats des élections internes des Républicains ont été quelque peu occultées par quelques bourdes en amont de l'élection.
Christophe Boutin est un politologue français et professeur de droit public à l’université de Caen-Normandie, il a notamment  publié Les grand discours du XXe siècle (Flammarion 2009)  et co-dirigé Le dictionnaire du conservatisme (Cerf 2017).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Boutin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Boutin est un politologue français et professeur de droit public à l’université de Caen-Normandie, il a notamment  publié Les grand discours du XXe siècle (Flammarion 2009)  et co-dirigé Le dictionnaire du conservatisme (Cerf 2017).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les résultats des élections internes des Républicains ont été quelque peu occultées par quelques bourdes en amont de l'élection.

Atlantico : Le scandale concernant Aurane Reihanian, décrit comme le "poulain" de Laurent Wauquiez, qui aurait expliqué - enregistrement à l'appui - comment frauder pendant les élections internes, vient juste après la bourde de Laurent Wauquiez envoyant des consignes appelant à attaquer un proche de Valérie Pécresse, mais l'envoyant à l'intéressé par mégarde. Laurent Wauquiez ne risque-t-il pas d'être largement discrédité par la multiplication de ce genre de couacs ? Ces élections internes ne donnent-elles pas du grain à moudre à ceux qui condamnent un parti encore enferré dans ses réflexes du "vieux monde" ?

Christophe Boutin : Je ne suis pas certain que frauder aux élections internes d’un parti, ou se perdre dans des subtilités stratégiques entre courants au point de finir par se tromper d’interlocuteur, soient nécessairement des réflexes du « vieux monde ». D’abord parce que dans « l’ancien monde » certains politiques évitaient quand même d’user de semblables méthodes ; ensuite parce que les acteurs de la « République exemplaire » semblent eux-mêmes empêtrés dans de tels errements.

Pour autant, il est certain que l’équipe au pouvoir à LR – si tant est bien sûr qu’il y ait encore à bord du navire une équipe, et un pouvoir – accumule les bourdes. Envoyer à Frédéric Péchenard le SMS dans lequel on explique comment exploiter, contre une Valérie Pécresse dont Péchenard, ancien directeur de la police nationale, est le vice-président chargé de la sécurité au Conseil régional d’Ile de France, l’éventuelle entrée de ce dernier dans un gouvernement d’Emmanuel Macron, est, de la part de Laurent Wauquiez, une bourde qui, effectivement, ne diminuera pas les tensions à LR. Par ailleurs, des esprits chagrins pourraient aussi relever que c’est une approche politicienne à bien court terme que de ne pas voir l’avantage qu’aurait le ministère de l’Intérieur, au vu de la situation plus que préoccupante décrite par Gérard Collomb en quittant ses fonctions, d’être dirigé par un technicien éprouvé qui en connaît les arcanes, quand bien même serait-il sarkozyste.

Quant aux propos de son poulain pour prendre la tête des Jeunes Républicains, Aurane Reihanian, le JDD s’est effectivement fait l’écho d’une conversation enregistrée à l’insu de ce dernier et dans laquelle étaient évoqués des méthodes pour récupérer les codes de certains jeunes adhérents et pouvoir ainsi voter à leur place. Laurent Wauquiez n’est ici pas directement concerné, si ce n’est par le soutien sans faille apporté à Reihanian dans sa lutte contre le sarkozyste (encore !) Charles-Henti Alloncle. On remarquera d’ailleurs que l’on est en partie à fronts renversés dans cette lutte de titans, puisque ce dernier a reçu les soutiens de Sens commun, un courant de droite au sein de LR que l’on aurait pu attendre derrière Wauquiez, et d’Éric Tegnér, partisan lui d’un rapprochement des droites auquel Wauquiez ne veut pas croire.

L’impression que l’on retire de tout cela est que LR, qui semble toujours incapable de bâtir un programme comme de tirer les conclusions des dissensions idéologiques qui sont le fondement de ses divisions internes, ressemble à ces vieux couples qui restent ensemble pour ne pas vendre la maison commune. Laurent Wauquiez et Valérie Pécresse, c’est Jean Gabin et Simone Signoret dans « Le Chat » de Pierre Granier-Deferre, ou Michael Douglas et Kathleen Turner dans « La guerre des Roses » de Danny de Vito… films dont on rappellera quand même qu’ils se terminent mal.

Que tirer de ces élections internes à LR ?

Il faudrait d’abord pouvoir disposer du chiffre des votants pour savoir si elles ont passionné les militants, or LR n’a communiqué pour l’instant que des résultats en pourcentages de voix obtenues. C’est dommage car on pourrait savoir avec ce chiffre de participation ce qu’il en est du désarroi ou, au contraire, de la motivation des militants, au regard des divisions internes, bien sûr, mais aussi de la difficulté qu’a LR pour exister comme une force d’opposition claire au macronisme. Tâche d’autant plus difficile en termes de lisibilité que, là aussi, on joue à fronts renversés ces derniers jours : Valérie Pécresse, la plus hostile à la « droitisation » du parti, se découvre une passion pour la sécurité des Français au moment où Laurent Wauquiez, soucieux de récupérer un centre-droit qui pourrait se lasser du macronisme – et même d’Emmanuel Macron –, modère son discours.

Les élections internes ne permettent ensuite pas de « peser » exactement le poids réel des deux principaux courants de LR car, du côté des « centristes », ni Pécresse, ni Bertrand, ni Maël de Calan, ni Busserau, ni Juppé, ni Accoyer n’étaient partants. Une absence qui relevait peut-être de la simple prudence, certains d’entre eux ayant déjà éprouvé combien il est désagréable d’être désavoué par les siens.

Or cela aurait pu peut-être être le cas, car l’on peut remarquer que les alliés de Wauquiez, qui sont maintenant largement présents à ces postes de présidents de fédération, ont souvent battu, à défaut de ces ténors qui désertèrent les premières lignes, les candidats que ces derniers soutenaient. C’est le cas par exemple dans les Yvelines, avec la victoire de Pierre Bédier, dans les Alpes maritimes, où les candidats soutenus par un Estrosi dont les électeurs peinent à suivre l’évolution politique ont été bousculés par le clan d’Éric Ciotti, ou encore en Gironde, où un sarkozyste bat un juppéiste. Et si le porte-parole de Libres l’emporte bien dans l’Essonne, le fait qu’il ait rappelé son soutien à Laurent Wauquiez a pu jouer… Par ailleurs on constate le maintien de quelque poids-lourds de la droite, y compris sur le plan sociétal, comme Hervé Mariton ou Philippe Gosselin. Enfin, pour les Jeunes Républicains, c’est la liste d’Aurane Reihanian, « Génération Républicains » qui l’emporte avec 58,41% des voix.

Deuxième enseignement, un certain renouvellement, là aussi logique pour de simples questions de changement de génération – les papys du chiraquisme quittant la scène -, avec en ligne de mire pour les nouveaux arrivants, la préparation des élections locales de 2020. En lieu et place des Juppé, Accoyer, Estrosi, Bussereau, voici donc bien installés dans leurs fiefs respectifs les Franck Louvrier, Sébastien Huyghe, Damien Abad, Guillaume Larrivé ou Guillaume Peltier.

Quelles influences pour les prochaines échéances ?

Pour les prochaines échéances, à savoir les élections européennes, aucune. La seule utilité de la structure partisane locale est d’éviter les hémorragies de militants, d’en recruter de nouveaux, de motiver des électeurs potentiels – et l’on rappellera que les élections européennes sont traditionnellement celles où l’abstention est la plus forte. Pour autant, rien ne peut se faire sans un programme - et une liste - sur la composition desquels certains de ces présidents de fédération pourront peser, au regard de leurs autres fonctions, mais pas tous. Avec des fédérations dont les dirigeants lui sont majoritairement acquis, Laurent Wauquiez a un parti en ordre de marche, mais pour quoi faire ? Le suspense demeure.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires